Publié dans Auto édition, Ebook

Mira: La Maudite d’Eulalie Lombard

« «Mon présent est la mort Pour expier tes péchés Et venger le trésor Que tu m’as dérobé.» Mira la Maudite. C’est ainsi que tout le monde l’appelle dans son dos. Mais Mira a l’habitude. Elle a appris à se taire. Dernière fille du puissant et redouté Alpha de la meute Drovski, elle est mise de côté, recluse, haïe. Elle n’a jamais quitté le territoire, pour toujours rester sous la surveillance des siens. Comme s’il fallait la protéger. »

Qui est Eulalie Lombard ? A 23 ans, Eulalie est passionnée par l’écriture et les sciences. Depuis l’âge de douze ans, elle écrit des romans où se mêlent magie et amour. Titulaire d’un master en cancérologie, elle poursuit son rêve de devenir écrivaine en publiant plusieurs sagas : Droit de Sang, Pour l’amour d’un Highlander et Mira.

Instagram

Je l’ai lu en moins de 72h, il est vraiment addictif, j’ai l’impression qu’avec cette auteure c’est régulier. J’ai toujours préféré les loups aux vampires, j’aime les loups par avance. Dès le début tu as mal pour Mira, au départ je ne comprenais pas pourquoi elle se laissait faire, dans un sens c’est un mal (très mauvais) pour un bien ! Quand elle quitte sa première meute, on se dit que tout est réglé … si seulement !

Quand Mira quitte sa famille, elle découvre la vie sous un autre point de vue. Mira est passive certes dans les premiers chapitres, elle se laisse guider pour s’imprégner des lieux, des liens avec sa nouvelle meute et tenter de se comprendre elle-même. 

Difficile pour une jeune femme de débarquer dans un nouvel environnement, « fiancée » de surcroit à un homme qui ne lui pas destiné de base. L’obstacle est de taille quand tout le monde à l’air de connaître son histoire alors que vous l’ignorez vous – même. Eirik lui se retrouve enlisé de toute part avec une compagne qui n’était pas celle prévue, sa meute qui perd son arrangement avec l’autre clan.

La horde qui a du mal à saisir le choix de son Alpha ou ne l’accepte pas, même en connaissant la VRAIE raison. Dernière contrainte, il ne sait pas comment se comporter avec Mira, il est noyé dans ses sentiments mais ne veut pas effrayés sa fiancé qui a un lourd héritage. Que de barrières à surmonter pour espérer retrouver un équilibre avec une meute unie envers et contre tout.

On ne lui fait pas de cadeau non plus après, le terme de « maudit » est bien choisi pour ça. Oui parce que les meutes de loups sont des petits filous qui ne font pas de cadeaux ! L’intrigue est tenue jusqu’au bout, pour un 1er tome de duologie je suis bien surprise. La plume de l’auteur est fluide, assurée, c’est tellement agréable à lire. 

À bientôt pour la suite !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse

Les Ombres d’Edimbourg: L’Entre-Monde par Anna Lyra

« Édimbourg, Écosse.
Un mal dort sous la ville depuis des siècles.
Aujourd’hui, il est en train de se réveiller… Emily, jeune londonienne solitaire, méfiante et blasée, ne croit pas aux fantômes. Ni à la magie. Son monde bien réglé bascule pourtant le jour de son vingtième anniversaire, lorsqu’elle découvre à la fois Édimbourg et l’existence d’une autre réalité. Non seulement les fantômes existent bel et bien, mais il se pourrait qu’un mal plus puissant, plus sombre et plus ancien que les spectres de la ville soit à l’origine d’un grave dérèglement de l’Entre-Monde, cette zone sécurisée qui protège le monde des humains. Aux côtés de Ian et de son équipe d’étudiants en phénomènes paranormaux, Emily va découvrir une autre Édimbourg. Car, derrière les pittoresques pierres grises des closes et les vitrines brillantes des salons de thé, se dissimule une autre facette de la ville écossaise… Secrète. Sombre et dangereuse. L’envers du décor, peuplé de créatures ténébreuses. Pour sauver l’Entre-Monde, Emily va devoir s’enfoncer dans les Ombres d’Édimbourg. »

