Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

Lola et le trésor des Sanguinaires – Tome 3 de Véronique RAGUET HENRY et Pascal RAGUET

Cette année, Lola, Justine et Antoine passent leurs vacances d’été en Corse. Lors d’une balade dans le maquis, les trois enfants ont repéré une bergerie abandonnée et aimeraient bien en faire un terrain de jeux. Un matin, les fillettes décident d’y retourner et partent seules à la découverte. En arrivant sur les lieux, la porte est ouverte…

Chérubins Editions

Ceci est le 3eme tome d’une série pour enfants et pré ado. Une aventure type « club des Cinq ». Je n’ai pas lu les précédents, heureusement pour moi il y avait quelques explications en bas de page concernant les précédents tomes.

L’aventure est très bien décrite, on arrive à bien rentrer dans cet univers qui n’est pas si enfantin que cela. Il y a des leçons à tirer bien entendu. Les chapitres sont bien découpés, ni trop court ni trop long. Il peut tout à fait convenir à une personne qui ne lit pas beaucoup.

L’écriture est très fluide et accessible au plus grand nombre. Plus jeunes j’aurais adoré lire toute la collection. J’ai été un peu surprise au début par la différence de police prononcé entre le récit et les dialogues. Puis on s’y fait, cela nous permet de bien nous situer dans le texte.

C’est une idée originale ! Les protagonistes sont une bande d’amis ce qui permettra à plusieurs de s’identifier à eux. Je ne souhaite pas vous dévoiler l’intrigue car se serais vous raconter l’histoire.

Si vous connaissez une jeune personne en quête d’aventures et de mystère, ce troisième saura satisfaire sa curiosité même s’il devra lire les précédents. J’ai adoré les illustrations qui donne un petit côté bande déssiné.

PS : Je remercie une fois de plus Chérubins Editions pour sa confiance

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Chronique d’Évariste – Tome 2 : Le Temple de Paris par Seth HORVATH

« A l’aube du XIVe siècle, dans le royaume de Philippe IV le Bel, Évariste, templier doté d’un étrange pouvoir, entre dans Paris accompagnée des deux jeunes femmes, l’une sarrasine, l’autre juive, rencontrées plus tôt. Il y retrouve son maître, l’intrigant Géraud de Villeneuve. Dans ce deuxième tome, le roi resserre ses griffes autour du Temple. Notre héros et ses allié(e)s auront fort à faire pour tenter de déjouer son plan machiavélique… Quand la petite histoire croise la grande dans ce trépidant roman d’aventures, on assiste à des rencontres étonnantes et humanistes, ou l’humour, l’action et l’amour ne sont jamais loin… A travers ces chroniques médiévales, rejoignez la croisade d’Évariste, au Temple de Paris ! »

Avis Tome 1

Instagram

Ce tome est plus sombre que le précédent car pour ceux qui connaissent l’histoire des Templiers nous arrivons à une date fatidique. Nos protagonistes préférés sont plutôt statiques dans cet ouvrage, ils seront au Palais du Temple la plupart des chapitres.

Evariste est celui qui bravera la météo et les routes pour satisfaire son maître qui le « punit » pour la confession de ses péchés sur Leïla. La joyeuse équipe est vite séparée par leurs nouvelles activités.

L’ambiance du début du roman est assez joviale, on est dans la continuité du premier, jusqu’à ce que la réalité rattrape tout le monde. On côtoie beaucoup plus le Maître Giraud dans ce tome, j’ai eu du mal avec ce personnage car il a des pratiques « particulières ». Des fois il est affectueux et d’autres on a juste envie de lui arracher la tête.

J’ai bien aimé l’évolution de Leïla, son intégration a été fluide, pleine d’audace et sans heurts. Simon lui a enfin trouvé une nouvelle occupation qui lui convient parfaitement, il est dans son élément, pas pour longtemps mais autant en profiter pour les quelques pages.

Yokébed est celle qui aura le plus de difficulté au départ de ce tome, la promesse faites à ses parents la rattrape, elle va vivre quelques évènements dérangeants. Elle cherche désespérément sa place, elle va d’ailleurs changer à de nombreuses occasions de situations.

Evariste lui se bat entre ses convictions, ses missions et ses sentiments, tout en risquant sa vie à parcourir sans cesse tous le royaume. Il en vient à une certaine rébellion contre son autorité supérieure. Il va faire aussi des rencontres que nous pourrons qualifier de « surprenante ».

