Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

Miss Fallonbeat par Dauran Marek

« « Il était une fois le transparaître. Il était une fois le gloss, les paillettes et les talons de douze centimètres. »
Dans cette fiction décalée à l’écriture spontanée, le narrateur vous entraîne dans l’univers transgressif LGBTQ.
Un tueur en série sévit dans le monde de la nuit.
En complète immersion pour les besoins de son investigation, Alex Hirsche, officier de police judiciaire, découvre la réalité nue, crue, parfois violente d’un groupe de personnes transgenres hautes en couleur, attachantes et aux personnalités troubles.
À travers le quotidien de Miss Fallonbeat, Marylin, Line De Mire, Claudia, découvrez tout ce qui se dissimule derrière le fun, le superficiel, les paillettes et autres apparats.
Vous risquerez-vous à suivre l’inspecteur Hirsche dans cette aventure et à perdre un peu de votre innocence ? »

Facebook

Dans cette lecture j’ai accroché à certaines parties et détesté d’autres. J’ai adoré l’approche que nous avons sur les personnages Transgenre. Nous apprenons que leur façon d’être n’est qu’une échappatoire pour se sentir libre et balayer les obstacles et rejets qu’ils subissent à longueur de temps.

Une chose est sûre, les refuges de nuit et les protagonistes sont hauts en couleur, cela fait du bien dans un récit très sombre. Ce que j’aime c’est le respect de l’auteur pour ce groupe d’amis, ils les laissent faire leur choix. Il n’est pas dans la caricature, ni dans l’excès ou le jugement. Ce que j’ai le moins aimé dans ce livre, c’est le thriller en lui-même, je sais je suis un cas désespéré, je n’accroche jamais ce type de roman.

Pour vous donner un exemple, l’inspecteur chargé de l’enquête fait une infiltration, pour résoudre ces meurtres. Je l’ai préféré défiant sa propre conscience et ses principes que de le voir gérer son enquête. La fin est très surprenante, je n’aurais pas trouvé le coupable par moi – même, l’intrigue a été bien pensée et les indices laissaient entrevoir plusieurs possibilités. C’est ce qui donne une bonne histoire, si c’était trop facile ou serait l’intérêt de le lire jusqu’au bout.

Pour les âmes sensibles, ne vous attendez pas à une histoire romantique, cet ouvrage n’est pas pour vous. Pour les adeptes des Thriller / Polar allez y les yeux fermés sauf si l’univers coloré des Transgenre vous effraie !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Cendres de Marine KELADA

unnamed (1)

« Faith, 18 ans, mène une existence bien solitaire: orpheline, elle se fait harceler par la bande de populaires de son lycée. Mais lors d’une virée au Pays de Galles, une légende celtique l’interpelle plus que de raison: on raconte que des siècles plus tôt, deux dragons, un rouge et un blanc, se seraient livrés un combat impitoyable avant d’être faits prisonniers des montagnes.
Qu’a-t-elle à voir là-dedans? Sur quels secrets multicentenaires Faith lèvera-t-elle le voile?
Entre danger, sorcellerie, Histoire et amour impossible, son existence est sur le point de basculer… ou, de s’illuminer… »

Qui est Marine KELADA ? Marine Kelada est professeure d’anglais. Sa passion de l’écriture remonte à son adolescence: elle écrit son premier roman à 14 ans. Depuis, elle continue de créer des univers où surnaturel et mythes surgissent au sein d’histoires d’amour torturées. Son précédent roman, « L’héritage d’Arachné », a déjà conquis plusieurs milliers de lecteurs.

Amazon

J’ai dévoré ce livre en une après midi un jour de canicule. Le récit est tellement bien construit avec un suspense qui tient jusqu’au bout. Les dragons ont énormément de récits à leurs effigies, souvent les mêmes basess ou on tourne facilement en rond. Dans cette histoire on sort des sentiers battus, la légende est très bien trouvée avec tout ce tapage touristique.

Le personnage de Faith est assez intéressant, on la suit dans ce tumulte de vie en quête de réponses. J’aurais aimé qu’on la découvre un peu plus dans son enfance pour en comprendre plus sur elle. Le personnage de Darcy a été tellement bien exploité, on sait ce qu’il ressent ses peurs, ses remords, sa colère et ses sentiments, pour moi c’est un des personnages les plus complets.

