Publié dans Auto édition, Service presse

Les prélats de Faneas, Tome 1 : Les terres d’exil par Charlotte Abecassis Weigel

« Astéria est une jeune femme énergique au caractère bien trempé qui vient d’emménager à Maleross avec sa cousine Cléora. Les deux jeunes femmes arrivent tout droit du mystérieux royaume de Faneas où la magie et les dieux n’ont rien d’imaginaire et où chaque jour recèle son lot de surprises. Elles ont fui leurs terres natales envahies par le royaume limitrophe d’Endor et sont venues se réfugier dans notre monde. Elles cherchent à présent les prélats de Faneas afin de regagner leur monde et de restaurer la paix, mais la tâche s’avère bien plus ardue qu’il n’y paraît et les mystérieux prélats demeurent introuvables. Leurs actions finissent par attirer l’attention d’un jeune homme observateur portant le nom de Noctis. Avec l’aide de son ami Klay, il compte bien découvrir ce qu’elles cachent. »

Instagram

J’ai lu ce livre en 3 jours (j’étais au travail les 3/4 de la journée), je ne voulais pas le lâcher ce qui m’a donné un mal de cou considérable :pLa plume de l’auteure est fluide, c’est agréable, ça se lit bien. Le vocabulaire y est de très bonne qualité. Le décor de Fanéas à l’air incroyable, on ne le voit pas beaucoup malheureusement. Le peu de description que j’ai eu me donne envie de connaître ce monde mais on arrive au mauvais moment. Notre timing a été très mauvais sur ce coup là les gars !

Dans certains chapitres j’ai eu du mal à saisir l’avancé des péripéties, je m’explique, il se passe un évènement majeur catastrophique pour Fanéas. Nous sommes en plein confrontation, tu tournes les pages pour te retrouver dans un autre royaume, avec certains des mêmes protagonistes que les pages précédentes à Fanéas. Je vous rassure les raisons sont expliquées petit à petit au fil du livre.Cléora, Sora, Astéria et Kellas loin de chez eux, dans un univers inconnu difficile à comprendre. Ils ont dû quitter leur vie pour accepter une mission.

Là encore j’ai eu une incompréhension, ils sont arrivés depuis quelque temps dans ce nouveau monde, Cléora était à l’université mais apparemment Sora (environ 7/8 ans) et Astéria n’étaient pas scolarisés, ma question est la suivante, que faisaient ils pendant ce temps là ?J’ai peut-être loupé des infos… J’ai un autre dilemme avec Sora, à force d’avoir de nombreux quiproquos je ne sais même plus de qui il est le fils ^^ »J’aime aussi penser que ce petit garnement n’est pas celui que tout le monde prétend mais que c’est Astéria qui aura ce rôle. J’essaie de ne pas vous révéler d’informations cruciales, c’est assez délicat comme exercice.

Mon coup de coeur personnages va à Kellas, Pourquoi ? Parce que c’est un félin et que J’ADORE les animaux :p La boule de poil fait son possible pour être entendue et protéger son équipe qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Un personnage dont j’aimerais en savoir plus c’est Noctis, il est intéressant, mais ils ne se dévoilent pas suffisamment à mon goût! On arrive à une nouvelle incompréhension de ma part, Quand Cléora se confie au prélat de la terre, il l’informe qu’il n’a jamais entendu parler d’une descendante de Vanalis, hors 10 ans sont censé être passé, Cléora est censé être à l’université donc quel âge à Cleora pour qu’il ne la connaisse pas ou alors ou était elle à ce moment là ?

Klay est un protagoniste tout en complexité, tout ce que j’aime. Il est bon, mauvais, égoïste mais bon envers ses proches, ne veut pas renier sa liberté. Il fait des mauvais choix qu’il pense être les bons par peur de choisir un avenir qu’il ne maîtrisera pas. Ou alors c’est du bluff ?A la fin du premier tome il se trahit plus lui-même, qu’il ne trahit les autres. Je pense qu’il nous réserve bien des surprises à l’avenir. 

Étrangement Astéria est celle qui m’a le moins intriguée, elle part facilement dans tous les sens, c’est assez fatiguant à la longue. Mais je pense qu’elle arrivera a me surprendre par la suite. En ce qui concerne Cléora, je suis sceptique à son égard, je préfère attendre le prochain tome pour me prononcer sur cette jeune femme. J’attend de voir l’évolution de sa relation avec Noctis qui promet d’être rocambolesque. Ces deux-là ne veulent rien lâcher.

En résumé, ce tome est addictif et a tout pour plaire aux amoureux du fantastique.
Forcément je désire connaître la suite, heureusement pour moi l’auteure m’a envoyé toute la saga, à croire  qu’elle le savait.