La fleur des Highlands

Instagram

On peut dire que ce livre est plein de surprises, Emily réfractaire à tout ce qui est paranormal, elle se retrouve plongée dedans. Tout ça à cause de non-dits familiaux, vous l’aurez compris les secrets de famille ont encore la dent dure au 21eme siècle. Elle découvre évidemment tous ces éléments le jour de son anniversaire, méfiez-vous de vos anniversaires sait-on jamais ! 
Ce que j’aime dans ce livre, c’est le caractère exécrable d’Emily, elle n’est pas sans défense loin de là, ne se laisse pas marcher sur les pieds ou encore fonce et réfléchit après ! Généralement ce sont les hommes qui sont va-t’en guerre. Elle part de Londres sur un coup de tête pour ne pas avoir à faire face à tout ça, elle ne veut pas de cet héritage, elle se retrouve à Edimbourg, l’endroit exact où le destin voulait qu’elle soit !

Ce livre à un univers riche qu’il me tarde de découvrir en profondeur, il y a tant de questions qui se posent au moment de la lecture … soupire il faut attendre pour les avoir. Anna Lyra prouve une nouvelle fois qu’elle maîtrise sa plume et les sujets à aborder dans n’importe quel genre.

Dans ce premier tome, il y a un personnage qui m’a beaucoup touché, elle y est représentée de façon distinguée contrairement à d’habitude. C’est La Dame Blanche, elle m’a plu sur sa façon d’entrer en contact avec Emily, de lui expliquer les choses pour qu’elle lui vienne en aide, par ses émotions changeantes, elle a été bien travaillé par l’auteur.

Les relations entre Ian et Emily sont complexes, on le comprend vite en voyant Ian voulant lui faire confiance mais n’ayant pas le droit de le faire. Je pense que les tensions vont encore s’accentuer dans le groupe d’étudiants car au final on ne sait pas ce qu’est Emily ni ses origines.

Je pense aussi que son meilleur ami va jouer un rôle dans les prochains tomes. Qui sait ? il n’a peut être pas le rôle que l’on croit et il en sait plus qu’il ne dit. L’évolution d’Emily promet d’être intéressante, dans ce tome on lui impose les choix à rebrousse poil, ça devrait aller mieux par la suite quand elle prendra confiance.

Vous l’aurez compris je suis impatiente de découvrir la suite des aventures d’Emily. À bientôt !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

L’ÉTOILE DU NORD – Tome 1 : Orient-Express mon amour par Victoire SENTENAC

« Le destin d’Éléonore semble tracé. Dans quelques heures, elle sera nommée danseuse étoile de l’Opéra de Paris. Le Graal, l’aboutissement d’une vie, dans le respect de la plus pure tradition familiale.
Pourquoi alors ces crises de panique, la sensation d’un étau qui se resserre lorsqu’elle traverse l’Europe à bord du mythique Orient-Express sur les traces de son arrière-grand-mère, légendaire ballerine du Bolchoï ? Julien l’accompagne depuis si longtemps qu’elle ne songe pas à remettre en cause l’influence de ce mentor et chorégraphe respecté, qui règne en maître sur sa vie et sur celle de sa mère. Jusqu’à sa rencontre avec Charles, jeune homme atypique qui tentera de lui ouvrir les yeux sur ce qu’il perçoit de sa réalité.
Éléonore comprend alors que la vie est faite de choix et de renoncements. Quels seront les siens ? »

Qui est Victoire Sentenac ? Née en 1974 à Lille, Victoire Sentenac est diplômée notaire et exerce aujourd’hui le métier d’infirmière puéricultrice après avoir effectué une reconversion professionnelle passionnante.
Auteure indépendante, elle écrit des romans contemporains d’une grande sensibilité, dans lesquels elle aborde des thèmes d’actualité au travers de personnages complexes et attachants. Son deuxième roman « À faire voler nos âmes » est actuellement finaliste du concours Kobo Fnac et a remporté le Prix du Roman 2019 au Salon International du Livre de Mazamet.

Instagram

Dans ce livre on se trouve propulser dans l’univers de la danse classique et d’un voyage dans le mythique Orient Express. Pour se retrouver dans ce livre autant apprécier un minium l’univers de la danse classique qui est très présent.

La plume est agréable avec un récit cohérent. En ce qui concerne les personnages, Charles est le plus travaillé à mon sens, Eléanore aurait mérité autant de soin car elle devient facilement fade.