Celui qui a été sous exploité, qui aurait pu avoir une place plus importante encore et faire la différence, c’est Jared, on ne le voit que très peu malheureusement, pourtant il est un allié.

Ce livre m’a plu, je le relirais pour sur !!!

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Des paillettes dans le sable d’Enolla Brunetti

xcover-5396

« Ça vous est déjà arrivé à vous, ce moment dans la vie où vous avez l’impression que tout part en vrille ?
Eh bien, c’est le cas d’Anna, 30 ans. Ça démarre par un réveil en fin d’après-midi, dans son salon alors qu’elle devait préparer l’anniversaire de sa mère, puis ça s’enchaine : une panne de voiture, son conjoint qui la trompe, sa mère qui disparait mystérieusement, l’accident, la rupture.
Elle se retrouve alors seule, face à elle-même, à faire le point sur sa vie. Elle rêvait d’être pâtissière et de fonder une famille : c’est foutu !
Heureusement, sa famille va la secouer sérieusement. Elle décide alors de reprendre sa vie en main. Elle se retrouve ainsi, malgré elle, dans une folle aventure épaulée par Antony, un charmant pâtissier malheureusement marié et papa d’une petite fille.
Sur les routes, entre les landes et la Bretagne, au gré des plages au sable pailleté, elle voyage sur les traces de son passé dévoilant un peu plus les mystères sur sa famille et ses origines. Jusqu’à LA révélation.
Rien ne sera plus jamais comme avant.
Comment assumer ce qu’elle va apprendre ? Que faire de ses sentiments naissant pour cet homme déjà pris ? Est-elle vraiment capable de changer de vie ? De reprendre des études pour réaliser son rêve ? Son amour pour Antony trouvera-t-il une issue ?
C’est l’histoire d’une vie qui éclate pour mieux se reconstruire, mais également une histoire d’amour et de réalisation.
Anna, pétillante, sensible et timide va nous prouver que quoi qu’il arrive, il faut tout faire pour réaliser ses rêves. »

Instagram

Amazon

Bonne petite romance où Anna va vivre les montagnes russes, moi je n’aurais pas survécu à cet ascenseur émotionnel. Vu ce qu’il se passe dans ce tome, je pense qu’il aurait été facile de le séparer en 2. C’est un livre où on ne s’ennuie pas tant les évènements se déroulent rapidement, à certains moments un peu trop rapidement d’ailleurs.

Je trouve qu’Anna accepte beaucoup trop de choses de Baptiste et un peu rapidement même à la fin. J’aurais aimé connaître l’évolution de sa relation avec Jean Bernard et la suite des événements avec ses parents, je trouve que le dialogue entre eux manque cruellement. Anna aurait peut être mérité de passer plus de temps en célibataire pour expérimenter des choses elle pour comprendre ce qui l’entoure. Beaucoup de passages ne sont que survolés, après c’est au lecteur de décider si c’est important pour lui ou non.

J’aurais aimé plus de détails sur sa reconversion, des extraits de cours,des essais râtés chez elle, ça aurait donné un plus au personnage d’Anna qui agit souvent comme une adolescente dans certaines de ses réactions, la vie ne lui fait pas de cadeau certes, ce n’est pas une raison.

Le récit est cohérent, le style est bon. C’est un livre qui plaira aux personnes qui recherche principalement de la romance avec une dose de drame.

PS : Merci à l’auteur pour me l’avoir proposé

Aurevy

Publié dans Petite maison d'édition

Mes 7 ex de S.N. LEMOING

unnamed

« À 32 ans, Juliette est toujours célibataire. Pour elle, qui aimerait fonder une famille, le temps presse. Elle a toujours eu comme principe de ne jamais donner de deuxième chance à un ex. Mais n’ayant rencontré personne d’intéressant depuis longtemps, c’est peut-être le moment de briser cette règle.
Aurait-elle déjà rencontré l’homme de sa vie ? Que sont devenus ses ex ? Avec l’aide de ses amies, elle va faire le point sur sa vie amoureuse. »

Qui est S.N. LEMOING ? S. N. Lemoing est née en 1987 en région parisienne.
Elle a suivi des études dans l’audiovisuel à l’Université Paris VIII où elle a pu suivre des cours sur l’Image de la femme dans les médias et le Female Gaze.
Elle a ensuite travaillé en tant qu’assistante de production. A côté, elle a pu co-écrire, co-réaliser et co-produire des épisodes pour trois web-séries ainsi que des courts-métrages.
L’envie d’écrire sans contrainte l’a conduite à devenir autrice indépendante.

