Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Des ados, de l’amour et des monstres de Peggy Chassenet

Septembre, Hicham découvre une nouvelle vie, un nouveau lycée. Il vient d’emménager dans le vieux manoir familial, chez ce père qu’il connait à peine et s’efforce de dompter la rage animale qui l’habite.
De leur côté, Ambre, Tristan et Mei appréhendent, chacun à leur manière, cette année de Terminale. Aux sentiments complexes du cœur adolescent s’ajoutent en effet, la peur et l’incompréhension suite à la disparition d’un lycéen, mort dans d’étranges circonstances.
Ce trio aussi improbable qu’inséparable s’interroge sur ce qui s’est passé. Le nouveau, accompagné de ses secrets, viendra se mêler au jeu.
Leur amitié sera-t-elle assez forte ? Quel genre de monstres vont-ils découvrir ?

Instagram

C’est un ouvrage où j’ai eu du mal à me mettre dedans, il n’est pas mauvais juste plus fait pour ma tranche d’âge. Le début se déroule beaucoup trop vite à mon goût, on découvre de nouveaux personnages à coup de lance pierre, j’aurais plus de Background. Il a l’air de s’être passé une chose importante durant l’été mais c’est tout ce qu’on sait.

Nous suivons cette bande d’amis dont chacun à sa particularité physique ou non, leurs combats personnels. Ici la sexualité n’est pas un thème proscrit au contraire, vous allez rencontrer une multitude d’orientations différentes qui arrivent à coexister entre elles.

L’acceptation de soi et d’autrui est un grand message de ce livre, ce qui ne fait pas de mal. L’intrigue fantastique en soi est assez basique, mais le suspens y est présent. Les romances se font une place dans le récit, en faisant presque de l’ombre au genre de base.

L’amitié aussi est une denrée forte de cet ouvrage, les personnages vont être testés pour ça.

Certains passages m’ont paru longuets, fort heureusement ils sont assez peu nombreux. La plume de l’auteur est agréable avec un vocabulaire accessible au plus grand nombre. Un ouvrage parfait pour cette saison en ravissant les cœur ados et ceux qui souhaitent retomber dedans.

Ps : Je remercie l’auteure pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition

Deux épées contre le mal T2 de Marie Monier

4

« Après les précédents événements qui se sont déroulés sur Zahardia, Jaden et Arianna sont en route pour Plealios, le pays à l’extrême Ouest de leur continent, tandis que Thorvell ne lâche rien pour en prendre le contrôle. UN DANGER BIEN PLUS REDOUTABLE SOMMEILLE ENCORE. Accompagnés de Jeffwig, c’est un tout nouvel endroit que vont découvrir les deux zahardiens. Mais entre manipulation, jalousie et rivalités, tout semble bien différent depuis leur départ. TOUS AURONT UN RÔLE À JOUER MAIS QUEL PRIX PAYER POUR ENFIN DÉCOUVRIR LA VÉRITÉ ? »

Instagram

Deux épées contre le mal T1

L’auteur m’avait pourtant prévenue, à la lecture du 2eme je ne sortirais pas indemne. Moi ma réaction a été des plus matures « Popopop ! j’ai l’habitude des aventures fantastiques, no soucis » Bon …. j’en sors pas indemne…

Je n’avais pas du tout prévu cette tournure et ces évènements dans le tome 2. J’ai d’ailleurs plusieurs réclamations à faire à l’auteur, je ne suis pas du tout en accord avec le destin de certains personnages notamment pour Lina et Geoffrey ! Je n’en dirai pas plus !!!

Le changement radical pour Jaden était compréhensible, ce tournant m’a plus, sa seule motivation été la vengeance et a évolué avec rancœur. C’était une suite logique.

J’ai aimé découvrir Plealios, même si j’aurais aimer voir plus de chevaucher d’Arianna pour découvrir ces nouveaux lieux. Arianna est celle qui a le plus évoluée dans ce tome, surtout qu’elle s’en prends encore de belles !

