Publié dans Auto édition, Écosse, Ebook, Service presse

Sous le soleil de la lune par Sonja Kourakine

« Great Lake City, Utah, 1861. À presque quatorze ans, Rébecca Brightman est une jeune fille intrépide et courageuse. Elle se rebelle contre la sévère éducation de son père, pasteur tyrannique et violent, qui nourrit en secret un terrible projet pour elle.
Derrière les brimades et les coups, elle rêve de découvrir le monde au delà des barrières de sa communauté. Au détour d’une rencontre inespérée, elle voit sa vie prendre un nouveau tournant. Son avenir est sur le point de changer à jamais. Le long chemin semé d’embûches sur lequel elle s’engage la menera-t-il au bout de sa quête d’elle même et sur la voie de l’amour? Réussira-t-elle à percer les mystères du pouvoir qui sommeille en elle, cette étrange différence qui la pousse à vouloir trouver la liberté ? »

Instagram

Ce livre à pour moi était un vrai coup de cœur ! Roman aventure, fantastique romance, tout y est !
On suit Rebecca qui vit dans une communauté mormone en Utah au 19eme siècle (quoi de plus logique, vu que cet État leur appartient quasiment), sa vie n’est pas toute rose loin de là, elle dérange le pasteur qui lui sert de père. Dans cette partie du livre il est question du mouvement mormon ou de l’église des saints des derniers à l’époque ou elle autorise la polygamie en traitant les femmes comme des objets toujours prêt à rejoindre le Malin. Heureusement pour nous cette communauté à bien évolué au fil du temps et nombreux de ses anciens préceptes ont été modifié.

Ce que j’aime dans ce livre c’est que tous le long de l’histoire on se rend compte que Rebecca ou le lecteur ne savent qui elle est, c’est intéressant, bon même si ses origines je les avais un peu deviné.  J’ai eu un coup de cœur aussi pour Whisper, si loyal et dévoué, il est un plus dans l’histoire à mon sens. Sans lui, les 2 principaux protagonistes auraient bien ramé dans leur quête. Un qui malheureusement a été bien sous exploité c’est Chayton, il pouvait apporter plus, en tant que lecteur on aurait dû avoir plus.

Nous avons un défilé remarquable de personnes tous plus différents les uns des autres, avec leurs propres histoires, pourtant tous le récit est cohérent et chacun trouve sa place. Ils ont tous leurs rôles, on ne se mélange pas avec tous les noms car ils viennent et repartent au fil de leurs missions et leurs envies. La course poursuite entre Rebecca et Allan est un peu lassante, heureusement qu’on y découvre de nouveaux lieux au fur et à mesure.

L’histoire de la mère de Rebecca a été sous exploité, il eut été intéressant de savoir « pourquoi » les évènements se passent ainsi. Pourquoi elle, pourquoi personne n’a rien entendu, qui a fait ça? J’ai cru à un moment que le passé d’Allan et Rebecca allait se rejoindre, vu ce qu’on nous apprend sur la famille du jeune homme, mais non.

L’écriture de l’auteure est fluide, la lecture est addictive, découvrir un écrit de cette qualité fait du bien. Un livre à découvrir les yeux fermés pour la multitude de cultures représentées, les décors et la détermination de Rebecca. Je m’interroge fortement pour me procurer la version papier !

Ps : Merci pour cette découverte !

Aurevy