Amazon

C’est une comédie romantique légère et drôle tout en essayant de poser de réels questionnements sur l’amour et la vie de couple. Est – on prêt a tout accepter par amour ? Doit – on retenter avec ses ex quand nous sommes désespérés ?

Juliette, elle, est totalement désespérée, elle ne peut vivre sans amour, sans être en couple, elle en arrive à la conclusion que l’homme de sa vie devait être un de ses ex mais que le timing n’était pas le bon. Elle part donc à la recherche de ses ex, es – ce une si bonne idée que ça ? Ces retrouvailles ne vont pas être de tout repos, certains de ses ex vont être assez compliqués a gérer car aucun ne veut retrouver sa place d’ex. Si j’avais été à sa place personnellement je n’aurais pas rappelé mes ex ils restent où ils sont !

Juliettte n’ont plus n’est pas facile à vivre on ne va pas se mentir, elle a des exigences selon ses prétendants qui ne sont pas forcément en adéquation avec un couple. Elle peut être aussi facilement irritable.

Sa liste d’ex n’est pas totalement véridique puisque certains ne sont juste que des coups de coeurs, il n’y a eu aucune vraie histoire ! Romance sympathique parfaite pour passer le temps. Le style est bon et l’écriture fluide, si vous ne savez pas quoi lire il est pour vous. La nouvelle couverture est bien sympathique !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Cerise au Soleil de Marie – Laure Voisard

processed

« Il n’est jamais trop tard pour construire sa vie ! Dans un dernier roman, Esperanza raconte comment elle est devenue, à la soixantaine, un auteur à succès. Ancienne animatrice radio anéantie par un coup dur, elle reprend sa vie en main. Femme libre, elle crée et saisit des opportunités, ose et … la vie revient… ! Découvrez Soleil qui inspire la création de Cerise, personnage principal du 1er roman d’Esperanza la narratrice, deux jeunes femmes courageuses et déterminées… Bastien le voisin éditeur, Louis et la semaine sur les iles Chausey… Martin le voyageur, Rosalie l’amie de plus 20 ans …et partagez leurs moments de vie ! Les hommes et les femmes de ce roman vivent des relations apaisées, matures. Pas question de guerre des sexes et cela fait du bien ! »

Qui est Marie – Laure Voisard ? Marie-Laure Voisard, dite aussi Marie-Laure la Débloqueuse, est fascinée depuis ses premières lectures par les écrivains… Ils sont pour elle, aventuriers de la vie, révélateurs de personnalités, d’expériences, de sensations, d’émotions… Elle ne s’imaginait pas écrire un jour…
Un 1er blog professionnel en 2012, puis un second « La Débloqueuse » en 2017. Elle y partage son expérience, sa vision, sa clairvoyance pour aider les personnes à construire l’avenir qui leur convient en partant d’un angle professionnel.

Amazon

Je ne m’attendais pas à ce type d’écriture d’ouvrage, c’est une biographie d’un des personnages principaux de l’auteur. On peut le résumé en disant que c’est un livre dans un livre ! L’ambiance est intéressante, on suit les tribulations d’Esperanza qui nous montre que l’on peut vivre sa meilleure vie quel que soit son âge. Elle y rencontre une multitude de personnes qui l’influence dans ses choix et l’aide à devenir celle qu’elle voulait être.

Les personnages sont assez touchants par leur propre histoire, ils ont vécu des choses on sent les cicatrices même s’il ne laisse pas d’informations filtrées. Le rythme est très bon, vous pouvez facilement rentrer dans le livre et y rester de longues heures.