Sa relation avec Jeffwig est assez particulière, on pourrait dire qu’ils sont régulièrement en duel. La confiance est dure à accepter pour les deux, tout en étant difficile à gérer de surcroit. Chacun son tempérament, chacun ses sentiments et ses peurs.

Le personnage que j’aurais aimé voir plus de Sansom, je ne sais pas, je pense qu’il aurait pu faire plus. Sansom sort de tes livres, tes entraînements et de tes fioles, REVIENT!!!!!!

L’univers a été bien exploité, j’ai vraiment réussi à me plonger dans le livre ! Bon la mort rôde quand même pas mal dans cet ouvrage ! La plume de l’auteur est fluide, ça aide dans la lecture. Le dénouement est logique, bien penser, j’ai aimé que la relation entre Arianna et Jaden soit renforcée et touchante.

Cette Duologie était vraiment un pur bonheur à lire, je pense découvrir le reste de l’univers de l’auteur prochainement !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook

Le Masque du Silence Tome 1 Charlène Gros Piron

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
C’est une question que je me suis toujours posée. Issue d’une famille Maudite depuis 200 ans, ne désirant nullement la magie, je l’ai pourtant acceptée et reçue pour accomplir les dernières volontés de ma grand-mère.
Cherchant à échapper à la Malédiction des Esperanza, j’ai caché cet héritage tant que je l’ai pu, sauf que la vérité finit toujours par se révéler et que personne ne peut échapper à sa destinée. Je vais devoir porter ce Masque qui me rendra muette et que seul l’élu de mon cœur pourra me retirer, je ne peux plus reculer et je m’y suis résignée.
Néanmoins, je suis loin d’imaginer qu’en plus de ma cousine qui s’est mis en tête de me tuer pour récupérer la magie qu’elle désirait tant, je vais me retrouver confrontée à d’autres surprises non moins… agréables. Ou tordues, comme vous préférez.
Moi, l’enchanteresse la plus puissante du globe, que l’on attend depuis des siècles, promise au trône de la Société des Enchanteurs ? Ah, la bonne blague. C’est un peu comme… comme si je vous disais qu’un chat peut parler et être garde du corps.
Euh… Mon meilleur ami est un chat doté de parole et qui assure ma sécurité. Zut.
Je m’appelle Hélène Esperanza et j’ai l’impression que ma destinée s’annonce compliquée. »

Instagram

Je l’ai emprunté via mon abonnement Amazon Prime, je connais l’auteur depuis quelques mois, j’étais curieuse de découvrir cet écrit. Alors ce premier tome je l’ai adoré autant qu’il m’a contrarié. Il va falloir que j’écrive un avis sans dévoiler toute l’intrigue, ça promet !

L’histoire de base je l’adore, c’est original et addictif. Après je vous avoue que pas mal de protagonistes m’ont un peu irrité sur le long de l’ouvrage. Parlons déjà d’Hélène, forcément elle est insupportable, elle ne sait pas qu’elle veut, elle sait ce qu’elle ne veut pas, c’est souvent comme ça avec les jeunes protagonistes.

Elle veut toujours avoir le dernier mot, veut contredire tout le monde, faire croire qu’elle est forte alors qu’elle ne l’est pas. Rassurez-vous je l’aime bien ! Elle a certaines qualités et surtout un chat, c’est souvent le chat qui la sauve et la soutient le plus souvent. Le chat est sacré on ne touche pas au chat !

Pour Cybèle, vous comprendrez bien assez tôt, qu’elle est prête pour l’asile, je ne sais pas s’ils voudront d’elle ! Elle ne veut rien céder, elle a des ambitions beaucoup trop élevée pour elle. Ses parents sont un peu dans le même état d’esprit, bon moins méchant, ils font beaucoup de bruit pour pas grand chose et ne se soucis pas vraiment des actions de leur fille.

