Publié dans Auto édition

Deux épées contre le mal T2 de Marie Monier

4

« Après les précédents événements qui se sont déroulés sur Zahardia, Jaden et Arianna sont en route pour Plealios, le pays à l’extrême Ouest de leur continent, tandis que Thorvell ne lâche rien pour en prendre le contrôle. UN DANGER BIEN PLUS REDOUTABLE SOMMEILLE ENCORE. Accompagnés de Jeffwig, c’est un tout nouvel endroit que vont découvrir les deux zahardiens. Mais entre manipulation, jalousie et rivalités, tout semble bien différent depuis leur départ. TOUS AURONT UN RÔLE À JOUER MAIS QUEL PRIX PAYER POUR ENFIN DÉCOUVRIR LA VÉRITÉ ? »

Instagram

Deux épées contre le mal T1

L’auteur m’avait pourtant prévenue, à la lecture du 2eme je ne sortirais pas indemne. Moi ma réaction a été des plus matures « Popopop ! j’ai l’habitude des aventures fantastiques, no soucis » Bon …. j’en sors pas indemne…

Je n’avais pas du tout prévu cette tournure et ces évènements dans le tome 2. J’ai d’ailleurs plusieurs réclamations à faire à l’auteur, je ne suis pas du tout en accord avec le destin de certains personnages notamment pour Lina et Geoffrey ! Je n’en dirai pas plus !!!

Le changement radical pour Jaden était compréhensible, ce tournant m’a plus, sa seule motivation été la vengeance et a évolué avec rancœur. C’était une suite logique.

J’ai aimé découvrir Plealios, même si j’aurais aimer voir plus de chevaucher d’Arianna pour découvrir ces nouveaux lieux. Arianna est celle qui a le plus évoluée dans ce tome, surtout qu’elle s’en prends encore de belles !

Sa relation avec Jeffwig est assez particulière, on pourrait dire qu’ils sont régulièrement en duel. La confiance est dure à accepter pour les deux, tout en étant difficile à gérer de surcroit. Chacun son tempérament, chacun ses sentiments et ses peurs.

Le personnage que j’aurais aimé voir plus de Sansom, je ne sais pas, je pense qu’il aurait pu faire plus. Sansom sort de tes livres, tes entraînements et de tes fioles, REVIENT!!!!!!

L’univers a été bien exploité, j’ai vraiment réussi à me plonger dans le livre ! Bon la mort rôde quand même pas mal dans cet ouvrage ! La plume de l’auteur est fluide, ça aide dans la lecture. Le dénouement est logique, bien penser, j’ai aimé que la relation entre Arianna et Jaden soit renforcée et touchante.

Cette Duologie était vraiment un pur bonheur à lire, je pense découvrir le reste de l’univers de l’auteur prochainement !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Magdanaëlle James, tome 5 : Final Par M.G Groenwont

L’exil fut sa seule option pour échapper à un destin de plus en plus tragique et Magdanaëlle n’aura eu que quelques années de répit. Le décès d’un proche l’oblige à réapparaître aux yeux de tous. Si certains ont choisi la trahison pour devenir puissants, la jeune femme trouve du soutien auprès de la vampire Shandell Winter qui devient sa plus proche alliée. Le nouveau Roi des vampires a décidé de rendre sa vie encore plus sombre qu’avant en la punissant de la plus sadique des manières. Il est temps pour Magdanaëlle de mettre un point final à cette histoire.

Instagram

Je dois vous avouer que pour cette fin m’a un peu mise sur les fesses, je ne m’attendais pas à ça. Surtout par rapport à ce qu’on prenait pour acquis depuis le premier tome, qui ne l’était pas du tout.

Le retournement de situation pour Tomler est des plus choquants pour moi. J’ai eu du mal à me faire à la nouvelle direction de sa vie. Je n’ai pas été d’accord avec tous les choix mais c’est l’auteur qui décide.

Nous faisons face à une multitude de décès, certains sont plus contrariants que d’autres. Je regrette énormément de personnage, qui était de réelle soutient à Mag. Pour elle j’ai eu complication a accepté ce que nous apprenons sur ses gênes et le pourquoi on en est arrivé là.

