Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

L’Empire de cendres par Quentin Raffoux

« Au temps jadis, l’humanité régnait sur Terre et rêvait des étoiles. Mais cette époque est désormais révolue. La civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Irrémédiablement balayée à la suite d’une mystérieuse catastrophe, elle est aujourd’hui à l’agonie ; oscillant entre un passé brisé et un avenir sans espoir.
Erol, archéologue et aventurier du IIIe millénaire, parcourt dans le secret les ruines souterraines de l’Ancien Monde. Bravant la maléfique Inquisition et son obscurantisme, il réalise un jour une remarquable découverte. Dans un sarcophage de verre au plus profond des dangereux labyrinthes, repose une jeune femme ultime témoin du cataclysme.
En quête de réponses, Erol va provoquer des évènements en suspens depuis mille ans et libérer des forces qui auraient dû rester ensevelies à jamais. »

Site Web

C’est un mélange de roman post apocalyptique médiéval qui sort de l’ordinaire. Comment en est-on arrivé là ? Suite à une catastrophe mondiale, le monde a régressé pour suivre de nouveau les codes médiévaux. Tout ça dans un conteste très futuriste.

Le récit n’est pas lourd avec une plume de l’auteur toujours aussi intéressante. Un des thèmes fort exploité par l’auteur dans cet ouvrage est l’écologie, on ressent le travail de recherche effectué à l’arrière.

Erol qui est un des personnages principaux, est quelque peu imbuvable au début, heureusement pour lui il évoluera au fil de l’intrigue. Il montrera de ce fait une personnalité intrigante. Suzanne pour moi est tout le contraire, une véritable coquille vide tout a long du récit.

Comme toujours avec ce type de livre, l’histoire est prenante, alors ne prévoyez rien sinon vous devrez le poser avec une certaines frustration.

PS : Merci à l’auteur de m’avoir fait une nouvelle fois confiance

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Le monde déviant de Brice Milan

xcover-5245

« À vivre au-dessus des nuages, dans un monde déliquescent, Sam Hartley a fini par se croire à l’abri de la colère divine. Le destin, sous la forme d’un message qui ne lui était pas destiné, bouleversera sa vie préservée de « lécheur de ciel ».
Une femme et son enfant l’entraîneront vers des contrées insoupçonnées où l’amour se mérite. Le courage de Sam sera mis à rude épreuve : l’existence même de son monde est en jeu. »

Qui est Brice Milan ? Né d’un père militaire et d’une mère piémontaise, j’ obtiens un doctorat après des études qui m’ont poursuivi. Dans la foulée, je décroche un poste dans l’enseignement supérieur.
L’envie d’écrire sommeillait en moi depuis l’adolescence. Il a fallu un déclic, la lecture du livre de J. R. R. Tolkien, « Le Seigneur des anneaux » et aussi s’affranchir de la peur d’affronter le regard des autres, pour que je me décide à écrire des romans.
Je commence sérieusement à m’atteler à la tâche en décembre 2012, multipliant les nouvelles et romans. Depuis, je ne me suis plus arrêté. Je suis un auteur prolixe, plus angoissé par la page noire que blanche.

Site Web

Amazon

J’ai apprécié cette lecture futuriste de livre surprenant il y a cette bataille du bien contre le mal, les riches contre les pauvres dans un monde ou l’écosystème a été anéantis par cupidité, égoïsme ou pour de l’argent. On y apprend que l’innovation scientifique et technologie ont de bon côté mais ne peuvent remplacer les ressources planétaires. Tous ses bienfaits sont souvent transformés par les mauvais choix ou en réponse à une offre et la demande de consommateurs.

Le personnage principal Sam apparaît au premier abord comme un enfoiré, qui a réussi à s’intégrer chez les plus grands grâce au statut de ses parents. Il vit une vie qu’on lui a tracé de toutes pièces pour satisfaire plusieurs parties notamment avec un mariage d’affaire forcé, dès le départ on comprend que Sam n’est pas heureux, il vit une vie qu’il n’a pas choisie sans savoir quelle autre voie il aurait pu emprunter. Il se retrouve au milieu d’une sombre enquête qui l’oblige à se poser les bonnes questions, il devra revoir ses convictions, tenter de sauver sa vie, croire à de meilleurs lendemains. La question est doit-il le faire ? ou doit-il continuer à suivre l’enseignement qu’on lui a transmis et les règles qu’on lui impose ? Sam se heurte à sa vision de son avenir à cause de Maria.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Maria, malgré toutes ses bonnes actions, son courage et sa détermination. Je trouve qu’elle en fait trop pour être au centre de toutes les attentions, être celle sur qui les autres doivent compter. Elle aurait pu être un personnage intéressant mais comme elle dispose de certaines facultés temporaires, elle en perd un peu de son humanité.

Dans ce livre on aborde beaucoup les mauvais choix et action dictés par la vanités. Les rebelles se veulent combattant de la lumière dans cette zone d’ombre mais la plupart ne sont il pas animait par la vengeance, ce sentiment n’est-il pas lui aussi enfant de l’ombre ? Les populations cherchent un chemin de rédemption en créant un nouveau monde ils veulent combattre ceux des tours. Les « méchants » le sont-ils vraiment ? ne peuvent-ils pas agir pour le bien de tous par des chemins détournés ? Ceux qui se veulent Sauveur de l’humanité sont-ils aussi bon et désintéressés qu’on le pense ? Bien des questions qu’on pourrait poser à l’infini tant les sujets sont complexes.

La fin de ce tome m’a pas mal surpris, elle laisse place à une possible suite, peut-être aurons nous la chance de voir de nouvelles opportunitées.

PS : Merci à l’auteur pour la découverte de ce livre

Aurevy