Publié dans Petite maison d'édition, Service presse

Recta Linea Par Emmanuel de Reynal

« Gabriel commence un matin à trier de vieux souvenirs lorsqu’un bruit étrange derrière la porte attire son attention. Intrigué, il ouvre la porte et découvre une mystérieuse lettre… Dans « Recta Linea », Emmanuel de Reynal nous livre une enquête palpitante au cœur de la vie martiniquaise, rythmée par des découvertes étonnantes au fil des lettres reçues par notre héros. Les secrets de famille se dévoilent… et bien d’autres encore. »

Ubuntu

Media livres

Il a beau être petit cet ouvrage est d’une puissance. Je l’ai adoré que le précédent de l’auteur Ubuntu. Ce sont des lectures qui font du bien, c’est un célèbre livre épistolaire, un format que j’aime beaucoup.

Surtout que dans ces lettres nous repartons du début de l’univers jusqu’à notre époque, tout en apprenant plus sur la Martinique qui est l’île de l’intrigue. Ces courriers ont pour but d’aider Gabriel dans ses choix, elles en viennent aussi à aider le lecteur à voir les sous d’autres angles.

Laissez – vous du temps pour digérer les informations, pour profiter de cette lecture. Ce n’est pas une lecture à expédier vite fait, elle a tant de messages à nous transmettre. On se fait surprendre par la fin ce qui fait du bien.

Une piqûre de rappel ne fait point de mal, pour ceux qui en comprennent le message. Cela m’a presque donné envie d’aller sur cette Île pour comprendre son histoire, le pourquoi et le comment !

L’auteur a une plume intense et poétique, c’est un plaisir de le lire !

Ps : Je remercie Média Livres pour m’avoir fait confiance une nouvelle fois !

Aurevy

Publié dans Service presse

Ubuntu, ce que je suis…par Emmanuel de Reynal

« C’est pour rompre avec l’Apartheid et promouvoir la réconciliation nationale en Afrique du Sud que Desmond Tutu et Nelson Mandela ont employé le terme de « Ubuntu ». Un terme bantou qui fait de l’altérité la source première de la richesse humaine. Sans l’autre on n’est rien. Ubuntu nous enseigne que nous sommes tous interdépendants. Que nous devons ce que nous sommes aux autres, à ceux qui sont en lien avec nous maintenant, mais aussi à ceux du passé qui, vie après vie, construisent l’humanité d’aujourd’hui. Dès lors, qui suis-je ? Si ce n’est chaque maillon de cette longue chaîne du temps ? »

Media Livres

Maison d’Édition l’Harmattan

En voyant cet ouvrage proposé, j’ai été intrigué par la couverture puis son résumé, j’ai décidé de me laisser tenter, j’ai eu raison de le faire. L’œuvre est courte mais c’est un délice de le lire. L’auteur dévoile, son passé, ses origines, les facteurs qui ont fait de lui ce qu’il est, c’est un style qui est plaisant.

Il démontre que nous venons tous d’un passé commun ou non, de plusieurs personnes, nous sommes ce que nous sommes par les choix et contraintes de nos aïeux. Nous sommes tous intimant liés par les épreuves de nos ancêtres, leurs idées qui ont influencé le cours des choses et les existences. Ce livre m’a fait un bien fou, avec cette rencontre en une multitude de personnalités, d’actions liées par des liens généalogiques.

Tantôt aristocrate, meurtrier sanguinaire, médecin ou encore mère de famille aimante. Les histoires étaient touchantes, vraies, beaucoup ont fait des choix parce qu’il devait le faire et non par envie. Avec son vocabulaire l’auteur arrive à nous faire voyager à travers le temps, les lieux, il m’a transporté du début à la fin.

Ce qui est étrange c’est qu’en lisant l’introduction de Jean Paul Jouanelle, qui est d’une grande qualité, une envie de lire les ouvrages de Nelson Mandela et Barack Obama m’est apparu. Je les retrouve dans les messages transmis par Ubuntu. Rien que ce terme est significatif, je le trouve doux et mélodieux, il a aussi sa propre histoire, ses faiblesses et ses blessures.

Je remercie Emmanuel de Reynal pour la qualité de l’ouvrage et Média livre pour m’avoir donné l’opportunité de le lire.

Aurevy