Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Orglin la Primitive par Dopffer Jean-Marc

« De tous temps, les royaumes s’érigent puis s’écroulent sous l’oeil des Dieux et de la Mère, créatrice de toutes choses sur Barcil. Tissées afin de garantir l’harmonie du monde, les ficelles du destin de chaque mortel glissent dans ses mains. Ainsi l’Equilibre est perpétué, cohésion précaire entre les morts et les vivants, entre les puissances du monde et du cosmos. Retirée aux confins des royaumes jumeaux de Tigyl et de Derhil, la petite Orglin vit à l’écart de la civilisation. La demi-elfe ne connaît que sa forêt originelle et l’amour que lui porte ses parents, égalé seulement par l’azur sans fond de la voûte céleste. Cependant les plans échafaudés par Yencil, le Dieu de la Guerre à l’ambition sans borne, n’oublient pas cette créature. Il l’a compris : dans ses veines coule la science du combat, héritée du passé sanglant de ses parents.Alors les rouages du monde entrent en action ; la guerre fratricide ébranlant les couronnes royales déversera ses atrocités dans ce havre oublié. Les Danseuses du Ciel sont envoyées sur Barcil avec pour mission d’accomplir ses desseins.
Parviendront-elles à édifier Orglin comme l’une des leurs ?
Orglin se montrera-t-elle digne du destin que Yencil lui a réservé ? »

Qui est Dopffer ? Né en 1978, Jean-Marc Dopffer est écrivain depuis 2009. Auteur éclectique, il commence par le récit historique avec 1944 Carnet de Vie, son premier roman. Il nous propose ensuite une aventure humaine hors pair avec Embarqué(s) !, puis se lance dans le fantastique et la science-fiction avec le Cycle de Barcil. En devenant papa, un nouveau chapitre de sa vie s’ouvre. Il vous transmet son expérience, sans complexe et sans tabou, dans ce récit aussi frais que divertissant avec son nouveau roman Nouvelle Ligne. Pourquoi j’écris ? Tout texte littéraire, au delà du divertissement, recèle son propre message.
L’écriture est pour moi un moyen de dessiner une porte ouvrant sur un univers plus large que le quotidien, où les arcanes de la dramaturgie transportent chaque lecteur vers son propre imaginaire.
Et chacun de mes textes est saupoudré d’une pincée de ma vision du monde pour, pourquoi pas, provoquer une réflexion chez le lecteur.

Site web

Dès le début de cette nouvelle, on est plongée dans un affrontement pour survivre et non pour gagner. Même si l’histoire est courte l’univers est complexe et bien imaginé, l’écriture est fluide ce qui donne facilement envie d’en savoir plus.

Le récit peut être dur, poignant et puissant, j’ai beaucoup aimé cet univers qui se dévoile au fil des pages, de cette histoire que nous essayons d’apprivoiser. C’est un peu comme Orglin qui essaie d’évoluer dans ce monde qui lui est inconnu.

C’est une bonne découverte pour passer un bon moment, peut être que les prochains nous en dévoilerons plus ! On sent une recherche dans la mythologie nordique et ce désir de l’auteur de vouloir faire passer des messages au travers des écrits.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Deux épées contre le mal Tome 1 de Marie Monier

« Sur le continent de Zahardia, alors que la paix est établie sous le règne du roi Hoster Lettfast, un trouble venant des sombres Terres de l’Ouest vient menacer le royaume tout entier. Des villages pillés et incendiés, des femmes enlevées et persécutées. Tous se demandent qui est derrière cela. Elle se nomme Arianna et possède des visions inquiétantes. Il s’appelle Jaden et a soif de vengeance. Ils ont uni leurs épées et se sont confiés leurs vies. Ensemble, ils vont parcourir les terres de Zahardia et tenter de mettre un terme au mal qui les assaille. Ils feront tout leur possible pour trouver les réponses à leurs questions, mais également pour se trouver eux-mêmes, quitte à tout sacrifier et à mourir. »

Qui est Marie Monier ? Marie Monier est une jeune auteure née en 1999 et qui aime écrire depuis son adolescence. Grande fan de fantasy et de fantastique, elle se plonge dans la lecture depuis son plus jeune âge et c’est plusieurs années plus tard qu’elle décide de tenter elle aussi l’écriture.
Deux Épées contre le Mal est sa première duologie écrite. Dans l’Œil d’Edrea et Un Bouquet d’Échinacées sont ses plus récentes publications.À côté de l’écriture, elle reste entièrement fidèle à la lecture et possède toujours un livre dans les mains.
Vous pouvez la suivre sur sa page instagram où elle poste régulièrement des informations sur ses futurs romans, ses collègues autoédités, la lecture et l’autoédition en général.
Pour elle, le soutien et l’entraide sont les plus grandes forces des autoédités !