Pour moi le personnage le plus important de ce livre, reste Élisabeth, on suit énormément sa propre histoire au travers du récit, les flashs, les explications c’est une mine d’informations. La fin de ce premier tome est assez rapide, on découvre trop de choses en si peu de pages.

Il aurait fallu je pense un meilleur équilibre pour donner un peu de rythme au reste du livre.

Ps : Merci à l’auteure pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Le Secret du Faucon : Tome 1 par A.D. Martel

« En une nuit, la vie de Cyrielle vacille. Des pillards attaquent son couvent, sauvé in extremis par des guerriers étrangers. Leur chef, un horrible balafré, croise alors le chemin de la jeune fille. Une rencontre qui scelle leur destin. Le couvent détruit, Cyrielle est renvoyée auprès de son oncle, le comte de Montfaucon. De retour dans le château de son enfance, d’étranges évènements surviennent, qui soulèvent des questions sur son passé et son futur. Aidée par Tristan, son amour d’enfance, et d’Anselme, un facétieux ménestrel, Cyrielle part en quête de la vérité. Mais parfois, certains secrets feraient mieux de rester à jamais enterrés… »

Qui est A.D. Martel ? Autrice autoéditée, j’écris des romans depuis mon plus jeune âge. Après quelques expériences en édition « classique », j’ai décidé de gérer moi-même la publication de mes romans.

Instagram

On se retrouve dans un univers moyenâgeux, féodal construit de façon précise. Ce qui est plaisant, des décors bien imaginés, une plume dynamique avec un vocabulaire assuré. Bon la base on connaît, c’est une orpheline à qui il va arriver pleins de choses, cela ne change pas souvent dans les livres du genre.

Dès le début de l’histoire on est plongé dans l’intrigue, on n’a pas le temps de découvrir les lieux jusqu’à son installation chez son oncle (enfin sa maison d’enfance). Là l’histoire perd en intensité, on bredouille pendant plusieurs pages. Cyrielle se retrouve dans l’ancien domaine qui n’est plus exactement comme dans ses souvenirs, un étage complet est fermé et des évènements mystérieux se passent.

Ce livre peut être très addictif, nous sommes à la poursuite d’une mystérieuse quête pour comprendre le cheminement de l’histoire. L’histoire d’amour entre Cyrielle et Tristan est mignonne, ce n’est pas envahissant je dirais même qu’elle est apaisante.

J’ai beaucoup aimé les personnages, ils ont leurs particularités et on ressent la recherche de l’auteur pour les rendre le plus réaliste possible. Pour moi c’est un bon premier tome, à voir la suite.

Ps : Merci pour cette opportunitée

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse, Service presse

KITTY KITTY – Le futur qui ne fut jamais Vol.1 : RETRO COSMOS de Quentin RAFFOUX

« Les chats auraient été les premiers sur la Lune, si les Soviétiques n’y avaient pas planté le drapeau rouge dès 1949. Depuis, l’humanité repousse ses colonies aux confins du système solaire. Elle y consacre toutes ses ressources scientifiques et industrielles, si bien que ses codes culturels sont figés dans les années 1980.  C’est dans ce futur uchronique que Lee, le chat, survit avec « sa » sapiens de partenaire, Ali. À bord du Kitty, ce duo de chasseurs de primes parcourt le cosmos sans pitié en enchaînant les catastrophes. »

Qui est Quentin Raffoux ? Je suis Quentin, auteur francophone basé au Québec. J’écris principalement de la science-fiction et navigue entre les sous-genres du cyberpunk, du space opera, du post-apocalyptique et du space westerm.

Site web

Plongez dans une ambiance année 80 et partons en voyage dans l’espace où les humains y ont créé leurs nouvelles résidences secondaires. Lee le chat intrépide avec son humaine Ali, ensemble ils chassent les bandits, n’ont pas pour la gloire mais pour les récompenses.

Ce petit ouvrage est séparé en 8 nouvelles qui sont tantôt joyeuses ou très sombres, chaque Nouvelle nous conduit dans une destination différente, on découvre les différents lieux avec plaisir à chaque fois. C’est coloré avec un mélange de plusieurs genres, surtout du Sci-fi ce qui donne un rendu peu commun.