Venons en à Célestino, alors lui il détient la palme de mon agacement ! Ce jeune homme est trop parfait en mode Prince Charmant sur son valeureux destrier, en l’occurrence sa moto. Il est beau, intelligent, amoureux, loyal, trop collé à celle qu’il aime, il est trop de trop voilà. Insupportable !

Il serait marrant dans un des prochains livres qu’il change de camp, ça mettrait du piment. David est trop peu présent dans le premier pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur, j’espère qu’il prendra du gallon dans les prochains.

Le comportement du corps enseignant dans ce livre est très subjectif et discutable, leurs actions sont souvent très tardives ou inexistantes. Ne comptons pas sur eux en cas de catastrophe, ils ont déjà du mal a stopper 2 étudiants, imaginez une armée …

Vous l’aurez compris avec tous mes agacements, j’ai vécu à fond ma lecture ! La plume est super agréable, on comprend qui parle même dans les dialogues « particuliers ». L’histoire est addictive, je continuerais avec joie de lire la suite, je me laisse juste un peu le temps de digérer les évènements et refaire le monde pour le tome 2.

Si vous recherchez une lecture fantastique qui sorte de l’ordinaire celle-ci est pour vous. L’intégrale est dispo en ebook et bientôt en version papier, comme ça pas besoin d’attendre des mois la suite !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les prélats de Fanéas Tome 2 : le soulèvement des fiefs de Charlotte Abecassis Weigel

« Après avoir découvert la réelle identité de Klay, Astéria et ses compagnons sont enfin de retour à Faneas. Ce royaume fascinant, autrefois prospère et plein de vie, est désormais meurtri par l’invasion endorine. Dans les plaines d’Albeth, les habitants désespérés sont opprimés et perdent peu à peu la volonté de vivre. Pourtant, certains se battent toujours pour Faneas ! C’est le cas du mystérieux Frey, qui résiste à l’Ouest. Cet homme pourrait devenir un allié de premier ordre, mais comment faire confiance après une telle trahison ? Asté n’en a aucune idée. Malheureusement, le temps n’est pas à l’hésitation : la guerre semble plus proche que jamais et l’armée d’Endor se masse déjà au pied du mont d’Ase Gard. Les prélats seront-ils en mesure de sauver les rebelles ? Et quel est ce secret qui se cache au Nord, dans la forêt de Selvans ? »

Instagram

Avis tome 1

J’ai adoré ce tome 2, je dirais même qu’il est mieux que le premier. On a fini le tome 1 sur une note négative pour comprendre au début du 2eme tome que ce n’était pas si catastrophique que ça. Si je devais résumer convenablement ce tome, je dirai qu’Asté s’en mange encore pas mal émotionnellement dans la figure. Régulièrement je me demandais si elle allait encaisser, survivre ou étrangler quelqu’un ! Elle a peut être assez souffert ? ah bah apparemment non !

Je me suis beaucoup plus amusé ici, l’univers de Fanéas est tellement bien pensé, c’est un régal pour mon imaginaire. Chaque détail à son importance, on peut se faire une bonne interprétation de chaque peuple. Il y a tellement de cultures différentes, histoires, mystère, le travail en amont a été colossal. On se focalise un peu plus sur les personnages aussi, on découvre un Noctis qui en a bavé, pourtant il veut protéger son peuple même si celui-ci est terrifié par lui.

On comprend le rôle des Vanes, leur nécessité malgré leur extinction future. Sora devient de plus en plus mature, bon son âme d’enfant est toujours là, ne vous imaginez pas qu’il va arrêter ses bêtises ! Un personnage qui m’a insupporté tous le long du livre, c’est celle qui maitrise l’eau de par son côté Vanes, insupportable ! j’ai eu envie à plusieurs reprises de lui taper dessus et de la secouer, qu’elle mette clairement en garde les gens.

Elle arrive régulièrement après les dégâts en mode « je savais que ça aller arriver » et bien sans dire quoi met en garde non de non ! C’était l’instant énervement sur un personnage de roman ! Malgré tout le mal qu’ils peuvent causer je n’arrive pas à détester les Endorin, eux aussi souffrent à longueur de temps que ce soit des erreurs du passé ou à cause de leur souverain actuel. 