Ce qui m’a chagrinée dans ce livre, oui c’est le bon terme, c’est la vision de l’auteur sur les coréennes et leur fantasme de l’homme occidental qui vient les sauver. Chaque fois qu’un fameux mail arrivait pour parler de ce sujet, j’étais stoppée net dans ma lecture, ça l’a rendu compliquée. J’étais contrariée par la façon réductrice dont est décrite ce peuple. Je suis allée personnellement en Corée de nombreuses fois, j’ai des contacts réguliers avec des habitants, je ne peux être d’accord avec l’image qu’on en donne dans ce livre. Je suis désolée si c’est le seul ressenti qu’à pu avoir l’auteur ou ses proches sur ce pays qui a tellement plus à offrir.

Esperanza dira à un moment « Impression étrange : j’ai la sensation de le connaître depuis longtemps », elle parlait d’un lieu qu’elle visitait depuis la première fois, c’est que ce j’ai ressenti en posant le pied ma première fois en Corée.

Après cela, si j’occulte toute cette partie sur le pays du matin calme, en étant objective, le récit est cohérent, agréable à lire. On ne s’ennuie pas, on s’amuse même avec les pensées farfelues d’Esperanza sur la vie et ses questions. Je vous le recommande pour une belle leçon de vie, avoir de l’espoir et vous rappelez qu’importe votre âge les rêves sont toujours là pour s’exhausser.

PS : Je remercie l’auteur pour m’avoir fait découvrir son oeuvre.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Crazy Vickie de Valenne Riebano

xcover-5105

« LE JOURNAL D’UNE QUADRA CONFRONTÉE A SES ÉMOTIONS ET A SES ENVIES !!!

Vickie a 40 ans. Elle est célibataire (par choix), heureuse (par choix), ronde (parce qu’elle est stressée et débordée) et débordée (parce que la vie est ainsi faite). Vickie va voir sa vie bien réglée (enfin plus ou moins bien réglée) être perturbée par un moment inattendu passé avec Rafael. Et là, rien ne va plus ! Elle doute (un peu), elle cogite (beaucoup trop), elle rêve (plus qu’elle ne le voudrait) et fantasme (et ça c’est plutôt cool). Partagez une tranche de vie piquante, cynique, un peu déjantée et teintée d’une pointe d’érotisme avec une Vickie qui redécouvre les joies et les peines de la vie et du sexe. »

Amazon

Comment exprimer mon ressentis sur ce livre … Je l’ai adoré c’est frais, déjantée, le titre est révélateur de beaucoup de choses. Je n’ai pas vu les pages défilées tellement j’ai ri tout au long de ma lecture. Nous parcourons cet épisode de vie dans les pensées de Vickie qui nous livre ses sentiments, ses souvenirs, sa personnalité nous n’avons qu’à nous servir tout en dégustant un cocktail au bord de la piscine.

Vickie est une femme qui a une farandole de problèmes dans sa vie, enfin surtout des soucis crées par son cerveau, je soupçonne celui de jouer à un jeu sadique avec le reste du métabolisme. Ou alors il est en surchauffe à cause des 1200 questions la seconde, les situations sont bien créées on se prend au jeu. Vickie tombe amoureuse, ce qui devait arriver arriva, elle s’énerve, désespère, déprime pour des messages ou appels qui n’arrivent pas, elle veut de l’attention se sentir aimé, elle n’a clairement pas choisi le bon … De son côté Vickie fait tout pour se prendre en main en faisant du sport pour se sentir bien et elle a raison !

La fin est un peu particulière, je ne l’aurais pas deviné entièrement, à l’avant-dernier chapitre je me suis dit qu’il y avait un détail qui ne fonctionnait pas. Autre indice, l’absence du chat, il a littéralement disparu ! ;p

Si vous souhaitez ne pas vous prendre la tête, lisez ce livre Vickie le fera pour vous !

Ps : merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Jalouse, moi ? Pourtant j’ai une vie passionnante d’Alice Nevoso

xcover-5120

« Clara a 38 ans, un bouledogue nommé Pharaon, et un travail de comptable dans une société qui vend des frigidaires. Elle aime les jeux de grattage, le dessin, les vêtements à paillettes et les hommes aux yeux clairs.
Aux yeux de ses parents, elle a raté sa vie puisque :
1/ Elle n’a jamais visité Prague ni Riga…
2/ Elle a rompu avec son petit copain et ne peut pas avoir d’enfants.
3/ Elle n’est pas propriétaire de son logement (avec un père agent immobilier, ça fait désordre !) La sœur de Clara, elle, est une beauté volcanique qui foudroie tous les hommes et qui a tout réussi dans la vie : ses études, sa carrière et même son divorce.
Depuis son adolescence, Clara a un rêve : devenir dessinatrice de bande dessinée et entrer dans le cercle très fermé des artistes. Quand elle s’inscrit à un atelier de bande-dessinée, elle rencontre Bastien, un séduisant brun aux yeux clairs. Mais sa sœur, encore une fois, se dressera devant son chemin.
Clara parviendra-t-elle à assumer son côté artiste et glamour et osera-t-elle enfin être heureuse ? »