Amazon

Instagram

Depuis le temps que j’avais envie de découvrir ce premier tome de duologie, mon souhait a été exaucé !!! Comme je le pressentais dès le départ j’ai adoré ce livre. L’univers est magnifique, les descriptions sont tellement bien expliquées qu’on peut aisément s’imaginer les lieux. L’intrigue est très bien ficelée ce qui permet une bonne immersion.

Les 2 personnages principaux Jaden et Arianna sont très intéressants, ils sont jeunes, déterminés et un peu têtes brûlées à certains moments. Ils ont vécu des épreuves tragiques, ne se connaissent pas mais se rendent très vite compte qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour survivre. Ils sont ennemis, puis amis, puis amants ce sont des changements rapides, pourtant il ne sont pas réellement en couple,est ce qu’on nous mettrait pas un petit triangle amoureux dans la suite ?

Arianna va avoir besoin d’aide pour gérer ses capacités qui je pense permettront de dévoiler son passé petit à petit. Espérons que Jaden trouvera la paix et peut – être développera t-il de nouvelles capacités (on a l’impression que je parle d’un Pokémon …).

Petit coup de cœur pour l’esprit de l’eau qui j’espère on le reverra bientôt, je n’arrive pas à me l’imaginer dans le réel mais je suis sûre qu’il doit être mignon ! Coup de cœur aussi pour Esprit, j’ai hâte d’en savoir plus sur lui et ses capacités, il n’a pas fini de nous surprendre.

Je sais que la suite est déjà écrite mais serait il possible d’éviter qu’après le passage des 2 ados, on évite de tout détruire le paysage et aussi de les trahir, je veux encore profiter du paysage un minimum avant la grande bataille, svp ! On va espérer que le nouveau clan qu’ils ont découvert ne leur réserve pas de mauvaises surprises. J’aurais aimé vous en dire plus mais j’ai peur de révéler des choses secrètes alors à vous de le découvrir.

Ps : Merci à l’auteur pour ce privilège !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Martin, mon jumeau perdu de Laurann Derhas

711EF-uPIhL

« Après avoir vécu une sorte d’EMI (Expérience de Mort Imminente) en 1998, Laurann Derhas est revenue de son bref voyage dans l’Au-Delà complètement métamorphosée. Pour la première fois de sa vie, la mort ne l’effrayait plus et elle se découvrit même des dons jusque-là insoupçonnés. Au vu de ses nouvelles capacités, elle en profita pour partir à la recherche de l’explication qu’elle attendait désespérément depuis des années: pourquoi était-elle sur Terre et d’où lui venait cette souffrance perpétuelle qu’elle y ressentait? Dieu entendit ses prières et fit tout ce qui était en son pouvoir pour l’aider à découvrir enfin SA vérité. »

Qui est Laurann Derhas ? Je suis une auteure auto-éditée depuis maintenant décembre 2017, mais je vous propose de découvrir aujourd’hui la version finale de mon récit autobiographique autour d’un sujet mystérieux qui commence enfin à se faire connaître à sa juste valeur : le syndrome du jumeau perdu.
Mais pas que…
Je suis aussi ce que l’on pourrait appeler une médium ou encore une voyante. Moi, je me considère plutôt comme une messagère. Après avoir passé vingt ans à aider mes proches et mes amies, écrire l’histoire de ma vie m’est apparue comme une évidence. Le but de ce livre est de prouver aussi que, si on a la foi et que l’on y croit, la vie nous sourira un jour. Nous avons tous le droit au bonheur quelque soit notre passé. Sans oublier que seul un voile nous sépare de nos très chers disparus. Je me permets d’espérer que mon autobiographie redonnera l’espoir que notre passage sur Terre n’est qu’un chapitre de notre vie.

