Publié dans Auto édition, Ebook

Le Masque du Silence Tome 1 Charlène Gros Piron

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
C’est une question que je me suis toujours posée. Issue d’une famille Maudite depuis 200 ans, ne désirant nullement la magie, je l’ai pourtant acceptée et reçue pour accomplir les dernières volontés de ma grand-mère.
Cherchant à échapper à la Malédiction des Esperanza, j’ai caché cet héritage tant que je l’ai pu, sauf que la vérité finit toujours par se révéler et que personne ne peut échapper à sa destinée. Je vais devoir porter ce Masque qui me rendra muette et que seul l’élu de mon cœur pourra me retirer, je ne peux plus reculer et je m’y suis résignée.
Néanmoins, je suis loin d’imaginer qu’en plus de ma cousine qui s’est mis en tête de me tuer pour récupérer la magie qu’elle désirait tant, je vais me retrouver confrontée à d’autres surprises non moins… agréables. Ou tordues, comme vous préférez.
Moi, l’enchanteresse la plus puissante du globe, que l’on attend depuis des siècles, promise au trône de la Société des Enchanteurs ? Ah, la bonne blague. C’est un peu comme… comme si je vous disais qu’un chat peut parler et être garde du corps.
Euh… Mon meilleur ami est un chat doté de parole et qui assure ma sécurité. Zut.
Je m’appelle Hélène Esperanza et j’ai l’impression que ma destinée s’annonce compliquée. »

Instagram

Je l’ai emprunté via mon abonnement Amazon Prime, je connais l’auteur depuis quelques mois, j’étais curieuse de découvrir cet écrit. Alors ce premier tome je l’ai adoré autant qu’il m’a contrarié. Il va falloir que j’écrive un avis sans dévoiler toute l’intrigue, ça promet !

L’histoire de base je l’adore, c’est original et addictif. Après je vous avoue que pas mal de protagonistes m’ont un peu irrité sur le long de l’ouvrage. Parlons déjà d’Hélène, forcément elle est insupportable, elle ne sait pas qu’elle veut, elle sait ce qu’elle ne veut pas, c’est souvent comme ça avec les jeunes protagonistes.

Elle veut toujours avoir le dernier mot, veut contredire tout le monde, faire croire qu’elle est forte alors qu’elle ne l’est pas. Rassurez-vous je l’aime bien ! Elle a certaines qualités et surtout un chat, c’est souvent le chat qui la sauve et la soutient le plus souvent. Le chat est sacré on ne touche pas au chat !

Pour Cybèle, vous comprendrez bien assez tôt, qu’elle est prête pour l’asile, je ne sais pas s’ils voudront d’elle ! Elle ne veut rien céder, elle a des ambitions beaucoup trop élevée pour elle. Ses parents sont un peu dans le même état d’esprit, bon moins méchant, ils font beaucoup de bruit pour pas grand chose et ne se soucis pas vraiment des actions de leur fille.

Venons en à Célestino, alors lui il détient la palme de mon agacement ! Ce jeune homme est trop parfait en mode Prince Charmant sur son valeureux destrier, en l’occurrence sa moto. Il est beau, intelligent, amoureux, loyal, trop collé à celle qu’il aime, il est trop de trop voilà. Insupportable !

Il serait marrant dans un des prochains livres qu’il change de camp, ça mettrait du piment. David est trop peu présent dans le premier pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur, j’espère qu’il prendra du gallon dans les prochains.

Le comportement du corps enseignant dans ce livre est très subjectif et discutable, leurs actions sont souvent très tardives ou inexistantes. Ne comptons pas sur eux en cas de catastrophe, ils ont déjà du mal a stopper 2 étudiants, imaginez une armée …

Vous l’aurez compris avec tous mes agacements, j’ai vécu à fond ma lecture ! La plume est super agréable, on comprend qui parle même dans les dialogues « particuliers ». L’histoire est addictive, je continuerais avec joie de lire la suite, je me laisse juste un peu le temps de digérer les évènements et refaire le monde pour le tome 2.

Si vous recherchez une lecture fantastique qui sorte de l’ordinaire celle-ci est pour vous. L’intégrale est dispo en ebook et bientôt en version papier, comme ça pas besoin d’attendre des mois la suite !