PS : Merci à l’auteur pour cette opportunité exceptionnelle

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

SARGANIA, le cycle des Acmènes seconde partie par Florent Bainier

Couverture de SARGANIA, le cycle des Acmènes seconde partie

«  »Sargania » est la suite directe de « Namathée », et vient clore cette duologie de fantasy épique se déroulant à l’époque de l’Antiquité, une quête mystique qui mêle action et aventure, au cours de laquelle le héros va devoir apprendre à déchiffrer les signes du destin pour trouver sa voie.
A l’est de la longue chaîne des Montagnes Blanches, Arcan a entrepris la difficile traversée du désert de Yamena pour rallier Sargania et y reprendre la couronne qui lui a été usurpée. A l’ouest, la guerre fait rage entre les Sarganides et les armées iruliennes du roi-prêtre, que rien ne semble pouvoir arrêter, pas même la détermination de Jahyna. Profitant de l’absence du roi à Namathée et du mystérieux mal qui affaiblit la grande prêtresse du Temps, Galnor intrigue pour s’accaparer le pouvoir, quitte à corrompre son âme en s’alliant à des puissances maléfiques. Pour vaincre ses ennemis et régner de part et d’autre des Montagnes Blanches, Arcan devra d’abord triompher de lui-même en accomplissant le plus périlleux des voyages. »

Qui est Florent Bainier ? Florent Bainier est passionné par l’archéologie, la nature, les voyages et la découverte d’autres cultures. Il a commencé l’écriture lors d’un tour du monde dont les paysages traversés ont inspiré ceux de son premier roman. Les diverses nations peuplant son univers empruntent les traits de civilisations ayant marqué l’histoire de l’humanité, comme les Perses, les Grecs, les Egyptiens, les Scythes, les Incas et bien d’autres encore, tant pour leurs caractéristiques culturelles, que religieuses ou militaires. Ces dernières années, il s’est intéressé aux phénomènes d’expérience de mort imminente, ainsi qu’aux preuves d’une survivance de l’âme après la mort. Il signe avec « Le cycle des Acmènes » son premier roman, une duologie de fantasy épique en deux parties, « Namathée » et « Sargania ».

Instagram

Je n’ai pas encore pris connaissance du tome 1, le résumé présent dans le tome 2 me permet d’avoir les grandes lignes.

L’univers est très bien maîtrisé, il y a de la recherche derrière, on y retrouve une cohérence dans le récit. Les décors sont très réalistes grâce à la plume de l’auteur, élégante et confiante.

On se retrouve au cœur d’une épopée qu’on pourrait qualifier de mythologique, on y retrouve bon nombre de légendes qui s’entrechoquent au fil des pages. Le lecteur se retrouve transporté au cœur de l’évènement comme si cela se déroulait devant ses yeux. Nous retrouvons une pléiade de personnages pourtant je n’ai pas été gêné dans ma lecture. Chacun a un rôle à jouer, il le jouera puis disparaîtra pour un moment du moins.

Le lecteur suit l’aventure comme si c’était un des protagonistes, on ne sait pas l’après, on ne sait qui va mourir, résister, nous n’avons pas d’indices là dessus. On pense avoir toutes les cartes pour comprendre mais une fois à la fin de ce livre on se rends compte qu’on ne savait pas.

Ce début de saga est très travaillé cela se ressent, tout a été minutieusement calculé par l’auteur. Un très bon tome 2, c’est ce qu’on en attend en général, on ne veut pas que le soufflé retombe.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

L’héritier du Dalaras de L.R Roy

« Abritée dans l’ombre d’une impasse, Aléane épiait le moindre bruissement d’air. L’épée sortie de son fourreau, serrée contre son corps, elle s’apprêtait à faire face…
Les légions de l’empereur Arthas avaient attaqué Nirader, petite ville frontalière sans prétention, où était cependant dissimulé un trésor au pouvoir infini.
Pour protéger cet objet sacré, Aléane ne pouvait s’appuyer que sur son courage et la magie. Depuis toujours, elle s’était entrainée pour affronter le pire et aujourd’hui elle était prête à tous les sacrifices. Ni peur ni doute n’effleuraient son âme. Mais c’était sans compter sur cet inconnu farouchement rationnel que le destin avait décidé de mettre sur sa route… et qui venait de lui sauver la vie… »

Qui est L.R Roy ? Né en 1977, L.R. Roy se tourne d’abord vers des études scientifiques. Lorsqu’il découvre la littérature à 17 ans, avec « Seconde Fondation » d’Isaac Asimov, puis « Un tramway nommé Désir » de Tennessee Williams, il développe un goût pour l’écriture qui ne le quittera jamais. Ses études à l’université terminées, il intègre rapidement une compagnie de théâtre professionnelle et enchaîne de nombreuses créations et interprétations dans des pièces telles qu’« Il est minuit, docteur Schweitzer ». Après plusieurs années, il change de cap et décide de partager son temps entre sa famille et le métier de vigneron. C’est seulement plus tard, à travers des œuvres majeures comme « Le Seigneur des anneaux » ou encore « Shannara », qu’il plonge dans le monde de l’héroic fantasy et voit renaitre son désir de création. Poussé par son attrait pour l’imaginaire et la complexité des sentiments qui animent les rapports humains, il écrit alors son premier roman « L’héritier du Dalaras ».