Amazon

Je sors de cette lecture avec une sensation particulière mes émotions sont comme figées. Je ne pourrais vous dire si j’aime où je n’aime pas ce qui vient de se passer, c’est assez flou. Dans cette autobiographie on suit le cheminement de vie de l’auteur, ses questionnements et sa quête de réponses pas forcément plaisantes. J’aime sa vision de Dieu, ce qu’il représente, qu’il n’est pas figé en une personne mais en toutes choses, ce que je suis d’accord avec .

Sur plusieurs points je ressemble à l’auteur, je n’ai pas foi à toute épreuve, je ne vais pas à la messe mais je crois qu’il y a une force au dessus de nous, sans savoir quoi ni comment, cela fait partie des grandes questions de la vie. Je suis néanmoins très sceptique sur les sujets de visions, de discussions avec les défunts ou cartomancie, je ne juge pas, j’accepte que les autres y croient, toutes personnes doit croire pour avancer dans la vie.

L’auteure à une sacrée mémoir,e réussire à se rappeler des détails de son enfance, même lointain, je suis émerveillée. Les vies antérieures sont un sujet auquel je crois, où cette connection avec certaines personnes, combien de fois il m’est arrivé d’avoir cette impression de connaitre un lieu sans y avoir jamais mis les pieds avant. J’ai réussi maintes fois à aller instinctivement à un point bien précis en y allant pour la première fois sans carte ni gps, juste l’instinct. Cette idée de rencontrer une personne et se dire que nous l’avons déjà vu avant.

J’en ai appris un peu plus sur le syndrome du jumeau perdu, comme beaucoup je ne connaissais que le nom et la brêve définition du dictionnaire, je ne pourrais dire le ressenti et la sensation que ça donne n’ayant jamais vécu cette expérience. J’aime cette approche de médecine alternative, moi même étant fasciné par la litho thérapie. Je n’ai jamais vu de Reïki à voir dans le futur.

En lisant ce livre je suis juste heureuse pour l’auteure, elle a réussi à retrouver son chemin, décortiquer la vie pour trouver des réponses, je ne sais pas pourquoi je le suis vu qu’on ne se connaït pas. Elle démystifie la religion, ce n’est pas une fatalité, on ne peut reprocher aux cieux tout ce qui se passe dans nos vies. Nous sommes responsables de nos actes mais surtout de nos paroles, on ne peut pas supplier une chose sous le coup de l’émotion en promettant un échange et en vouloir à Dieu au moment du paiement de notre dette.

La voyance est aussi un domaine qui me laisse perplexe, je ne suis pas non plus une adepte trop de facteurs doivent rentrer en jeu et on n’est pas sur a 100% que la personne en face pourra capter vraiment les éléments.

C’est un beau témoignage qui redonne espoir en nous démontrant que tout ne peut pas être controllé par un seul être, facteur temps, tout est lier notre passé notre présent et le futur qu’on le veuille ou non. Je ne pourrais vous dire s’il est bien ou non, ce sera à vous de lire si vous souhaitez vous faire votre avis. Sachez juste que vous n’êtes pas obligé de tout croire, vous avez le droit comme moi d’être sceptique sur certaines pratiques et certains évènements, chacun à le droit de croire ce qui lui convient.

Cet avis fait partie des plus longs que j’ai écrit sur mon blog, il faut dire que le sujet est intense. Je ne peux plus le développer, je ne voudrais pas trahir tant de secrets de cet ouvrage.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte !

Aurevy

Publié dans Petite maison d'édition

Mes 7 ex de S.N. LEMOING

unnamed

« À 32 ans, Juliette est toujours célibataire. Pour elle, qui aimerait fonder une famille, le temps presse. Elle a toujours eu comme principe de ne jamais donner de deuxième chance à un ex. Mais n’ayant rencontré personne d’intéressant depuis longtemps, c’est peut-être le moment de briser cette règle.
Aurait-elle déjà rencontré l’homme de sa vie ? Que sont devenus ses ex ? Avec l’aide de ses amies, elle va faire le point sur sa vie amoureuse. »

Qui est S.N. LEMOING ? S. N. Lemoing est née en 1987 en région parisienne.
Elle a suivi des études dans l’audiovisuel à l’Université Paris VIII où elle a pu suivre des cours sur l’Image de la femme dans les médias et le Female Gaze.
Elle a ensuite travaillé en tant qu’assistante de production. A côté, elle a pu co-écrire, co-réaliser et co-produire des épisodes pour trois web-séries ainsi que des courts-métrages.
L’envie d’écrire sans contrainte l’a conduite à devenir autrice indépendante.

