Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

Miss Fallonbeat par Dauran Marek

« « Il était une fois le transparaître. Il était une fois le gloss, les paillettes et les talons de douze centimètres. »
Dans cette fiction décalée à l’écriture spontanée, le narrateur vous entraîne dans l’univers transgressif LGBTQ.
Un tueur en série sévit dans le monde de la nuit.
En complète immersion pour les besoins de son investigation, Alex Hirsche, officier de police judiciaire, découvre la réalité nue, crue, parfois violente d’un groupe de personnes transgenres hautes en couleur, attachantes et aux personnalités troubles.
À travers le quotidien de Miss Fallonbeat, Marylin, Line De Mire, Claudia, découvrez tout ce qui se dissimule derrière le fun, le superficiel, les paillettes et autres apparats.
Vous risquerez-vous à suivre l’inspecteur Hirsche dans cette aventure et à perdre un peu de votre innocence ? »

Facebook

Dans cette lecture j’ai accroché à certaines parties et détesté d’autres. J’ai adoré l’approche que nous avons sur les personnages Transgenre. Nous apprenons que leur façon d’être n’est qu’une échappatoire pour se sentir libre et balayer les obstacles et rejets qu’ils subissent à longueur de temps.

Une chose est sûre, les refuges de nuit et les protagonistes sont hauts en couleur, cela fait du bien dans un récit très sombre. Ce que j’aime c’est le respect de l’auteur pour ce groupe d’amis, ils les laissent faire leur choix. Il n’est pas dans la caricature, ni dans l’excès ou le jugement. Ce que j’ai le moins aimé dans ce livre, c’est le thriller en lui-même, je sais je suis un cas désespéré, je n’accroche jamais ce type de roman.

Pour vous donner un exemple, l’inspecteur chargé de l’enquête fait une infiltration, pour résoudre ces meurtres. Je l’ai préféré défiant sa propre conscience et ses principes que de le voir gérer son enquête. La fin est très surprenante, je n’aurais pas trouvé le coupable par moi – même, l’intrigue a été bien pensée et les indices laissaient entrevoir plusieurs possibilités. C’est ce qui donne une bonne histoire, si c’était trop facile ou serait l’intérêt de le lire jusqu’au bout.

Pour les âmes sensibles, ne vous attendez pas à une histoire romantique, cet ouvrage n’est pas pour vous. Pour les adeptes des Thriller / Polar allez y les yeux fermés sauf si l’univers coloré des Transgenre vous effraie !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

RéValité de Julia Galindo

« Se réveiller sans aucun souvenir et devoir compter sur un SDF pour apprendre son identité, passe encore.
Être le cobaye d’une organisation secrète qui essaye de vous éliminer depuis qu’elle ne peut plus vous contrôler, ça commence à faire.
Mais craquer pour un Don Juan qui vous rend nymphomane, nourrir une mégère acariâtre, avoir un aveugle tyrannique sur le dos et devoir empêcher un savant fou de poursuivre ses expériences de manipulation génétique. Là, c’est trop !
Il est temps de passer à l’action et d’arrêter de prendre ses rêves pour la réalité… Été 2018, Gaïa se réveille amnésique mais avec la capacité de ressentir les émotions d’autrui. Au son des cigales, de la campagne orangeoise à la Costa Brava, elle part à la chasse.
Ses souvenirs, le consortium transhumaniste qui les lui a volés, un trafiquant sans scrupules aux velléités d’eugénisme, des papillons dans le ventre… Que va-t-elle attraper dans ses filets ? »

Instagram

Cet ouvrage n’a malheureusement pas été un coup de cœur, ce fut plutôt une lecture saccadée. Le démarrage est long, l’histoire met énormément de temps à se mettre en place. Alors la plume est intéressante, le récit lui est trop riche, cela ne m’a pas permis de me mettre dedans.

Il y a trop de description, la notion de romance est presque inexistante dans ce tome. Je me suis perdue à plusieurs reprises, ce qui là encore m’a causé du tort dans ma lecture. Les personnages ont leurs personnalités propres, a contrario des descriptions longues, eux n’ont pas été assez développé à mon goût.

Ils auraient pu être plus, cela révélera un grand potentiel, à la place tu as certains protagonistes avec une chance de Dieu, qui ont trop de facilité dans leur quête. L’histoire de base est originale et sort des sentiers battus, à certains moments on se retrouve avec des clichés qui cassent la lecture.

Les sujets traités sont pourtant prometteurs, le résumé lui aussi est très intrigant. J’ai l’impression que ce tome ne sert que d’introduction à la suite vu que la fin laisse entrevoir une suite. Peut être que cela relèvera le rythme.

La présence d’humours est la raison pour laquelle j’ai tourné les pages, sinon j’aurais abandonné plusieurs fois. Le livre n’est pas si mauvais, juste il ne correspond pas à ce que je lis régulièrement ou mes critères de lecture.

Ps : je remercie l’auteur pour cette opportunité.

Aurevy