Qui est Alice Nevoso ? Je pense que la littérature est magique. Oh, bien sûr, les livres ne peuvent rien contre :
– les grosses contraventions
– les chefs tyranniques et bas-du-front
– les voisins bruyants et désagréables
Mais les livres peuvent vous transporter ailleurs, dans la vraie vie, la vie intérieure…

Amazon

J’ai beaucoup aimé ce livre, l’histoire est très drôle avec toutes ces situations invraisemblables. Clara est un mélange pétillant de jalousie, peur et ras le bol de sa vie morne. Elle est passionnée de dessin et souhaite faire une bande dessinée, dans l’histoire est citée énormément de référence à ce domaine. Je remercierais plus tard un de mes EXs dessinateur et coloriste pour certaines références que j’ai pu comprendre. Je compare Clara à Bridget Jones, elle a une vie aussi catastrophique qu’elle.

C’est une histoire rafraîchissante qui nous permet d’oublier nos propres problèmes. J’ai pas mal accroché sur tout le combat entre sœurs, où chacune veut ce qu’à l’autre sans vraiment se l’avouer. L’herbe est toujours plus verte dans le champ d’à côté. Par contre elles ont des parents épouvantables centrés sur la réussite sociale ou la sœur de Clara, je trouve dommage qu’à la fin il n’y est pas un petit geste des parents. C’est intéressant de voir malgré toutes les embûches, l’évolution de Clara qui tente de se sortir du quotidien et de sa famille oppressante.

La relation avec Bastien tourne au ralenti trop longtemps et d’un coup tout s’accélère on n’a pas vraiment le temps de se faire à l’idée de leur couple. J’ai trouvé qu’à la fin Pharaon était moins présent, relégué à l’arrière plan ce qui est vraiment dommage.

Si vous cherchez une bonne lecture pour rire avant la rentrée ou pendant la reprise du travail, ce livre est parfait !

Ps : merci à l’auteur pour cette lecture

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les reflets de Rosaline de Marie Rozsa

96810745_1169866926694722_2372001392656121856_o

« Je suis Rose Durand.
Pardonnez-moi si je ne me présente pas comme il faut, les codes de communication m’échappent encore parfois. Je reprends.
Je m’appelle Rose, j’ai vingt-trois ans, j’ai été découverte il y a un an au bord de l’Odet et je ne me souviens pas qui je suis. Ni ce qu’est un four à micro-ondes ou une télévision, ni comment décrypter les gens, surtout quand ils font des blagues.
Avec le temps, j’apprends. Mais je ne sais pas combien il m’en reste avant de devenir une créature démoniaque. Tout s’accélère depuis que j’ai découvert ces cadavres et je ne sais pas encore si c’est une bonne chose ou une mauvaise. Des personnes surgissent dans ma vie ; certaines veulent m’aider, d’autres me tuer ou m’enfermer et je dois aussi comprendre qui est Rosaline. Mon esprit brisé résistera-t-il à ce tourbillon de questions et d’intrigues ?
Je l’espère, pour ce petit bout de moi que j’ai égaré et que je souhaite tant retrouver…
Et vous, que feriez-vous si vous vous éveilliez à vingt-trois ans, dans la souffrance, et aussi perdu qu’un nouveau-né dans ce monde si peu familier ? »

Qui est Marie Rozsa ? Depuis toujours, Marie aime se plonger dans des mondes fantastiques. Après avoir rencontré de nombreux dragons, vampires, sorcières, et autres créatures, elle a finalement décidé de raconter leurs aventures.
Parce que l’écriture est son oxygène, la lecture ses nombreuses existences et la vie son inspiration, Marie veut contribuer, elle aussi, à faire rêver les gens.