Amazon

C’est une comédie romantique légère et drôle tout en essayant de poser de réels questionnements sur l’amour et la vie de couple. Est – on prêt a tout accepter par amour ? Doit – on retenter avec ses ex quand nous sommes désespérés ?

Juliette, elle, est totalement désespérée, elle ne peut vivre sans amour, sans être en couple, elle en arrive à la conclusion que l’homme de sa vie devait être un de ses ex mais que le timing n’était pas le bon. Elle part donc à la recherche de ses ex, es – ce une si bonne idée que ça ? Ces retrouvailles ne vont pas être de tout repos, certains de ses ex vont être assez compliqués a gérer car aucun ne veut retrouver sa place d’ex. Si j’avais été à sa place personnellement je n’aurais pas rappelé mes ex ils restent où ils sont !

Juliettte n’ont plus n’est pas facile à vivre on ne va pas se mentir, elle a des exigences selon ses prétendants qui ne sont pas forcément en adéquation avec un couple. Elle peut être aussi facilement irritable.

Sa liste d’ex n’est pas totalement véridique puisque certains ne sont juste que des coups de coeurs, il n’y a eu aucune vraie histoire ! Romance sympathique parfaite pour passer le temps. Le style est bon et l’écriture fluide, si vous ne savez pas quoi lire il est pour vous. La nouvelle couverture est bien sympathique !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Jalouse, moi ? Pourtant j’ai une vie passionnante d’Alice Nevoso

xcover-5120

« Clara a 38 ans, un bouledogue nommé Pharaon, et un travail de comptable dans une société qui vend des frigidaires. Elle aime les jeux de grattage, le dessin, les vêtements à paillettes et les hommes aux yeux clairs.
Aux yeux de ses parents, elle a raté sa vie puisque :
1/ Elle n’a jamais visité Prague ni Riga…
2/ Elle a rompu avec son petit copain et ne peut pas avoir d’enfants.
3/ Elle n’est pas propriétaire de son logement (avec un père agent immobilier, ça fait désordre !) La sœur de Clara, elle, est une beauté volcanique qui foudroie tous les hommes et qui a tout réussi dans la vie : ses études, sa carrière et même son divorce.
Depuis son adolescence, Clara a un rêve : devenir dessinatrice de bande dessinée et entrer dans le cercle très fermé des artistes. Quand elle s’inscrit à un atelier de bande-dessinée, elle rencontre Bastien, un séduisant brun aux yeux clairs. Mais sa sœur, encore une fois, se dressera devant son chemin.
Clara parviendra-t-elle à assumer son côté artiste et glamour et osera-t-elle enfin être heureuse ? »

Qui est Alice Nevoso ? Je pense que la littérature est magique. Oh, bien sûr, les livres ne peuvent rien contre :
– les grosses contraventions
– les chefs tyranniques et bas-du-front
– les voisins bruyants et désagréables
Mais les livres peuvent vous transporter ailleurs, dans la vraie vie, la vie intérieure…

Amazon

J’ai beaucoup aimé ce livre, l’histoire est très drôle avec toutes ces situations invraisemblables. Clara est un mélange pétillant de jalousie, peur et ras le bol de sa vie morne. Elle est passionnée de dessin et souhaite faire une bande dessinée, dans l’histoire est citée énormément de référence à ce domaine. Je remercierais plus tard un de mes EXs dessinateur et coloriste pour certaines références que j’ai pu comprendre. Je compare Clara à Bridget Jones, elle a une vie aussi catastrophique qu’elle.