Tout se découvre par les yeux du chat, c’est une vision intéressante, il est espiègle mais aussi caractériel, un chat en somme ! J’ai beaucoup aimé cette lecture très complète. Plusieurs tomes sont déjà sortis ce qui prolongera votre voyage.

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Petite maison d'édition, Service presse

L’ombre de la Croix par DUMONT Serge

« Ce premier tome de la trilogie nous emmène dans un XVème siècle un peu décalé mais parfaitement documenté. Un évêque retors et chafouin, un barbare au lourd passé, un moine exalté et une sorcière au grand cœur vont mener, bien malgré lui, notre jeune héros sur des chemins semés d’embûches. Ballotté par les événements il finira par prendre son destin en main. »

Chérubins Editions

C’est le premier tome d’une trilogie, qui dit premier tome, dit qu’on doit présenter le décor, le contexte etc. Ce qui annonce des périodes de pages longues en explications, je m’attendais à plus long dans les explications et la durée, mais l’auteur choisit de faire un saut dans le temps de 4 ans pour éviter de devoir décrire chaque jour de l’apprentissage de Jacques.

Comment vous dire gentiment que Jacques et sa Mère ont la poisse ? Dès le début ils sont au cours d’une chasse aux sorcières, il fuit pour se retrouver de nouveau au milieu d’une chasse aux sorcières orchestrées par le même homme de foi. Ce livre nous montre une image réelle de la foi d’un homme à la limite d’être fanatique. On y découvre la religion cupide et apeurée par ce qu’elle ne peut expliquer.

Les personnages sont intéressants on y sent une évolution, je ne peux assurer qu’ils font les bons choix. Le livre est bien structuré, nous avons des explications notes, l’écriture est fluide. Je ne peux malheureusement dévoiler beaucoup de choses de peur de donner des éléments secrets.

Cette histoire se déroule dans le médiéval, certaines pratiques ou sentences peuvent être violentes. J’aime ce côté roman magique avec des informations historiques, on lit par plaisir en apprenant !

Ps : Merci à Chérubins Editions pour la découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

La Vieille Fille et le Viking par Jennifer Joffre

« Que feriez-vous face à un Viking ? C’est la question à laquelle est confrontée Mathilde, assistante en études nordiques à la faculté de Caen, lorsqu’une expérience tourne mal sous ses yeux. Elle fait le choix de sauver Faraldr, qui se retrouve alors projeté de 963… en 1866 ! Si Mathilde est ravie de cette occasion d’en apprendre plus sur l’époque de ce Viking, l’Empire français et son armée ne le voient pas du même œil. Aidés d’un chevaleresque militaire et d’une mécanicienne qui n’a pas la langue dans sa poche, ils s’engagent alors dans une folle équipée – et Odin seul sait jusqu’où celle-ci va les mener… »

Qui est Jennifer Joffre ? Quand elle était petite, elle inventait les univers dans lesquels se déroulaient les jeux de la cour de récré. Tombée très tôt dans la fanfiction, elle a passé son adolescence à écrire des histoires. Il lui faudra des années pour apprendre à les mener à leur terme ; elle se découvrira également une passion pour les langues et exercera un temps que traductrice… avant de revenir à ses premières amours.

Site Web

C’est un roman surprenant qui nous est livré là, j’ai été agréablement surprise par la tournure du livre. La plume est très fluide et le récit n’est pas lourd, heureusement car 500 pages ce n’est pas facile à ingurgiter. Ne vous découragez pas au nombre de chapitres impressionnant, il en vaut vraiment la peine.

Les personnages ont été bien crée, ils ont assez de profondeur pour suivre toute leur épopée. On le sent que chacun a eu une vie avant et qu’ils essaient de composer avec les autres. Je les ai tous trouvé attachant avec leur gaffe et leurs discussions à trois cordes.

C’est une aventure historique qui vous fera traverser plusieurs pays, le rythme est très soutenu. Après des choses m’ont manqué dans ce récit, l’évaporation du Professeur Martel et Monford, il aurait pu être plus présent. L’acceptation trop rapide de Farald dans son nouvel univers, je trouve qu’il est trop vite résigné par ce qui lui arrive, il aurait pu être plus combatif ! A la fin j’aurais souhaité un glossaire ou autres pour avoir des informations complémentaires sur des termes utilisés ou de l’histoire.