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

L’Autre Royaume 2 – Le Tombeau des Dieux Par Gavriel Howard FEIST

La menace de l’Autre Royaume semble définitivement écartée, la vie reprenant son cours normal.
Malheureusement, une nouvelle ombre s’étend sur la terre des Hommes, car un mal sans nom, sommeillant depuis la nuit des temps au fond d’une mine, vient de s’éveiller. Désormais libre d’arpenter le monde, ce mal obscur, semant la mort sur son passage, amène les anciens membres du commando de l’Espoir à renouer leurs liens d’amitié. Sauront-ils préserver l’Humanité face à cette nouvelle menace ? Et si ce mal avait un rapport avec Ashlynn et l’invasion des elfes de l’Autre Royaume ?

Edition du Saule

Je n’ai pas lu le premier tome, j’ai cru que cela serait gênant, pas tant que ça. C’est sur que je n’ai pas eu la rencontre, les premières batailles ou premières difficultés. A vrai dire je trouve cela intéressant, commencer sans en savoir plus, là nous avons la plupart des personnages qui se connaissent, ce qui est déjà plaisant.

L’écriture est très fluide, le récit sans lourdeur et l’intrigue bien ficelé. Je n’aurais pu imaginer ce qui aller se passer. J’allais de surprise en surprise, en essayant de comprendre les personnages. J’ai découvert un univers où les elfes sont en quelque sorte maléfiques et veulent dominer les autres royaumes.

Les Humains se montrent toujours aussi compatissant envers les autres peuples, c’est pour cela qu’ils les laissent mourir dans une prison. J’ai beaucoup aimé la dynamique du groupe, chacun ses spécificités, ses peurs et son passé. Je crois que le personnage qui me pose le plus d’interrogation est Ashlynn, je ne connais rien de son passif ou du lieu d’où elle vient, ce qui l’a rend mystérieuse.

L’un des seuls personnages qui a débuté ce deuxième avec moi est Ox, je pense que ce jeune va jouer un rôle important dans la suite. Il est orphelin et dispose de capacités intéressantes, il y a une multitude de possibilités pour les autres tomes.

Ceux qui m’ont fait de la peine c’est Keyran et Anikka, ils ont déjà bien souffert dans le précédent tome de ce que j’ai compris, ils ne sont pas non plus épargnés dans celui-là … Comment vont-ils s’en sortir ? c’est une bonne question !

En lisant toute l’épopée, je pense qu’on doit avoir du mal à s’en sortir, on doit être pris au piège dans la lecture.

Ps : je remercie les éditions du Saule pour m’avoir fait confiance une nouvelle fois

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Un monde d’ailleurs Par Frédéric Marcou

« Un recueil de nouvelles qui ne vous laissera pas de marbre avec différentes sortes d’apocalypse, mais aussi des rêves plus vrai que nature, laissez vous aller à l’imagination. »

Je vous avoue que j’ai été un peu perplexe à l’idée de découvrir un recueil de nouvelles fantastique et Scifi. J’ai souvent du mal à me plonger dans des histoires courtes, compter 4 à 5 pages par Nouvelles.


J’ai quand même réussi à m’y mettre, j’ai aimé les différentes thématiques proposées, il y en a pour tous les goûts. J’ai beaucoup aimé les versions Futuristes qui ne le sont pas tant futuristes que ça.

Derrière chacun des écris, les thèmes permettent de réfléchir, je pense que cela joue son rôle dans l’appréciation de l’œuvre. Chercher la réflexion, voilà une bonne idée après lecture.


Le vocabulaire utilisé est très riche avec des phrases bien construites. Les phrases en deviennent alléger, nous ne nous retrouvons pas dans un discours moralisateur.
C’est le deuxième ouvrage de l’auteur que je lis, apparemment il en aurait écrit 6, dès les premières il y a une petite introduction ou l’auteur dévoile ses peurs, les obstacles.

Je trouve cela intéressant et précieux de comprendre ce que ressens l’auteur vis à vis de ses ouvrages et de sa perception du métier d’auteur.

Ps : Je remercie l’auteur pour cette nouvelle lecture.