C’est une histoire rafraîchissante qui nous permet d’oublier nos propres problèmes. J’ai pas mal accroché sur tout le combat entre sœurs, où chacune veut ce qu’à l’autre sans vraiment se l’avouer. L’herbe est toujours plus verte dans le champ d’à côté. Par contre elles ont des parents épouvantables centrés sur la réussite sociale ou la sœur de Clara, je trouve dommage qu’à la fin il n’y est pas un petit geste des parents. C’est intéressant de voir malgré toutes les embûches, l’évolution de Clara qui tente de se sortir du quotidien et de sa famille oppressante.

La relation avec Bastien tourne au ralenti trop longtemps et d’un coup tout s’accélère on n’a pas vraiment le temps de se faire à l’idée de leur couple. J’ai trouvé qu’à la fin Pharaon était moins présent, relégué à l’arrière plan ce qui est vraiment dommage.

Si vous cherchez une bonne lecture pour rire avant la rentrée ou pendant la reprise du travail, ce livre est parfait !

Ps : merci à l’auteur pour cette lecture

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les reflets de Rosaline de Marie Rozsa

96810745_1169866926694722_2372001392656121856_o

« Je suis Rose Durand.
Pardonnez-moi si je ne me présente pas comme il faut, les codes de communication m’échappent encore parfois. Je reprends.
Je m’appelle Rose, j’ai vingt-trois ans, j’ai été découverte il y a un an au bord de l’Odet et je ne me souviens pas qui je suis. Ni ce qu’est un four à micro-ondes ou une télévision, ni comment décrypter les gens, surtout quand ils font des blagues.
Avec le temps, j’apprends. Mais je ne sais pas combien il m’en reste avant de devenir une créature démoniaque. Tout s’accélère depuis que j’ai découvert ces cadavres et je ne sais pas encore si c’est une bonne chose ou une mauvaise. Des personnes surgissent dans ma vie ; certaines veulent m’aider, d’autres me tuer ou m’enfermer et je dois aussi comprendre qui est Rosaline. Mon esprit brisé résistera-t-il à ce tourbillon de questions et d’intrigues ?
Je l’espère, pour ce petit bout de moi que j’ai égaré et que je souhaite tant retrouver…
Et vous, que feriez-vous si vous vous éveilliez à vingt-trois ans, dans la souffrance, et aussi perdu qu’un nouveau-né dans ce monde si peu familier ? »

Qui est Marie Rozsa ? Depuis toujours, Marie aime se plonger dans des mondes fantastiques. Après avoir rencontré de nombreux dragons, vampires, sorcières, et autres créatures, elle a finalement décidé de raconter leurs aventures.
Parce que l’écriture est son oxygène, la lecture ses nombreuses existences et la vie son inspiration, Marie veut contribuer, elle aussi, à faire rêver les gens.

Site web

J’ai pas mal aimé cet ouvrage ! L’intrigue est pour le moins originale, j’aime quand on modifie un peu les tendances actuelles. J’ai compris très rapidement où allait aboutir l’histoire et le type de révélation, ce qui n’est pas absolument pas gênant car nous savons où nous allons mais pas comment nous y arriverons. Le personnage de Rose est vraiment passionnant, elle ne se souvient pas de sa vie d’avant, dépourvue de tout sentiments ou ressentie elle essaie de se frayer un chemin dans ce monde si compliqué. Elle ne connaît plus les choses simples, les relations entre individus, ce qui s’explique à la fin, vous comprendrez pourquoi.

Il y a cependant des petites choses que je regrette, oui parce que j’aime cette lecture mais j’aurais ajouté des petites choses. Une vraie conversation à cœur ouvert avec Mr FRIET m’aurait énormément plu, voir comment il aurait pu interagir avec les autres personnages après avoir su aurait été un plus. Camil aussi est à mon sens un personnage sous exploité, il a une position qui pourrait lui permettre d’aider sans donner de solution. Il aurait pu être un atout discret.

Au niveau de Rose, j’aurais plus vu des indices plus nombreux pour l’aider dans la recherche de sa mémoire, peut être des lettres ou des objets de son passé. La fin passe un peu vite, Rose doit faire un choix cornélien, elle prend la décision en 5 secondes comme si elle n’avait pas écouté les différentes possibilités, elle aurait dû réfléchir.