Site web

J’ai pas mal aimé cet ouvrage ! L’intrigue est pour le moins originale, j’aime quand on modifie un peu les tendances actuelles. J’ai compris très rapidement où allait aboutir l’histoire et le type de révélation, ce qui n’est pas absolument pas gênant car nous savons où nous allons mais pas comment nous y arriverons. Le personnage de Rose est vraiment passionnant, elle ne se souvient pas de sa vie d’avant, dépourvue de tout sentiments ou ressentie elle essaie de se frayer un chemin dans ce monde si compliqué. Elle ne connaît plus les choses simples, les relations entre individus, ce qui s’explique à la fin, vous comprendrez pourquoi.

Il y a cependant des petites choses que je regrette, oui parce que j’aime cette lecture mais j’aurais ajouté des petites choses. Une vraie conversation à cœur ouvert avec Mr FRIET m’aurait énormément plu, voir comment il aurait pu interagir avec les autres personnages après avoir su aurait été un plus. Camil aussi est à mon sens un personnage sous exploité, il a une position qui pourrait lui permettre d’aider sans donner de solution. Il aurait pu être un atout discret.

Au niveau de Rose, j’aurais plus vu des indices plus nombreux pour l’aider dans la recherche de sa mémoire, peut être des lettres ou des objets de son passé. La fin passe un peu vite, Rose doit faire un choix cornélien, elle prend la décision en 5 secondes comme si elle n’avait pas écouté les différentes possibilités, elle aurait dû réfléchir.

Autrement le livre est super, une bonne histoire fantastique comme on les aime, à rager sur les personnages qui ne font pas ce qu’on veut. Petit coup de cœur pour Alanna en espérant qu’elle réussisse avec Hélorie ! L’écriture est fluide, compréhensible pour qui veut passer un bon moment.

Ps : Merci à l’auteur pour ce service presse

Aurevy

Publié dans Petite maison d'édition

Azmel la porte du temps de Laura Wihlem

xcover-2275

« Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps?
Imaginez que vous soyez obligé de tout recommencer à zéro. Nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille… Imaginez que dans un excès de colère vous découvriez que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensé et que vous n’êtes pas seul à faire parti de ces forces supérieures. Imaginez que vous ressentiez les battements de cœur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez.
Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destiné à cacher votre vraie nature des forces du mal.
… Encore un peu d’espoir, il suffit d’y croire…« 

Qui est Laura Wilhelm ?
Laura est l’auteur de la trilogie de romance paranormale « Azmel » publiée chez Sudarènes Éditions. Elle s’est également lancée depuis peu dans une série de romans courts « Souvenirs Introuvables », entre thriller et roman contemporain.
Le premier tome d’Azmel a été écrit pour sa petite sœur (Laura avait tout juste 19 ans) et n’était, au départ, pas du tout destiné à être publié. Mais ce livre a tellement été apprécié que son entourage l’a poussé à la publication. Cette concrétisation de son rêve d’enfant est vécu comme une incroyable aventure humaine. Aujourd’hui, Laura est maman d’une petite fille et travaille dans le commerce. Un emploi du temps plus que chargé mais où elle trouve tout de même le temps pour ses deux passions: la lecture et l’écriture.

Instagram auteur

Boutique

Avis : pour moi ça a été une bonne découverte, j’ai eu envie de taper pas mal de gens durant ma lecture mais je me suis retenue.L’univers est bien construit, il y a de la matière, réussir à ramener toute l’ambiance livres et séries USA dans une ville française ce n’est pas forcément évident. Dans ce livre on ressent les références à la série Charmed sans être dans le copier collé.

Naja est mon petit coup de cœur, elle est tellement incomprise dans sa vie en espérant que sa condition s’améliore aux prochains livres sans qui lui arrive de mauvaises choses ! Les descriptions sont simples et efficaces, le vocabulaire utilisé est simple avec une écriture fluide.

La seule chose qui m’a manqué dans le livre c’est des informations sur la vie d’avant de Léna, on a l’impression qu’elle n’avait pas de vie, pas de loisirs, pas d’amis de connaissance nous savons uniquement que ses parents sont décédés et qu’elle doit déménager. J’avoue trouver ça un peu dommage.

PS : merci à l’auteur pour ce service presse.

Aurevy