On y découvre des temples avec des épreuves pour rencontrer les Dieux des différentes mythologies, ils sont hautains, cruels et adorent la torture en imposant des choix. En somme des Dieux quoi ! L’écriture est fluide et la lecture est addictive, je n’avais pas envie de le lâcher, malheureusement j’avais d’autres ouvrages en attente après lui.

Je suis impatiente de connaitre la suite des évènements, découvrir de nouveaux endroits et les différentes possibilités.

Ps: je remercie l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition

Aurore is not a fairytale de Mariame Red

« Je m’appelle Aurore et malheureusement pour moi vous pensez que je suis une sorte de princesse tout droit sortie d’un conte pour enfant. Ma malédiction ? Un an de vie contre cent ans de sommeil. Injuste, n’est-ce pas ? J’ai un an pour trouver l’amour avec un grand A mais dur dur quand une sorcière vous met des bâtons dans les roues… »

Dès le début du roman, j’ai su qu’Aurore allait me taper sur le système. Malgré ses 2000 ans, elle se comporte comme une gamine. Zachary est le personnage que j’ai préféré dès le début, ça se sent qu’il est écartelé par plusieurs décisions à prendre et au milieu d’un sacré tas de nœuds.

Eric lui est beaucoup trop lisse, trop prince charmant, en mode vraiment écœurant a certains moment. Facilier lui n’a pas été assez exploité vu ses capacités, il est plus complexe que ça. L’histoire de base est pas mal trouvée, réussir à casser les codes des contes de fées est une bonne idée.

Le livre se lit facilement, même si la plupart des personnages sont quand même imbuvables dû à leur rôle et leur caractère. Je suis peut-être trop vieille pour ce type de lecture. La fin par contre m’a plu, c’est original comme concept ou ça change du « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Même si ce livre n’est pas du tout un coup de cœur, il a le mérite de permettre de passer le temps.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les prélats de Faneas, Tome 1 : Les terres d’exil par Charlotte Abecassis Weigel

« Astéria est une jeune femme énergique au caractère bien trempé qui vient d’emménager à Maleross avec sa cousine Cléora. Les deux jeunes femmes arrivent tout droit du mystérieux royaume de Faneas où la magie et les dieux n’ont rien d’imaginaire et où chaque jour recèle son lot de surprises. Elles ont fui leurs terres natales envahies par le royaume limitrophe d’Endor et sont venues se réfugier dans notre monde. Elles cherchent à présent les prélats de Faneas afin de regagner leur monde et de restaurer la paix, mais la tâche s’avère bien plus ardue qu’il n’y paraît et les mystérieux prélats demeurent introuvables. Leurs actions finissent par attirer l’attention d’un jeune homme observateur portant le nom de Noctis. Avec l’aide de son ami Klay, il compte bien découvrir ce qu’elles cachent. »

Instagram

J’ai lu ce livre en 3 jours (j’étais au travail les 3/4 de la journée), je ne voulais pas le lâcher ce qui m’a donné un mal de cou considérable :pLa plume de l’auteure est fluide, c’est agréable, ça se lit bien. Le vocabulaire y est de très bonne qualité. Le décor de Fanéas à l’air incroyable, on ne le voit pas beaucoup malheureusement. Le peu de description que j’ai eu me donne envie de connaître ce monde mais on arrive au mauvais moment. Notre timing a été très mauvais sur ce coup là les gars !

Dans certains chapitres j’ai eu du mal à saisir l’avancé des péripéties, je m’explique, il se passe un évènement majeur catastrophique pour Fanéas. Nous sommes en plein confrontation, tu tournes les pages pour te retrouver dans un autre royaume, avec certains des mêmes protagonistes que les pages précédentes à Fanéas. Je vous rassure les raisons sont expliquées petit à petit au fil du livre.Cléora, Sora, Astéria et Kellas loin de chez eux, dans un univers inconnu difficile à comprendre. Ils ont dû quitter leur vie pour accepter une mission.