Aurevy

Publié dans Auto édition

Aurore is not a fairytale de Mariame Red

« Je m’appelle Aurore et malheureusement pour moi vous pensez que je suis une sorte de princesse tout droit sortie d’un conte pour enfant. Ma malédiction ? Un an de vie contre cent ans de sommeil. Injuste, n’est-ce pas ? J’ai un an pour trouver l’amour avec un grand A mais dur dur quand une sorcière vous met des bâtons dans les roues… »

Dès le début du roman, j’ai su qu’Aurore allait me taper sur le système. Malgré ses 2000 ans, elle se comporte comme une gamine. Zachary est le personnage que j’ai préféré dès le début, ça se sent qu’il est écartelé par plusieurs décisions à prendre et au milieu d’un sacré tas de nœuds.

Eric lui est beaucoup trop lisse, trop prince charmant, en mode vraiment écœurant a certains moment. Facilier lui n’a pas été assez exploité vu ses capacités, il est plus complexe que ça. L’histoire de base est pas mal trouvée, réussir à casser les codes des contes de fées est une bonne idée.

Le livre se lit facilement, même si la plupart des personnages sont quand même imbuvables dû à leur rôle et leur caractère. Je suis peut-être trop vieille pour ce type de lecture. La fin par contre m’a plu, c’est original comme concept ou ça change du « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Même si ce livre n’est pas du tout un coup de cœur, il a le mérite de permettre de passer le temps.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les prélats de Faneas, Tome 1 : Les terres d’exil par Charlotte Abecassis Weigel

« Astéria est une jeune femme énergique au caractère bien trempé qui vient d’emménager à Maleross avec sa cousine Cléora. Les deux jeunes femmes arrivent tout droit du mystérieux royaume de Faneas où la magie et les dieux n’ont rien d’imaginaire et où chaque jour recèle son lot de surprises. Elles ont fui leurs terres natales envahies par le royaume limitrophe d’Endor et sont venues se réfugier dans notre monde. Elles cherchent à présent les prélats de Faneas afin de regagner leur monde et de restaurer la paix, mais la tâche s’avère bien plus ardue qu’il n’y paraît et les mystérieux prélats demeurent introuvables. Leurs actions finissent par attirer l’attention d’un jeune homme observateur portant le nom de Noctis. Avec l’aide de son ami Klay, il compte bien découvrir ce qu’elles cachent. »

Instagram

J’ai lu ce livre en 3 jours (j’étais au travail les 3/4 de la journée), je ne voulais pas le lâcher ce qui m’a donné un mal de cou considérable :pLa plume de l’auteure est fluide, c’est agréable, ça se lit bien. Le vocabulaire y est de très bonne qualité. Le décor de Fanéas à l’air incroyable, on ne le voit pas beaucoup malheureusement. Le peu de description que j’ai eu me donne envie de connaître ce monde mais on arrive au mauvais moment. Notre timing a été très mauvais sur ce coup là les gars !

Dans certains chapitres j’ai eu du mal à saisir l’avancé des péripéties, je m’explique, il se passe un évènement majeur catastrophique pour Fanéas. Nous sommes en plein confrontation, tu tournes les pages pour te retrouver dans un autre royaume, avec certains des mêmes protagonistes que les pages précédentes à Fanéas. Je vous rassure les raisons sont expliquées petit à petit au fil du livre.Cléora, Sora, Astéria et Kellas loin de chez eux, dans un univers inconnu difficile à comprendre. Ils ont dû quitter leur vie pour accepter une mission.

Là encore j’ai eu une incompréhension, ils sont arrivés depuis quelque temps dans ce nouveau monde, Cléora était à l’université mais apparemment Sora (environ 7/8 ans) et Astéria n’étaient pas scolarisés, ma question est la suivante, que faisaient ils pendant ce temps là ?J’ai peut-être loupé des infos… J’ai un autre dilemme avec Sora, à force d’avoir de nombreux quiproquos je ne sais même plus de qui il est le fils ^^ »J’aime aussi penser que ce petit garnement n’est pas celui que tout le monde prétend mais que c’est Astéria qui aura ce rôle. J’essaie de ne pas vous révéler d’informations cruciales, c’est assez délicat comme exercice.