C’est assez complexe de vous faire un avis du Tome 5, sans rien divulguer de l’intrigue, il se passe tellement d’évènements. Préparez-vous dans celui là, aux trahisons, à la violence et l’amour. En parlant de Love je vais comparer la fin du couple de Mag au couple de Katniss dans Hunger Games.

Vous trouverez beaucoup de similitudes, heureusement l’univers est un peu différent … quoique ! Asnan a été ma plus grosse déception dans ce livre, je n’ai pas compris ce qu’il lui arrivé ou s’il agissait vraiment selon ses propres désirs. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire, la fin par certains côtés est satisfaisante.

Il restera des choses auxquelles je n’aurais pas les réponses, elle n’était peut-être pas importante pour l’histoire. Je suis triste de quitter ces personnages mais il n’y aurait pas de suite à écrire pour eux à mon sens.

Ps : Je remercie l’auteur pour la découverte de cette saga !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook

Le Masque du Silence Tome 1 Charlène Gros Piron

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
C’est une question que je me suis toujours posée. Issue d’une famille Maudite depuis 200 ans, ne désirant nullement la magie, je l’ai pourtant acceptée et reçue pour accomplir les dernières volontés de ma grand-mère.
Cherchant à échapper à la Malédiction des Esperanza, j’ai caché cet héritage tant que je l’ai pu, sauf que la vérité finit toujours par se révéler et que personne ne peut échapper à sa destinée. Je vais devoir porter ce Masque qui me rendra muette et que seul l’élu de mon cœur pourra me retirer, je ne peux plus reculer et je m’y suis résignée.
Néanmoins, je suis loin d’imaginer qu’en plus de ma cousine qui s’est mis en tête de me tuer pour récupérer la magie qu’elle désirait tant, je vais me retrouver confrontée à d’autres surprises non moins… agréables. Ou tordues, comme vous préférez.
Moi, l’enchanteresse la plus puissante du globe, que l’on attend depuis des siècles, promise au trône de la Société des Enchanteurs ? Ah, la bonne blague. C’est un peu comme… comme si je vous disais qu’un chat peut parler et être garde du corps.
Euh… Mon meilleur ami est un chat doté de parole et qui assure ma sécurité. Zut.
Je m’appelle Hélène Esperanza et j’ai l’impression que ma destinée s’annonce compliquée. »

Instagram

Je l’ai emprunté via mon abonnement Amazon Prime, je connais l’auteur depuis quelques mois, j’étais curieuse de découvrir cet écrit. Alors ce premier tome je l’ai adoré autant qu’il m’a contrarié. Il va falloir que j’écrive un avis sans dévoiler toute l’intrigue, ça promet !

L’histoire de base je l’adore, c’est original et addictif. Après je vous avoue que pas mal de protagonistes m’ont un peu irrité sur le long de l’ouvrage. Parlons déjà d’Hélène, forcément elle est insupportable, elle ne sait pas qu’elle veut, elle sait ce qu’elle ne veut pas, c’est souvent comme ça avec les jeunes protagonistes.

Elle veut toujours avoir le dernier mot, veut contredire tout le monde, faire croire qu’elle est forte alors qu’elle ne l’est pas. Rassurez-vous je l’aime bien ! Elle a certaines qualités et surtout un chat, c’est souvent le chat qui la sauve et la soutient le plus souvent. Le chat est sacré on ne touche pas au chat !

Pour Cybèle, vous comprendrez bien assez tôt, qu’elle est prête pour l’asile, je ne sais pas s’ils voudront d’elle ! Elle ne veut rien céder, elle a des ambitions beaucoup trop élevée pour elle. Ses parents sont un peu dans le même état d’esprit, bon moins méchant, ils font beaucoup de bruit pour pas grand chose et ne se soucis pas vraiment des actions de leur fille.