Là encore j’ai eu une incompréhension, ils sont arrivés depuis quelque temps dans ce nouveau monde, Cléora était à l’université mais apparemment Sora (environ 7/8 ans) et Astéria n’étaient pas scolarisés, ma question est la suivante, que faisaient ils pendant ce temps là ?J’ai peut-être loupé des infos… J’ai un autre dilemme avec Sora, à force d’avoir de nombreux quiproquos je ne sais même plus de qui il est le fils ^^ »J’aime aussi penser que ce petit garnement n’est pas celui que tout le monde prétend mais que c’est Astéria qui aura ce rôle. J’essaie de ne pas vous révéler d’informations cruciales, c’est assez délicat comme exercice.

Mon coup de coeur personnages va à Kellas, Pourquoi ? Parce que c’est un félin et que J’ADORE les animaux :p La boule de poil fait son possible pour être entendue et protéger son équipe qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Un personnage dont j’aimerais en savoir plus c’est Noctis, il est intéressant, mais ils ne se dévoilent pas suffisamment à mon goût! On arrive à une nouvelle incompréhension de ma part, Quand Cléora se confie au prélat de la terre, il l’informe qu’il n’a jamais entendu parler d’une descendante de Vanalis, hors 10 ans sont censé être passé, Cléora est censé être à l’université donc quel âge à Cleora pour qu’il ne la connaisse pas ou alors ou était elle à ce moment là ?

Klay est un protagoniste tout en complexité, tout ce que j’aime. Il est bon, mauvais, égoïste mais bon envers ses proches, ne veut pas renier sa liberté. Il fait des mauvais choix qu’il pense être les bons par peur de choisir un avenir qu’il ne maîtrisera pas. Ou alors c’est du bluff ?A la fin du premier tome il se trahit plus lui-même, qu’il ne trahit les autres. Je pense qu’il nous réserve bien des surprises à l’avenir. 

Étrangement Astéria est celle qui m’a le moins intriguée, elle part facilement dans tous les sens, c’est assez fatiguant à la longue. Mais je pense qu’elle arrivera a me surprendre par la suite. En ce qui concerne Cléora, je suis sceptique à son égard, je préfère attendre le prochain tome pour me prononcer sur cette jeune femme. J’attend de voir l’évolution de sa relation avec Noctis qui promet d’être rocambolesque. Ces deux-là ne veulent rien lâcher.

En résumé, ce tome est addictif et a tout pour plaire aux amoureux du fantastique.
Forcément je désire connaître la suite, heureusement pour moi l’auteure m’a envoyé toute la saga, à croire  qu’elle le savait.

PS : Merci à l’auteur pour cette opportunité exceptionnelle

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Azmel Tome 2 Magie Alternative par Laura Wilhelm

« Après un malheureux événement et en proie à d’horribles douleurs, Léna doit reprendre sa vie en main. C’est le cœur brisé et le corps meurtri que l’aventure reprend de plus belle.
La Porte du Temps et son clan d’Élues lui font un merveilleux cadeau, mais son corps pourra-t-il supporter la charge que cela implique?
Sa mère n’était-elle qu’une humaine ou avait-elle finalement elle aussi des pouvoirs magiques ? Et pourquoi ne lui a-t-elle donc jamais parlé de l’existence de sa tante Morgane ?
Ses retrouvailles avec Rick lui laissent un goût amer dans la bouche. Réussira-t-elle à le ramener à la raison ou choisira-t-il de succomber définitivement à sa nature démoniaque?
Au delà de la magie et de ce monde éphémère, Léna va découvrir des secrets que sa famille pensait à jamais oubliés.
Encore une fois la jeune fille se retrouve confrontée à un choix qui changera sa vie, qu’elle le veuille ou non… »

AZMEL T1

J’étais si impatiente de découvrir la suite des aventures de Léna, je l’ai bien entendu dévoré en 1 jour. J’avoue avoir été un peu déçu, je devais avoir des exigences autres ou je voulais qu’on fasse comme j’avais envie moi. Avant de parler des personnages humains, parlons de Naja, fidèle compagnon de Léna. Dans cette suite on l’a côtoie énormément, peut être un peu trop, j’ai deviné facilement qu’il allait lui arriver malheur. Je ne suis absolument pas d’accord avec ça, on ne touche pas aux petites boules de poils. Je n’étais pas contente, genre le mode Kirby, vous voyez la petite balle rose ? LOL.