Mon coup de coeur personnages va à Kellas, Pourquoi ? Parce que c’est un félin et que J’ADORE les animaux :p La boule de poil fait son possible pour être entendue et protéger son équipe qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Un personnage dont j’aimerais en savoir plus c’est Noctis, il est intéressant, mais ils ne se dévoilent pas suffisamment à mon goût! On arrive à une nouvelle incompréhension de ma part, Quand Cléora se confie au prélat de la terre, il l’informe qu’il n’a jamais entendu parler d’une descendante de Vanalis, hors 10 ans sont censé être passé, Cléora est censé être à l’université donc quel âge à Cleora pour qu’il ne la connaisse pas ou alors ou était elle à ce moment là ?

Klay est un protagoniste tout en complexité, tout ce que j’aime. Il est bon, mauvais, égoïste mais bon envers ses proches, ne veut pas renier sa liberté. Il fait des mauvais choix qu’il pense être les bons par peur de choisir un avenir qu’il ne maîtrisera pas. Ou alors c’est du bluff ?A la fin du premier tome il se trahit plus lui-même, qu’il ne trahit les autres. Je pense qu’il nous réserve bien des surprises à l’avenir. 

Étrangement Astéria est celle qui m’a le moins intriguée, elle part facilement dans tous les sens, c’est assez fatiguant à la longue. Mais je pense qu’elle arrivera a me surprendre par la suite. En ce qui concerne Cléora, je suis sceptique à son égard, je préfère attendre le prochain tome pour me prononcer sur cette jeune femme. J’attend de voir l’évolution de sa relation avec Noctis qui promet d’être rocambolesque. Ces deux-là ne veulent rien lâcher.

En résumé, ce tome est addictif et a tout pour plaire aux amoureux du fantastique.
Forcément je désire connaître la suite, heureusement pour moi l’auteure m’a envoyé toute la saga, à croire  qu’elle le savait.

PS : Merci à l’auteur pour cette opportunité exceptionnelle

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse

Les Ombres d’Edimbourg Tome 2 pas Anna Lyra

« Édimbourg, Écosse.
Un mal dort sous la ville depuis des siècles.
Aujourd’hui, il est en train de se réveiller…

Le temps des choix est venu.

L’énergie paranormale est en effervescence, à Édimbourg : les spectres de la ville deviennent chaque jour plus nombreux, plus agressifs, semant la terreur dans les rues. Les druides sont affaiblis et divisés suite au combat de Gilmerton Cove… Et, surtout, le professeur Campbell est porté disparu.

Alors que Carron, toujours privé de corps, reprend ses sinistres projets de fusion avec une dimension démoniaque, Emily découvre à la fois ses origines et ses pouvoirs de sorcière. Passé et présent s’entremêlent, ne laissant que peu de place au hasard…

Tiraillée entre ses sentiments naissants pour Ian et son ressentiment envers lui après ses accusations, Emily est perdue. Choisira-t-elle de rejoindre les rangs de la Confrérie des sorcières, là où son destin semble la mener, ou bien aidera-t-elle les druides à sauver le Professeur ?

Oserez-vous suivre Emily, et affronter à votre tour la face cachée d’Édimbourg ?« 

Avis Tome 1

Je l’ai lu en une après-midi, ça prouve à quel point j’étais impatiente de le lire. Je vous avoue d’emblée que pour Charlie je m’attendais à autre chose, on peut dire qu’il a fait un passage éclair. Dans ce tome 2, heureusement que le professeur est coincé dans le royaume des fées pour nous permettre d’en apprendre plus sur le collier et la menace qui stagne depuis plusieurs années. Si on devait compter sur les étudiants on serait mal barré, ils tournent en rond …

Doug est KO, il refait des apparitions de temps en temps pour être sûr qu’on ne l’oublie pas. Ian se contente principalement de faire des mauvais choix entre Emily, Cassie, La Roue et la récupération du professeur, il en oublie tout le reste. 

Emily quant à elle est perdue, elle ne sait pas à qui elle peut faire confiance, qui sont ses alliés, elle s’en veut pour avoir envoyé le professeur et n’arrive pas à maîtriser ses pouvoirs. Heureusement elle va apprendre à s’en servir en partie grâce à Clara et sa confrérie. Clara est un personnage que j’aime beaucoup, elle est complexe et a dû en vivre des aventures.

On rencontre de nouveaux personnages, un peu de sang neuf ce qui est bien dans ces temps tourmentés, certains nous parlent d’une ancienne prophétie. Pourquoi les autres n’en ont pas parlé avant ? Ceci n’est pas fairplay !! 