Venons en à Célestino, alors lui il détient la palme de mon agacement ! Ce jeune homme est trop parfait en mode Prince Charmant sur son valeureux destrier, en l’occurrence sa moto. Il est beau, intelligent, amoureux, loyal, trop collé à celle qu’il aime, il est trop de trop voilà. Insupportable !

Il serait marrant dans un des prochains livres qu’il change de camp, ça mettrait du piment. David est trop peu présent dans le premier pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur, j’espère qu’il prendra du gallon dans les prochains.

Le comportement du corps enseignant dans ce livre est très subjectif et discutable, leurs actions sont souvent très tardives ou inexistantes. Ne comptons pas sur eux en cas de catastrophe, ils ont déjà du mal a stopper 2 étudiants, imaginez une armée …

Vous l’aurez compris avec tous mes agacements, j’ai vécu à fond ma lecture ! La plume est super agréable, on comprend qui parle même dans les dialogues « particuliers ». L’histoire est addictive, je continuerais avec joie de lire la suite, je me laisse juste un peu le temps de digérer les évènements et refaire le monde pour le tome 2.

Si vous recherchez une lecture fantastique qui sorte de l’ordinaire celle-ci est pour vous. L’intégrale est dispo en ebook et bientôt en version papier, comme ça pas besoin d’attendre des mois la suite !

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

Hanaë Dragonfly- Voyageuse Nezpar Esméralda Cicchetti

« Un commissariat parisien, une jolie trentenaire arrêtée dans la nuit qui s’évanouit dans les airs en sentant le parfum du policier qui la séquestre. Mais où donc est passée celle que tout le monde semble rechercher ? Hanaë, a presque fini de récolter les ingrédients pour reconstituer le parfum de ses rêves. Elle vient de comprendre qui elle est, après un voyage olfactif de plusieurs mois, et elle est bien décidée à se venger et tout recommencer… »

Instagram

L’histoire de base est originale, on sort des sentiers maintes fois battus. Que la magie fonctionne à coup de fragrances différentes selon les destinations, c’est instructif  pour moi qui suis absolument novice dans le domaine.

Ne me parfumant guère car tous ceux des Grands noms me donnent des maux de tête. Le personnage que j’ai adoré n’est autre que Hanaë, je trouve qu’elle est la plus complète de tous, heureusement c’est le personnage central.

Je n’ai pas réussi à m’attacher aux autres personnages que je trouve incomplet, ils leur manquent un détail pour être attachant. Je trouve que la relation Victor et Iris auraient pu être plus, il manque quelque chose à leurs relations.

Les personnages d’Agnès et Nicolas pour moi, n’ont pas été exploité au maximum de leur capacité. Nicolas aurait pu avoir un passif plus important au sein du groupe ou de la vie d’Iris. La partie que j’ai le moins appréciée est la période de découverte et lecture des carnets, ils sont intéressants, nous apprenons énormément de choses, nous comprenons le cheminement.

De mon point de vue ça a cassé le rythme de ma lecture. C’est tout un bloc, il n’y a pas vraiment de coupure dans cette découverte. Après le livre en lui -même et l’histoire sont prenant, les rebondissements sont là pour nous faire sourire ou hurler.

Au fil des chapitres nous nous promenons dans la ville de Grasse, sanctuaire des parfums, ville qui a l’air d’après les descriptions assez jolies. La fin se suffit à elle-même dans un sens, on nous donne la fin parfaite.

Ps : Je remercie l’auteur pour cette découverte riche en information

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les prélats de Fanéas Tome 2 : le soulèvement des fiefs de Charlotte Abecassis Weigel

« Après avoir découvert la réelle identité de Klay, Astéria et ses compagnons sont enfin de retour à Faneas. Ce royaume fascinant, autrefois prospère et plein de vie, est désormais meurtri par l’invasion endorine. Dans les plaines d’Albeth, les habitants désespérés sont opprimés et perdent peu à peu la volonté de vivre. Pourtant, certains se battent toujours pour Faneas ! C’est le cas du mystérieux Frey, qui résiste à l’Ouest. Cet homme pourrait devenir un allié de premier ordre, mais comment faire confiance après une telle trahison ? Asté n’en a aucune idée. Malheureusement, le temps n’est pas à l’hésitation : la guerre semble plus proche que jamais et l’armée d’Endor se masse déjà au pied du mont d’Ase Gard. Les prélats seront-ils en mesure de sauver les rebelles ? Et quel est ce secret qui se cache au Nord, dans la forêt de Selvans ? »