J’espère que l’auteur se rattrape pour Naja dans le tome 3. J’ai trouvé le périple de Rick très intéressant dans ce récit, il n’a pas l’air comme ça mais c’est un vrai prince charmant à sa manière. Léna m’a beaucoup irrité, on a toujours l’impression qu’elle subit sa vie, ce qui est vrai dans un sens. Elle est énervante à ne pas voir qu’une personne est suspecte, une fille débarque pendant ton absence, elle s’incruste dans ta bande et te colle limite aux basket mais tout est normal. Ce n’est pas après avoir fait la bêtise qu’il faut s’en inquiéter. Elle est obnubilée par son amour compliqué, sa vie malheureuse, qu’elle ne voit pas la chance qu’elle a. Un coup c’est elle veut Rick, après elle le veut plus, puis elle le veut à nouveau, c’est un premier amour mais il y a des limites.

Léna découvre encore des secrets de familles sur sa mère (à quand ceux sur le père), c’est pas beaux les secrets de familles comme ça, ça apporte que des ennuis.

J’ai trouvé les cousines ainsi que la tante pas mal en retrait sur ce tome, quand Léna n’est pas dans les parage ou consciente on ne sait pas ce qu’elles font, je trouve ça dommage, j’aurais aimé des scènes genre « pendant ce temps là ».

Malgré tous ces points que j’ai moins aimé, j’ai adoré retrouver la plume de l’auteur et lire la suite de leurs aventures. Alors oui je suis impatiente de lire le tome 3 parce qu’on ne sait jamais ce qui peut nous arriver !

Ps : Merci une nouvelle pour cette lecture

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook

Mira: La Maudite d’Eulalie Lombard

« «Mon présent est la mort Pour expier tes péchés Et venger le trésor Que tu m’as dérobé.» Mira la Maudite. C’est ainsi que tout le monde l’appelle dans son dos. Mais Mira a l’habitude. Elle a appris à se taire. Dernière fille du puissant et redouté Alpha de la meute Drovski, elle est mise de côté, recluse, haïe. Elle n’a jamais quitté le territoire, pour toujours rester sous la surveillance des siens. Comme s’il fallait la protéger. »

Qui est Eulalie Lombard ? A 23 ans, Eulalie est passionnée par l’écriture et les sciences. Depuis l’âge de douze ans, elle écrit des romans où se mêlent magie et amour. Titulaire d’un master en cancérologie, elle poursuit son rêve de devenir écrivaine en publiant plusieurs sagas : Droit de Sang, Pour l’amour d’un Highlander et Mira.

Instagram

Je l’ai lu en moins de 72h, il est vraiment addictif, j’ai l’impression qu’avec cette auteure c’est régulier. J’ai toujours préféré les loups aux vampires, j’aime les loups par avance. Dès le début tu as mal pour Mira, au départ je ne comprenais pas pourquoi elle se laissait faire, dans un sens c’est un mal (très mauvais) pour un bien ! Quand elle quitte sa première meute, on se dit que tout est réglé … si seulement !

Quand Mira quitte sa famille, elle découvre la vie sous un autre point de vue. Mira est passive certes dans les premiers chapitres, elle se laisse guider pour s’imprégner des lieux, des liens avec sa nouvelle meute et tenter de se comprendre elle-même. 

Difficile pour une jeune femme de débarquer dans un nouvel environnement, « fiancée » de surcroit à un homme qui ne lui pas destiné de base. L’obstacle est de taille quand tout le monde à l’air de connaître son histoire alors que vous l’ignorez vous – même. Eirik lui se retrouve enlisé de toute part avec une compagne qui n’était pas celle prévue, sa meute qui perd son arrangement avec l’autre clan.