Je trouve que certains personnages sont un transparent dans ce tome, Jenny, Bruce et David, ils font des recherches pour aider Ian et retrouver leur professeur mais à part ça ils font un peu leur vie. La plume de l’auteur est toujours agréable et sa connaissance d’Édimbourg avec ses recherches historiques font tellement voyager !

Maintenant je n’ai qu’une envie: la sortie du dernier tome de la trilogie.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Azmel Tome 2 Magie Alternative par Laura Wilhelm

« Après un malheureux événement et en proie à d’horribles douleurs, Léna doit reprendre sa vie en main. C’est le cœur brisé et le corps meurtri que l’aventure reprend de plus belle.
La Porte du Temps et son clan d’Élues lui font un merveilleux cadeau, mais son corps pourra-t-il supporter la charge que cela implique?
Sa mère n’était-elle qu’une humaine ou avait-elle finalement elle aussi des pouvoirs magiques ? Et pourquoi ne lui a-t-elle donc jamais parlé de l’existence de sa tante Morgane ?
Ses retrouvailles avec Rick lui laissent un goût amer dans la bouche. Réussira-t-elle à le ramener à la raison ou choisira-t-il de succomber définitivement à sa nature démoniaque?
Au delà de la magie et de ce monde éphémère, Léna va découvrir des secrets que sa famille pensait à jamais oubliés.
Encore une fois la jeune fille se retrouve confrontée à un choix qui changera sa vie, qu’elle le veuille ou non… »

AZMEL T1

J’étais si impatiente de découvrir la suite des aventures de Léna, je l’ai bien entendu dévoré en 1 jour. J’avoue avoir été un peu déçu, je devais avoir des exigences autres ou je voulais qu’on fasse comme j’avais envie moi. Avant de parler des personnages humains, parlons de Naja, fidèle compagnon de Léna. Dans cette suite on l’a côtoie énormément, peut être un peu trop, j’ai deviné facilement qu’il allait lui arriver malheur. Je ne suis absolument pas d’accord avec ça, on ne touche pas aux petites boules de poils. Je n’étais pas contente, genre le mode Kirby, vous voyez la petite balle rose ? LOL.

J’espère que l’auteur se rattrape pour Naja dans le tome 3. J’ai trouvé le périple de Rick très intéressant dans ce récit, il n’a pas l’air comme ça mais c’est un vrai prince charmant à sa manière. Léna m’a beaucoup irrité, on a toujours l’impression qu’elle subit sa vie, ce qui est vrai dans un sens. Elle est énervante à ne pas voir qu’une personne est suspecte, une fille débarque pendant ton absence, elle s’incruste dans ta bande et te colle limite aux basket mais tout est normal. Ce n’est pas après avoir fait la bêtise qu’il faut s’en inquiéter. Elle est obnubilée par son amour compliqué, sa vie malheureuse, qu’elle ne voit pas la chance qu’elle a. Un coup c’est elle veut Rick, après elle le veut plus, puis elle le veut à nouveau, c’est un premier amour mais il y a des limites.

Léna découvre encore des secrets de familles sur sa mère (à quand ceux sur le père), c’est pas beaux les secrets de familles comme ça, ça apporte que des ennuis.

J’ai trouvé les cousines ainsi que la tante pas mal en retrait sur ce tome, quand Léna n’est pas dans les parage ou consciente on ne sait pas ce qu’elles font, je trouve ça dommage, j’aurais aimé des scènes genre « pendant ce temps là ».

Malgré tous ces points que j’ai moins aimé, j’ai adoré retrouver la plume de l’auteur et lire la suite de leurs aventures. Alors oui je suis impatiente de lire le tome 3 parce qu’on ne sait jamais ce qui peut nous arriver !