Le roman vous feras voyager, je dirais même planer ! C’est un bon moment à passer si vous rêvez d’aventure ! Il s’agit d’un premier tome, l’aventure ne fait que commencer. J’ai un véritable coup de coeur pour la couverture, le concept est bien trouvé.

Ps : Merci à l’auteure pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Souvenirs Introuvables Tome 1 Jade par LAURA WILHELM

« Jade est une brillante étudiante en journalisme, elle a 25 ans et ne veut aucun homme dans sa vie. Sauf que … elle ne se souvient de rien !
Totalement amnésique suite à un accident de parapente qui aurait pu la tuer, elle décide de réintégrer son ancienne vie. Elle va découvrir des facettes d’elle-même qu’elle va détester et fera tout pour retrouver ses souvenirs.
À ses risques et périls… »

Site Web

Avis AZMEL Tome 1

Pour ce premier tome, je n’ai pas lu le résumé au préalable, je comprenais juste que des souvenirs allaient être perdus, sûrement à cause d’un traumatisme, je ne m’étais pas trompé !

A la base je ne suis pas Thriller pour un sous, mais je me suis laissée séduire par la lecture, le livre est court ce qui amène l’auteure à aller à l’essentiel, ce qui est très plaisant. J’ai beaucoup aimé cette non envie de Jade à retrouver celle qu’elle était, même si la vie en a décidée autrement. Le personnage de Julien est attachant mais aussi assez intriguant j’aimerais connaître ses pensées à lui aussi, sur sa rencontre avec elle et tout le reste. Antoine lui est une personne qui a un gros défaut, la communication il ne connaît pas, parler aux gens c’est compliqués, ça aurait évité pas mal de problèmes s’il avait un peu raconté sa vie aussi.

Dans ce livre nous allons de révélations en révélations puisque nous ne connaissions pas Jade avant, on apprend au fil de l’eau et de ses souvenirs. Les relations qu’elle a pu avoir s’en ressentent avec ses parents ou encore Vanessa qui est un peu particulière comme « meilleure amie ». Avec tout ce qu’on apprend on pourrait en détester plus d’un, pour ma part je n’ai pas envie puisque nous ne savons pas ce qu’ils traversent à côté.

Par contre Jade vit en quelques mois ce que certaines personnes vivront en 5 ans ou jamais, vrai série tv avec tous ces rebondissements. Ce qui m’a manqué dans ce livre c’est la non exploitation de l’amour de Jade pour la photographie, ça aurait été un plus pour le personnage. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable.

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse, Service presse

Yggdrasil l’Arbre monde (Les Chroniques de Midgard Tome 1) de Sébastien Julian

« Frey est une guerrière qui traverse le nord de la France du Moyen Âge pour accomplir sa mission. Elle est envoyée par les frères de l’abbaye de Couvin qui lui demandent de se rendre au Tronc Béranger. Björn, un autre guerrier de grande taille et son jeune apprenti devront se rendre jusqu’en Écosse pour lui venir en aide ainsi que Freyja, une déesse de la mythologie nordique dotée de pouvoirs magiques. Il y a bien sûr un méchant en la personne de Myrddin, un magicien d’origine bretonne qui risque de répandre le chaos dans le monde. De leurs actions dépendra la survie du monde, tout cela sur fond d’amitié, d’amour et d’aventures extraordinaires. »

Qui est Sébastien Julian ? Moi, c’est Sébastien, j’ai la cinquantaine, je vis près de Bohain-en-Vermandois dans l’Aisne depuis cinq ans. Depuis toujours, j’aime l’écriture et jouer avec les mots. J’ai écrit mon premier roman d’anticipation à l’âge de vingt-cinq ans, mais comme beaucoup, je ne l’ai jamais publié.
Dernièrement, je me suis lancé dans l’écriture d’un nouveau roman et cette fois-ci, je suis allé jusqu’au bout et je suis fier de le publier.

Amazon

Ce livre a été très plaisant à lire, même addictif je dirais. Il traite d’un univers que je connais que trop peu. Des personnages qui ne sont pas superficiels, avec un univers construis en profondeur, on sent la recherche faites par l’auteur. Belle découverte avec une plume qui sait rester légère même dans les moments sombres ce qui permet de ne pas alourdir le texte.