La horde qui a du mal à saisir le choix de son Alpha ou ne l’accepte pas, même en connaissant la VRAIE raison. Dernière contrainte, il ne sait pas comment se comporter avec Mira, il est noyé dans ses sentiments mais ne veut pas effrayés sa fiancé qui a un lourd héritage. Que de barrières à surmonter pour espérer retrouver un équilibre avec une meute unie envers et contre tout.

On ne lui fait pas de cadeau non plus après, le terme de « maudit » est bien choisi pour ça. Oui parce que les meutes de loups sont des petits filous qui ne font pas de cadeaux ! L’intrigue est tenue jusqu’au bout, pour un 1er tome de duologie je suis bien surprise. La plume de l’auteur est fluide, assurée, c’est tellement agréable à lire. 

À bientôt pour la suite !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Magdanaëlle James, tome 3 : Sanction par M.G Groenwont

« Revenue vivante d’entre les mains de terribles démons, Magdanaëlle James peut à présent profiter de sa vie entourée de son petit-ami, Tomler. À l’heure où les loups-garous se rassemblent, les vampires et démons continuent de se détruire pour imposer leur loi. Alors qu’elle assiste à la peine de mort infligée à ses ravisseurs, Magdanaëlle se voit confier une nouvelle mission. Ben, l’arrogant loup-garou lui demande de l’aide afin de faire tomber un réseau de combats illégaux organisés par une très belle femme. Si la jeune humaine se plonge corps et âme dans cette affaire, ce n’est pas du goût de ses proches qui le lui font savoir. De leur côté, les quatre maîtres actuels des enfers, essayent de trouver un moyen afin de détruire Maximilien »

Magadanaëlle James T1

Magadanaëlle James T2

Comme ces prédécesseurs, je l’ai dévoré, impatiente de connaître la suite des aventures de Mag. On y découvre une relation compliquée entre Mag et Tomler, on se rend compte qu’ils ne se connaissent pas suffisamment, ils ne partagent pas les mêmes envies, bon ça on le savait déjà plus ou moins. Le changement d’attitude de Tomler, un brin possessif, violent a été révélateur sur son état et ses secrets.

J’ai beaucoup aimé l’évolution de Ben, il devient plus humain (même s’il ne l’est pas à la base) avec ses émotions, ses combats intérieurs, j’ai envie d’apprécier ce personnage. Mag s’affirme de plus en plus, le problème reste son obstination qui met un peu tout le monde en danger, si elle veut le faire on est ok mais il faut le faire bien ! Elle finit par créer elle – même son triangle amoureux comme si elle n’avait pas assez de problèmes, ça promet du grabuge pour la suite. 

Maximilien devient un bon protecteur pour Mag, il l’aide du mieux qu’il peut, il a aussi ses propres projets à suivre. Lui donner certains de ses dons n’était pas un si bon plan que ça, alors je sais qu’il s’en veut et désire qu’elle se protège mais il devrait réfléchir avant d’agir, c’est un roi non de non !

Dans ce tome, Asnan est plus en retrait, je dirais qu’il prend un peu de repos, il laisse aussi sa protégée se débrouiller et décide de faire confiance à d’autres Surnat. Le pauvre n’est pas au bout de ses peines ! Un personnage que j’adore c’est celui de Logan, toujours la réplique qu’il faut au bon moment, il me fait rire, il est loyal c’est un bon vampire. Hâte de voir son évolution, même si je sens que sa fin est proche. 

Nous avons l’apparition d’une nouvelle méchante, enfin pas tant que ça au vue de son passif, comme toujours elle veut le pouvoir, l’argent etc etc. Une femme de pouvoir méchante, c’est assez souvent le cas, bien sûr elle écrasera tout ce qu’elle trouve sur son chemin et inutile de vous dire qu’elle a Mag dans son viseur. Je m’étonne d’ailleurs que Mag ait mis autant de temps à savoir qui était cette personne. 