La fin du tome est tragique, mais connue dans l’histoire des templiers. J’ai aimé ce tome où on découvre les protagonistes sous un autre jour. Il ne reste plus qu’un tome pour découvrir leur fin.

Ps : Je remercie l’auteur de m’avoir fait une nouvelle fois confiance.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse

Les Ombres d’Edimbourg: L’Entre-Monde par Anna Lyra

« Édimbourg, Écosse.
Un mal dort sous la ville depuis des siècles.
Aujourd’hui, il est en train de se réveiller… Emily, jeune londonienne solitaire, méfiante et blasée, ne croit pas aux fantômes. Ni à la magie. Son monde bien réglé bascule pourtant le jour de son vingtième anniversaire, lorsqu’elle découvre à la fois Édimbourg et l’existence d’une autre réalité. Non seulement les fantômes existent bel et bien, mais il se pourrait qu’un mal plus puissant, plus sombre et plus ancien que les spectres de la ville soit à l’origine d’un grave dérèglement de l’Entre-Monde, cette zone sécurisée qui protège le monde des humains. Aux côtés de Ian et de son équipe d’étudiants en phénomènes paranormaux, Emily va découvrir une autre Édimbourg. Car, derrière les pittoresques pierres grises des closes et les vitrines brillantes des salons de thé, se dissimule une autre facette de la ville écossaise… Secrète. Sombre et dangereuse. L’envers du décor, peuplé de créatures ténébreuses. Pour sauver l’Entre-Monde, Emily va devoir s’enfoncer dans les Ombres d’Édimbourg. »

La fleur des Highlands

Instagram

On peut dire que ce livre est plein de surprises, Emily réfractaire à tout ce qui est paranormal, elle se retrouve plongée dedans. Tout ça à cause de non-dits familiaux, vous l’aurez compris les secrets de famille ont encore la dent dure au 21eme siècle. Elle découvre évidemment tous ces éléments le jour de son anniversaire, méfiez-vous de vos anniversaires sait-on jamais ! 
Ce que j’aime dans ce livre, c’est le caractère exécrable d’Emily, elle n’est pas sans défense loin de là, ne se laisse pas marcher sur les pieds ou encore fonce et réfléchit après ! Généralement ce sont les hommes qui sont va-t’en guerre. Elle part de Londres sur un coup de tête pour ne pas avoir à faire face à tout ça, elle ne veut pas de cet héritage, elle se retrouve à Edimbourg, l’endroit exact où le destin voulait qu’elle soit !

Ce livre à un univers riche qu’il me tarde de découvrir en profondeur, il y a tant de questions qui se posent au moment de la lecture … soupire il faut attendre pour les avoir. Anna Lyra prouve une nouvelle fois qu’elle maîtrise sa plume et les sujets à aborder dans n’importe quel genre.

Dans ce premier tome, il y a un personnage qui m’a beaucoup touché, elle y est représentée de façon distinguée contrairement à d’habitude. C’est La Dame Blanche, elle m’a plu sur sa façon d’entrer en contact avec Emily, de lui expliquer les choses pour qu’elle lui vienne en aide, par ses émotions changeantes, elle a été bien travaillé par l’auteur.

Les relations entre Ian et Emily sont complexes, on le comprend vite en voyant Ian voulant lui faire confiance mais n’ayant pas le droit de le faire. Je pense que les tensions vont encore s’accentuer dans le groupe d’étudiants car au final on ne sait pas ce qu’est Emily ni ses origines.

Je pense aussi que son meilleur ami va jouer un rôle dans les prochains tomes. Qui sait ? il n’a peut être pas le rôle que l’on croit et il en sait plus qu’il ne dit. L’évolution d’Emily promet d’être intéressante, dans ce tome on lui impose les choix à rebrousse poil, ça devrait aller mieux par la suite quand elle prendra confiance.

Vous l’aurez compris je suis impatiente de découvrir la suite des aventures d’Emily. À bientôt !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse, Ebook, Service presse

Sous le soleil de la lune par Sonja Kourakine

« Great Lake City, Utah, 1861. À presque quatorze ans, Rébecca Brightman est une jeune fille intrépide et courageuse. Elle se rebelle contre la sévère éducation de son père, pasteur tyrannique et violent, qui nourrit en secret un terrible projet pour elle.
Derrière les brimades et les coups, elle rêve de découvrir le monde au delà des barrières de sa communauté. Au détour d’une rencontre inespérée, elle voit sa vie prendre un nouveau tournant. Son avenir est sur le point de changer à jamais. Le long chemin semé d’embûches sur lequel elle s’engage la menera-t-il au bout de sa quête d’elle même et sur la voie de l’amour? Réussira-t-elle à percer les mystères du pouvoir qui sommeille en elle, cette étrange différence qui la pousse à vouloir trouver la liberté ? »