Site Web

C’est un sacré pavé à avaler, un pavé bien construit avec un univers cohérent qui donne envie. Dès le début on est plongé dans une bataille dont on ne sait rien ou qui est bon et méchant. On suit juste 2 personnes qui viennent à peine de se rencontrer et essaie de s’en sortir ou peut être courir à une mort certaine. Heureusement pour nous les explications partielles viendront en son temps.

Dans le malheur va se créer une équipe qui va essayer de sauver le plus de monde possible tout en essayant de mener leur quête. On suit Aleane qui a baignait toute sa vie dans la magie et Sillias qui lui ne veut pas en entendre parler mais qui en est entouré. Je vous laisse imaginer les conversations avec le reste de la bande.

Restons un peu sur Sillias, oublier les preux chevaliers et tout le blabla qui va avec, régulièrement il se retrouve blessé, a crier à l’aide! Ca vous donne un bon descriptif du personnage. Un personnage qui m’a déçu c’est Maël, j’aurais aimé que dans la toute dernière partie du livre, il retrouve ce qu’il avait perdu pour être réellement utile. J’ai appréciée la relation entre Cassandra et le commandant, même si on ne sait pas grand chose sur leur histoire commune, j’aurais aimé en savoir plus. Je suis curieuse !

La fin je ne m’y attendais pas, la surprise fut totale, c’est une bonne fin qui à sa logique, j’attendais quand même un couronnement qui n’a jamais eu lieu !!! Il y a une morale à cette histoire, je ne vous l’expliquerais pas sinon ça gâcherais la surprise. C’est de l’heroic fantasy pure qui ravira tous les fans du genre, je ne sais pas s’il y a une suite.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Deux épées contre le mal Tome 1 de Marie Monier

« Sur le continent de Zahardia, alors que la paix est établie sous le règne du roi Hoster Lettfast, un trouble venant des sombres Terres de l’Ouest vient menacer le royaume tout entier. Des villages pillés et incendiés, des femmes enlevées et persécutées. Tous se demandent qui est derrière cela. Elle se nomme Arianna et possède des visions inquiétantes. Il s’appelle Jaden et a soif de vengeance. Ils ont uni leurs épées et se sont confiés leurs vies. Ensemble, ils vont parcourir les terres de Zahardia et tenter de mettre un terme au mal qui les assaille. Ils feront tout leur possible pour trouver les réponses à leurs questions, mais également pour se trouver eux-mêmes, quitte à tout sacrifier et à mourir. »

Qui est Marie Monier ? Marie Monier est une jeune auteure née en 1999 et qui aime écrire depuis son adolescence. Grande fan de fantasy et de fantastique, elle se plonge dans la lecture depuis son plus jeune âge et c’est plusieurs années plus tard qu’elle décide de tenter elle aussi l’écriture.
Deux Épées contre le Mal est sa première duologie écrite. Dans l’Œil d’Edrea et Un Bouquet d’Échinacées sont ses plus récentes publications.À côté de l’écriture, elle reste entièrement fidèle à la lecture et possède toujours un livre dans les mains.
Vous pouvez la suivre sur sa page instagram où elle poste régulièrement des informations sur ses futurs romans, ses collègues autoédités, la lecture et l’autoédition en général.
Pour elle, le soutien et l’entraide sont les plus grandes forces des autoédités !

Amazon

Instagram

Depuis le temps que j’avais envie de découvrir ce premier tome de duologie, mon souhait a été exaucé !!! Comme je le pressentais dès le départ j’ai adoré ce livre. L’univers est magnifique, les descriptions sont tellement bien expliquées qu’on peut aisément s’imaginer les lieux. L’intrigue est très bien ficelée ce qui permet une bonne immersion.

Les 2 personnages principaux Jaden et Arianna sont très intéressants, ils sont jeunes, déterminés et un peu têtes brûlées à certains moments. Ils ont vécu des épreuves tragiques, ne se connaissent pas mais se rendent très vite compte qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour survivre. Ils sont ennemis, puis amis, puis amants ce sont des changements rapides, pourtant il ne sont pas réellement en couple,est ce qu’on nous mettrait pas un petit triangle amoureux dans la suite ?

Arianna va avoir besoin d’aide pour gérer ses capacités qui je pense permettront de dévoiler son passé petit à petit. Espérons que Jaden trouvera la paix et peut – être développera t-il de nouvelles capacités (on a l’impression que je parle d’un Pokémon …).

Petit coup de cœur pour l’esprit de l’eau qui j’espère on le reverra bientôt, je n’arrive pas à me l’imaginer dans le réel mais je suis sûre qu’il doit être mignon ! Coup de cœur aussi pour Esprit, j’ai hâte d’en savoir plus sur lui et ses capacités, il n’a pas fini de nous surprendre.

Je sais que la suite est déjà écrite mais serait il possible d’éviter qu’après le passage des 2 ados, on évite de tout détruire le paysage et aussi de les trahir, je veux encore profiter du paysage un minimum avant la grande bataille, svp ! On va espérer que le nouveau clan qu’ils ont découvert ne leur réserve pas de mauvaises surprises. J’aurais aimé vous en dire plus mais j’ai peur de révéler des choses secrètes alors à vous de le découvrir.

Ps : Merci à l’auteur pour ce privilège !

Aurevy