Ps : Merci une nouvelle pour cette lecture

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Contes des Clans : Inéluctable par Elsy Devaine

« « La noirceur d’une histoire déjà écrite, la grisaille d’un dessin que l’on esquisse et la blancheur d’une page vierge où tout est encore possible. » Des siècles se sont écoulés depuis la Guerre de la Trinité qui a opposé les Oracles et les Vieux-sangs aux impitoyables Inéluctables. Les liens unissant les Gardiens du temps sont brisés et le Grand Déséquilibre perdure. Il déchaîne encore et toujours une Brume mortelle sur les Clans, menaçant inexorablement l’existence de l’humanité tout entière. Tyee est un paladin ambitieux en mission pour le Conseil. Par un étrange concours de circonstances, il fait la capture d’Helesys, une jeune femme aussi fascinante qu’énigmatique. Son apparente association avec le Faucheur, un criminel recherché par ses supérieurs hiérarchiques depuis des cycles, est une opportunité inespérée pour sa carrière. Tous les rêves de Tyee semblent enfin à sa portée mais le prix à payer risque d’être bien plus élevé que ce qu’il avait escompté. »

Instagram

J’ai eu du mal à comprendre le prologue, ce qui a ralenti mon envie de découvrir la suite. Il m’a fallu un bon nombre de chapitres pour m’accrocher un peu à l’histoire. A la différence de ma mère qui elle a accroché tout de suite, elle est en attente de la version papier pour continuer sa lecture.

Tout cela pour expliquer, qu’on a beau toute les 2 aimer les même genre de lecture, notre ressenti est différent. J’ai beaucoup aimé l’univers, chaque peuple à son histoire, ça montre la recherche et la création de l’auteur.

Les personnages que j’ai apprécié sont Lyall et Helfest, ils sont caractériels, sombres, bourré d’humour comme j’aime mes personnages. En revanche j’aurais aimé que Nahele apparaisse plus tôt, il possède un rôle important dans le dénouement pourtant il arrive très tardivement dans le récit.

Il aurait été intéressant qu’il dispose de plusieurs confrontations avec l’un ou l’autre des camps, ça lui aurait permis une plus grande profondeur et complexité. Pour Noor aussi j’aurais voulu en savoir plus, peut être des apparitions à d’autres personnages que Lyall, qu’elle est une interaction propre pour montrer une vérité. 

Les messages transmis dans le livre sont pas mal, ne pas se fier aux rumeurs, ne pas juger une personne sur son passé ou sur ses origines. L’Épilogue est bien détaillé on apprend, ce que deviennent les personnages et leur possible avenir, on espère aussi qu’ils seront nous enquiquiner ce qui n’est pas gagné.

J’ai apprécié ma lecture dans l’ensemble, la plume de l’auteur étant fluide.

Ps : Je remercie l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Homo Vampiris : La messagère tome 2 par Marie Rozsa

« Alors qu’Arduina est brusquement séparée de Sasha, elle se voit confier une mission délicate qui va lui demander toute sa diplomatie et une ouverture d’esprit sans précédent. Si elle ne parvient pas à rassembler les Homo Vampiris, qu’adviendra-t-il de ce monde ? Arrivera-t-elle à percer le mur qui la sépare des vampires ? Qu’en sera-t-il de celui qui s’érige soudain entre Sasha et elle ? Si une collaboration des espèces est vitale, elle ne sera pas pour autant facile, particulièrement avec toutes les trahisons qui sèment le trouble dans les communautés… »

Homo Vampiris T1

Quelle joie de retrouver Arduina face à son destin ! C’est comme si elle vivait depuis des années en connaissant l’existence de ces êtres exceptionnels, mais non elle ne les côtoie que depuis 15 jours. Elle se retrouve éloigné de Sasha contre son gré, en étant gentiment manipulée par une déesse pour accomplir une mission hautement périlleuse.

J’ai beaucoup ris en découvrant la mission d’Arduina, elle qui n’est ni posée ni diplomate, qui dit ce qu’elle pense sans se soucier des êtres en face, c’est une mission suicide ! Rassembler les clans, qu’elle ne connaît pas et qu’ils ne connaissent pas non plus, la crédibilité va être difficile à acquérir.

La réaction de Sasha face à la disparition a été de courte durée, je trouve ça un peu dommage, j’aurais aimé avoir l’échange entre lui et Aidwan. Vu qu’ils s’entendent de façon particulière ça aurait pu être drôle cet échange. Sasha se retrouve tiraillé par beaucoup de questionnements incessants sur toute sorte de choses, il est pas mal en retrait sur ce tome.

Un autre personnage presque inexistant dans le livre c’est Mathias, ça m’a rendu triste il aurait pu être un atout et ça aurait été marrant de le voir interagir avec d’autres comme Sam. Les rencontres avec de nouveaux clans avec leur façon de vivre, a été une super découverte dans ce tome, ça a permis de voir d’autres facettes de ce peuple.