Instagram

Ce livre à pour moi était un vrai coup de cœur ! Roman aventure, fantastique romance, tout y est !
On suit Rebecca qui vit dans une communauté mormone en Utah au 19eme siècle (quoi de plus logique, vu que cet État leur appartient quasiment), sa vie n’est pas toute rose loin de là, elle dérange le pasteur qui lui sert de père. Dans cette partie du livre il est question du mouvement mormon ou de l’église des saints des derniers à l’époque ou elle autorise la polygamie en traitant les femmes comme des objets toujours prêt à rejoindre le Malin. Heureusement pour nous cette communauté à bien évolué au fil du temps et nombreux de ses anciens préceptes ont été modifié.

Ce que j’aime dans ce livre c’est que tous le long de l’histoire on se rend compte que Rebecca ou le lecteur ne savent qui elle est, c’est intéressant, bon même si ses origines je les avais un peu deviné.  J’ai eu un coup de cœur aussi pour Whisper, si loyal et dévoué, il est un plus dans l’histoire à mon sens. Sans lui, les 2 principaux protagonistes auraient bien ramé dans leur quête. Un qui malheureusement a été bien sous exploité c’est Chayton, il pouvait apporter plus, en tant que lecteur on aurait dû avoir plus.

Nous avons un défilé remarquable de personnes tous plus différents les uns des autres, avec leurs propres histoires, pourtant tous le récit est cohérent et chacun trouve sa place. Ils ont tous leurs rôles, on ne se mélange pas avec tous les noms car ils viennent et repartent au fil de leurs missions et leurs envies. La course poursuite entre Rebecca et Allan est un peu lassante, heureusement qu’on y découvre de nouveaux lieux au fur et à mesure.

L’histoire de la mère de Rebecca a été sous exploité, il eut été intéressant de savoir « pourquoi » les évènements se passent ainsi. Pourquoi elle, pourquoi personne n’a rien entendu, qui a fait ça? J’ai cru à un moment que le passé d’Allan et Rebecca allait se rejoindre, vu ce qu’on nous apprend sur la famille du jeune homme, mais non.

L’écriture de l’auteure est fluide, la lecture est addictive, découvrir un écrit de cette qualité fait du bien. Un livre à découvrir les yeux fermés pour la multitude de cultures représentées, les décors et la détermination de Rebecca. Je m’interroge fortement pour me procurer la version papier !

Ps : Merci pour cette découverte !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

Pax Deorum – Livre I : Il était une fois, Rome…par Cédric Plouvier

« Début du IVe siècle avant J-C. Rome est en passe de dominer complètement le Latium, une région fertile du centre de l’Italie. Puissante, la ville bouillonne pourtant intérieurement. Les intrigues familiales et politiques au Sénat et dans les grandes maisons, les querelles d’ego, ainsi que les affaires sales dans les quartiers populaires aux mains des bandits, sont le lot quotidien de la Ville. Celle-ci est également confrontée aux menaces croissantes des peuples voisins, notamment étrusques, l’obligeant à mener des guerres continuelles. C’est ainsi que depuis plusieurs années Rome assiège la cité de Véies qu’elle ne parvient toujours pas à soumettre. A tout cela s’ajoutent d’étranges évènements qui se multiplient jusque dans les campagnes environnantes. Des phénomènes que personne ne parvient à interpréter et qui poussent les Romains à s’interroger sur leur destin. Est-ce un signe des dieux ? Ont-ils eut tort d’entreprendre leurs guerres ? De quelle nature est la menace qui pèse sur Rome ? »

Site Web

1er Tome très documenté, la recherche y est imposante. Beaucoup de termes en latin y sont employés pour permettre une immersion totale et un petit aperçu de cette langue pour ceux qui ne l’ont pas étudiée.

L’auteur connaît son sujet  et réussit à caser les informations sans nous assommer d’un cours magistral. La multitude de personnages réussies à faire se perdre le lecteur, il est difficile de s’y retrouver. 

Il y a une pléiade de noms masculins, où les noms féminins sont absents, sans doute l’époque qui veut cela. Le scénario et la recherche sont bons mais les protagonistes sont malheureusement fades sans émotion.