En résumé, ce tome est encore très bon avec de nombreux rebondissements, ainsi que de nouvelles pertes … L’auteure a toujours cette écriture fluide en arrivant à bien maintenir le rythme de l’histoire et faire vivre ses personnages.

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunitée

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Homo Vampiris : La messagère tome 2 par Marie Rozsa

« Alors qu’Arduina est brusquement séparée de Sasha, elle se voit confier une mission délicate qui va lui demander toute sa diplomatie et une ouverture d’esprit sans précédent. Si elle ne parvient pas à rassembler les Homo Vampiris, qu’adviendra-t-il de ce monde ? Arrivera-t-elle à percer le mur qui la sépare des vampires ? Qu’en sera-t-il de celui qui s’érige soudain entre Sasha et elle ? Si une collaboration des espèces est vitale, elle ne sera pas pour autant facile, particulièrement avec toutes les trahisons qui sèment le trouble dans les communautés… »

Homo Vampiris T1

Quelle joie de retrouver Arduina face à son destin ! C’est comme si elle vivait depuis des années en connaissant l’existence de ces êtres exceptionnels, mais non elle ne les côtoie que depuis 15 jours. Elle se retrouve éloigné de Sasha contre son gré, en étant gentiment manipulée par une déesse pour accomplir une mission hautement périlleuse.

J’ai beaucoup ris en découvrant la mission d’Arduina, elle qui n’est ni posée ni diplomate, qui dit ce qu’elle pense sans se soucier des êtres en face, c’est une mission suicide ! Rassembler les clans, qu’elle ne connaît pas et qu’ils ne connaissent pas non plus, la crédibilité va être difficile à acquérir.

La réaction de Sasha face à la disparition a été de courte durée, je trouve ça un peu dommage, j’aurais aimé avoir l’échange entre lui et Aidwan. Vu qu’ils s’entendent de façon particulière ça aurait pu être drôle cet échange. Sasha se retrouve tiraillé par beaucoup de questionnements incessants sur toute sorte de choses, il est pas mal en retrait sur ce tome.

Un autre personnage presque inexistant dans le livre c’est Mathias, ça m’a rendu triste il aurait pu être un atout et ça aurait été marrant de le voir interagir avec d’autres comme Sam. Les rencontres avec de nouveaux clans avec leur façon de vivre, a été une super découverte dans ce tome, ça a permis de voir d’autres facettes de ce peuple.

Un peuple que je n’arrive pas à cerner, ni comprendre ce sont les Évolués, que je pense responsable de bien des maux qui se sont déroulés dans le passé. Ca m’a un peu chagriné qu’ils ne soient pas plus exploités dans cette suite, puis je me suis rappelé qu’on venait à peine de vraiment les rencontrer ce qui explique le manque d’informations.

Arduina est mis à rude épreuve par une déesse qu’elle ne connaît même pas, par ces actions à travers elle, Arduina se vide de son énergie, je ne sais pas si elle tiendra à ce rythme bien longtemps. Elle est poursuivis par le clan adverse qui à l’air d’être au courant de ses faits et gestes avant elle, comme si quelqu’un voyait l’avenir dans les rangs ennemis.

J’ai beaucoup aimé le passage en Irlande ou une jeune alliance encore fragile à vu le jour, il faudra maintenant la dompter et la fortifier au fil du temps. J’avoue n’avoir absolument rien compris à la dernière scène du livre et le « à suivre » n’aide en rien. Je suis sûre d’avoir mes réponses dans le 3eme tome, c’est assez frustrant !

Même si j’ai trouvé le livre un peu court (oui je suis exigeante mais c’est du boulot d’écrire un livre), je l’ai lu avec toujours autant de plaisir grâce à l’imagination et la plume fluide de l’auteure.

Ps : Merci à l’auteur pour m’avoir fait confiance une nouvelle fois !

Aurevy