Un peuple que je n’arrive pas à cerner, ni comprendre ce sont les Évolués, que je pense responsable de bien des maux qui se sont déroulés dans le passé. Ca m’a un peu chagriné qu’ils ne soient pas plus exploités dans cette suite, puis je me suis rappelé qu’on venait à peine de vraiment les rencontrer ce qui explique le manque d’informations.

Arduina est mis à rude épreuve par une déesse qu’elle ne connaît même pas, par ces actions à travers elle, Arduina se vide de son énergie, je ne sais pas si elle tiendra à ce rythme bien longtemps. Elle est poursuivis par le clan adverse qui à l’air d’être au courant de ses faits et gestes avant elle, comme si quelqu’un voyait l’avenir dans les rangs ennemis.

J’ai beaucoup aimé le passage en Irlande ou une jeune alliance encore fragile à vu le jour, il faudra maintenant la dompter et la fortifier au fil du temps. J’avoue n’avoir absolument rien compris à la dernière scène du livre et le « à suivre » n’aide en rien. Je suis sûre d’avoir mes réponses dans le 3eme tome, c’est assez frustrant !

Même si j’ai trouvé le livre un peu court (oui je suis exigeante mais c’est du boulot d’écrire un livre), je l’ai lu avec toujours autant de plaisir grâce à l’imagination et la plume fluide de l’auteure.

Ps : Merci à l’auteur pour m’avoir fait confiance une nouvelle fois !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Un monde intemporel par m.seimila

« Préparez-vous à entrer dans un monde de magie où chaque être n’est peut-être pas ce qu’il paraît. Un monde où les druides, les loups, la magie, mènent un combat au cœur du temps. Alissandre est une jeune femme, dont la joie est inconnue de sa vie. Sans doute est-ce dû à son père qui ne lui a jamais montré le moindre signe d’affection. Du moins le pense-t-elle, jusqu’à ce qu’elle fasse une découverte qui va la conduire dans un monde où rien ne change. Un monde où la magie fait intrinsèquement partie de la vie de ses étranges habitants. Elle se découvrira auprès de ses compagnons de route. Draz, le faucon pèlerin. Axel, le loup et Jaï, l’étalon.
Axel, son loup, est le plus affectueux d’entre eux. Toujours là, à ses côtés. Mais dans ce monde de magie qui peut dire qui est qui ? Dans son combat contre les ténèbres et la noirceur d’un être malfaisant qui sème la terreur au cœur du temps, Alissandre a besoin de repères plus que jamais. Axel est-il bien celui qu’il paraît ou bien est-il bien plus ? Comme le lui souffle son cœur. »

Qui est M.SEIMILA ? M. Seimila vit dans le Sud de la France. Elle a découvert très tôt la passion des livres en « empruntant » ceux de ses frères. A présent, elle a envie de partager ses rêves en écrivant pour permettre à d’autres personnes de s’évader à leur tour.

Instagram

Nous voici de retour dans un monde magique où le temps ne s’écoule plus ! L’univers a été bien pensé, il y a de la recherche de la part de l’auteure ça se ressent. La plume de l’auteure me semble indécise, on ressent de l’hésitation régulière au sein du récit. Mettre toute l’histoire au passé est aussi un point qui me chagrine un peu, le présent y aurait eu grandement sa place.

Cet ouvrage a un gros potentiel mis dans les mains d’un Beta lecteur et correcteur, on pourrait facilement en tirer 2 tomes. L’univers est bon mais n’est pas assez développé, on ne découvre que la surface des personnages, ce qui les rend un peu fades. Connaître plus les personnages donnerait de la profondeur et une autre dimension au discours.

J’aime bien les scènes décrites par les yeux de plusieurs personnages, c’est un élément à exploiter pour que le lecteur s’attache à eux. Dans ce récit il y a de beaux messages sur l’amour et l’amitié, il y a une romance qui contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est pas le centre de l’intrigue.

J’ai passé un bon moment en le lisant et je reste convaincu qu’entouré des bonnes personnes pour peaufiner l’œuvre et elle deviendra complète.

Ps : Merci à l’auteure pour cette découverte

Aurevy