Espérons que le prochain tome rehausse cette partie de l’histoire.

Ps : Merci pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

L’Ouros – Dernières escales par Ornella SALVADOR

« Personne ne sait pourquoi le Melenian vogue seul, le long des côtes d’Assir et Ervas. Massacre ou sauvetage, une mission royale ne se dévoile pas, même au sein de l’équipage.
Jekka, recueillie et élevée à bord, est plongée comme tous dans l’ignorance. Elle sent pourtant que son destin est étroitement lié aux mystères du navire, et à sa soif de liberté s’ajoute le besoin de connaître la vérité.
Une vérité qui les mènera, elle et ceux qui suivent ses traces, au cœur de la guerre. Et peut-être un jour, là où l’inexplicable existe : au-delà même des frontières du monde. L’Ouros – Dernières Escales est le premier roman d’Ornella SALVADOR, mêlant fantastique et aventure. Les personnages y luttent contre l’oppression, et affrontent un phénomène qui même dans leur monde, n’a rien de naturel. »

Les Editions du Saule

Dans ce livre on fait la connaissance de Jekka qui n’a jamais connu les fastes de la vie, mais plutôt une vie cadenassée à un bateau et son commandant. On ressent son envie profonde, de partir et d’en voir plus.

Ceci est un premier tome qui nous transporte de découverte en surprise tout au long du livre. Malheureusement quand le rythme s’accélère dans cesse dès le début de l’histoire, il va toujours ralentir pour la fin du tome, ce qui rends l’histoire plate et déçoit le lecteur.

Espérons juste qu’on arrivera à reprendre un rythme régulier dans les prochains tomes. Avec ce livre on ne se prend pas la tête a essayé de tout comprendre, ce qui offre un réel moment détente.

Le vocabulaire y est riche et l’auteur écrit de façon fluide en suivant les codes du genre. Je suis curieuse de voir ce que nous réserve la suite.

Ps : Merci pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

L’Eschylliade – Aux apparences ne te fieras Par Pierre-François Kettler

« Quand Eschylle, chat siamois miro rencontre Bélerin, apprenti mage, leurs destins se scellent : leurs esprits se lient, ainsi que leurs sens. Nés tous les deux dans les Marches Pâles, ils vont devoir affronter un vent malfaisant : non l’hiver, qui s’abat sur les sommets et les combes, mais des enlèvements d’enfants et de femmes, attribués à des Petites-Personnes. Leur enquête les mènera dans des lieux improbables, au cœur d’anciennes ruines, mais aussi sous la terre. Cette saga de fantasy se déroule dans le monde de Belmilor, un univers parallèle au nôtre où toutes les races, des humains aux loupins et des félissiens aux elfes noirs vivent en bonne intelligence, mais dont l’équilibre semble menacé. Le narrateur n’est autre qu’Eschylle, qui y voit l’occasion de nous dispenser un cours complet d’Histoire Morale de la Magie et de nous guider sur la voie de la sagesse. Pour sa première leçon, il insiste sur l’importance d’un précepte trop souvent négligé par les « deux-pattes » que nous sommes : « Aux apparences, ne te fieras ». Une histoire pleine de rebondissements, de sentiments et d’action, qui séduira les amoureux des chats et entraînera petits et grands jusqu’au bout de la nuit. »

Les Editions d’Avalon

C’est l’histoire d’un chat, c’est déjà un début ! Bon c’est un chat qui n’y voit pas très clair (sans le vouloir l’auteur vient de créer une histoire pour mon propre matou qui a des problèmes de vue).La narration du livre est faite par Eschylle sir chat non sans humour et une éloquente sagesse.

L’entrée dans le récit est un peu compliquée, c’est long, un peu lourd de récit parfois mais c’est un premier tome, l’intrigue doit se mettre en place. A force de patience, on finit par s’accrocher et vouloir y rester. Les descriptions sont bien développées, on arrive vraiment à se projeter et à se représenter les scènes.

L’auteur possède un style fluide, ce qui rend la lecture agréable, le récit est travaillé avec un vocabulaire riche. Dans les personnages je n’ai réussi à m’attacher qu’à Eschylle, je pense que nous avons tous compris la raison.

Les problématiques qui sont abordées sont actuelles, le racisme, la violence .. Je pense que ce sont aussi de bons thèmes de lecture pour adolescents. Un bon moment passé, hâte de lire la suite.

Ps : Je remercie aux éditions Avalon pour cette découverte !

Aurevy