On nous donne un aperçu de la mythologie Nordique qui je dois l’avouer est assez intrigant. L’auteur choisit la carte du dévoilement de la quête au fur et à mesure, alors ce système plaît ou ne plaît pas. Moi j’ai trouvé intéressant de ne pas savoir ou on allait. Essayer de deviner, ça offre une nouvelle dimension dans la réflexion et de l’interaction. On y rencontre des protagonistes qu’on essaye de placer sur l’échiquier !

De toute façon quand ça concerne les dieux c’est forcément compliqué, qu’importe la mythologie ! Je suis curieuse par rapport à cet arbre monde, je ne sais pas comment l’interpréter. A certains moments j’ai trouvé que Frey est un peu trop passive par rapport à la situation.

Un autre détail que je n’ai pas saisi, c’est l’histoire des attentats, l’enfant qui meurt Freja le ressent mais ce n’est pas son fils. Là je ne saisit pas le rapport ! Si vous êtes friand de mythologie alors ce premier tome est fait pour vous !

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Chroniques d’Almérante 1 La Faille de Bénédicte Durand

« Un événement peut faire basculer votre vie. L’Elfe Elwën en sait quelque chose. Magicienne et Princesse malgré elle, la jeune femme se prépare à passer le Rituel, ultime cérémonie lui permettant de devenir Maître en son art et symbolisant son union avec la Guilde des Mages. Sa voie est toute tracée. Cependant, juste avant la date fatidique, l’arrivée dans la cité d’Aldhëra d’une créature inconnue de leur monde et saturée de magie, va bouleverser le cours de son existence. Allant de découverte en découverte et luttant contre ses démons ainsi qu’un ennemi invisible, Elwën devra trouver la force d’avancer et de voir au-delà des vérités qui jusqu’alors étaient les siennes. »

Qui est Bénédicte Durand ? J’aime écrire depuis que je suis en âge de lire. Je dévore les sagas de fantasy, de thrillers de romans historiques. Je cherche l’inspiration dans tout ce qui m’entoure que ce soit des livres, des films, des séries ou encore mon quotidien ! Je travaille actuellement dans le marketing et écris sur mon temps libre.
L’écriture est pour moi une passion ; j’aime partager mon univers, mes personnages et leurs péripéties avec mes lecteurs. 

Site web

Instagram

J’ai adoré cet univers, il est bien construit, juste les descriptions régulières m’ont un peu coupé dans ma lecture car assez longue. Il y a eu un énorme travail de recherche pour trouver chaque contrée, toutes les particularités des peuples et leur histoire. Rien que pour ça ce livre vaut le coup d’être lu au moins une fois.

Ce que j’aime dans cette histoire c’est que les Elfes ne sont ni bon ni cruels, ils sont justes des êtres vivants qu’on prétend parfait et qu’ils ne le sont pas. Chaque peuple a ses modes de fonctionnement, ses blessures, ses ennemis, on parle ici de vengeance et de quête du pouvoir. Arell est l’un des personnages qui m’a plu le plus, c’est une personne discrète qui fait ce qu’il a a faire, personne ne croit en lui pourtant il va aller au bout des choses et gagner ses propres batailles même si ce n’est pas l’un des héros, je trouve que ce personnage est très intéressant.

Le Capitaine Mador est pas mal aussi, j’aurais aimé voir plus de difficulté pour lui et plus de sentiments, pour le comprendre plus. Elwën est étonnamment le personnage qui m’a le moins attiré, c’est un peu paradoxal car c’est l’elfe au centre de l’intrigue. Je ne saurais dire pourquoi, je l’ai trouvé un peu vide et sans sentiment, alors elle en a ça oui mais je la trouve facilement malgré ce qu’elle dit détaché de tout.

Petite pensée pour Lineï qui doit être magnifique au passage. J’ai trouvé à mon sens que 2 morts ont été inutiles, ça aurait pu être évité sans pour autant casser le rythme du livre et son acheminement. On passe un bon moment en le lisant, la fin se déroule rapidement, ne vous inquiétez nous savons ce que deviennent les personnages après tout cela.

PS : Merci à l’auteur pour m’avoir fait découvrir son livre

Aurevy