Autrement le livre est super, une bonne histoire fantastique comme on les aime, à rager sur les personnages qui ne font pas ce qu’on veut. Petit coup de cœur pour Alanna en espérant qu’elle réussisse avec Hélorie ! L’écriture est fluide, compréhensible pour qui veut passer un bon moment.

Ps : Merci à l’auteur pour ce service presse

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Magdanaëlle James Tome 1 Possession de M.G Groenwont

xcover-5401

« À vingt-sept ans, Magdanaëlle James est la seule survivante de l’attaque meurtrière du 17 Novembre 2004. Encore traumatisée dix ans plus tard, elle découvre rapidement que son passé la rattrape lorsqu’elle retrouve dans son jardin le corps d’une jeune femme. Ce cadavre signe pour elle le début d’une histoire particulièrement intense où les découvertes s’enchaînent et où le monde dans lequel elle évolue cache de nombreux secrets. Quand l’énigmatique Assnan Redarg frappe à sa porte, Magdanaëlle comprend vite l’importance de sa vie aux yeux de certaines créatures… surnaturelles.
« Possession » est le premier tome de la série littéraire « Magdanaëlle James » qui met en scène une jeune femme persécutée par des créatures fantastiques et qui va devoir se battre pour survivre mais aussi pour protéger sa famille. »

Qui est M.G. GROENWONT ? M.G Groenwont est née en 1995. Passionnée de lectures, mais surtout d’écriture, elle commence très rapidement à exposer ses écrits sur des blogs textes sur internet. Ce n’est qu’en mai 2015, qu’elle décide de publier, sa nouvelle de trente pages « À ton cœur maudit ».

En 2017, elle publie grâce à un projet participatif, le premier tome de sa série Urban Fantasy « Magdanaëlle James ». « Possession » révèle une héroïne vivant à Nantes découvrant au fil des mois l’existence de créatures surnaturelles.

Facebook

Instagram

Avec un début un peu sanglant et traumatisant pour l’héroïne, on aurait pu se dire que j’allais refermer le livre, pourtant je l’ai adoré.

Je me suis remis que très récemment au Bit Lit, je me rends compte que j’ai pris la bonne décision. Magdanaëlle est une jeune femme qu’on pourrait qualifier « hors du moule » avec ce qu’elle a subi et son prénom assez atypique. Elle est forte se relève peu à peu de cette épreuve passée pour retomber dedans la tête la première. Elle ne fait pas confiance pourtant elle se laisse guider par des inconnus dans un monde invisible aux simples humains. Simples Humains ? Je suis sûre qu’elle préférait être dans cette catégorie. Certaines de ces crises ne sont pas vraiment justifiées, après un traumatisme comme celui-là il n’est pas étonnant d’en arriver là.

Coup de cœur pour Tomler, ce personnage je l’adore, il est comment dire … particulier. Lui aussi dans un sens a vécu des événements similaires à Magdanaëlle, il peut lui être d’un réelle secoure et soutien. Je dois avouer que la sœur Franscesca, me rend perplexe elle est un peu étrange cette demoiselle, ses réactions et son discours ne sont pas en rapport avec la situation. J’ai aussi un problème avec Assnan, je ne saisis pas ses intentions. Il cache beaucoup trop de choses pour que ce soit totalement désintéressé.

Au niveau de l’écriture en elle-même, elle est assez fluide, j’ai remarqué quelques incohérences, qui ne sont pas gênantes pour la lecture. C’est un premier roman qui plus ait pour une saga, il est normal d’essuyer les plâtres. Différences par rapport a beaucoup d’autres Bit Lit, l’héroïne n’est plus une lycéenne, elle travaille, c’est plus délicat de retranscrire tout ça avec une femme dans sa vie active qu’une adolescente où son seul vrai problème est d’aller en cours. Il y a un événement majeur pour la mère ou il me manque des détails pour apprécier tout ça, il est possible que je les ait dans le prochain tome.

Les descriptions de son environnement de travail son pas mal, certains commentaires critiquent comment est défini son emploi mais c’est plus proche de la réalité qu’autres choses. Et au moins ils se passent quelques choses d’excitant à Nantes.

J’aimerais une scène sur les remparts du château de Nantes qui sont si beaux.

Un premier tome très prometteur !

Ps : Merci pour ce SP

Aurevy