Instagram

Avis tome 1

J’ai adoré ce tome 2, je dirais même qu’il est mieux que le premier. On a fini le tome 1 sur une note négative pour comprendre au début du 2eme tome que ce n’était pas si catastrophique que ça. Si je devais résumer convenablement ce tome, je dirai qu’Asté s’en mange encore pas mal émotionnellement dans la figure. Régulièrement je me demandais si elle allait encaisser, survivre ou étrangler quelqu’un ! Elle a peut être assez souffert ? ah bah apparemment non !

Je me suis beaucoup plus amusé ici, l’univers de Fanéas est tellement bien pensé, c’est un régal pour mon imaginaire. Chaque détail à son importance, on peut se faire une bonne interprétation de chaque peuple. Il y a tellement de cultures différentes, histoires, mystère, le travail en amont a été colossal. On se focalise un peu plus sur les personnages aussi, on découvre un Noctis qui en a bavé, pourtant il veut protéger son peuple même si celui-ci est terrifié par lui.

On comprend le rôle des Vanes, leur nécessité malgré leur extinction future. Sora devient de plus en plus mature, bon son âme d’enfant est toujours là, ne vous imaginez pas qu’il va arrêter ses bêtises ! Un personnage qui m’a insupporté tous le long du livre, c’est celle qui maitrise l’eau de par son côté Vanes, insupportable ! j’ai eu envie à plusieurs reprises de lui taper dessus et de la secouer, qu’elle mette clairement en garde les gens.

Elle arrive régulièrement après les dégâts en mode « je savais que ça aller arriver » et bien sans dire quoi met en garde non de non ! C’était l’instant énervement sur un personnage de roman ! Malgré tout le mal qu’ils peuvent causer je n’arrive pas à détester les Endorin, eux aussi souffrent à longueur de temps que ce soit des erreurs du passé ou à cause de leur souverain actuel. 

On y découvre des temples avec des épreuves pour rencontrer les Dieux des différentes mythologies, ils sont hautains, cruels et adorent la torture en imposant des choix. En somme des Dieux quoi ! L’écriture est fluide et la lecture est addictive, je n’avais pas envie de le lâcher, malheureusement j’avais d’autres ouvrages en attente après lui.

Je suis impatiente de connaitre la suite des évènements, découvrir de nouveaux endroits et les différentes possibilités.

Ps: je remercie l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition

Anthéa : Livre 1 Les Mastels par Tia Wolff

Sans titre (31)

« 16 ans… Le printemps de la vie !
Pour Cassandra et Max, cette phrase va dépasser les limites qu’on lui pose habituellement.
Au départ, une amitié ancestrale remontant sur plusieurs générations, des amis, des cours ennuyeux, des cœurs prêts à s’emballer et des matchs de basket à gagner.
Le vent léger de l’adolescence.
Mais c’était sans compter sur les secrets de famille, sur les squelettes qui dorment dans les placards, sur les légendes qui sont parfois bien plus que ça.
Un bruissement infime dans la forêt, il y a de cela de nombreuses années.
Un autre siècle. Une autre époque
En apparence anodin mais véritable tempête à venir. Un battement d’aile de papillon en dormance.
Il suffira de rien, ou presque. D’un bracelet offert, pas du tout par hasard, pour chambouler leur vie.
Comment réagit-on quand on vous apprend soudainement que le monde dans lequel on évolue n’est que mensonge ?
Comment assimiler l’incompréhensible ?
Comment, surtout, continuer d’être un adolescent lambda avec son quotidien de tracas insignifiants ?
Entre doutes, magie, grimoires, secrets et inquiétudes, ils devront se frayer leur propre chemin. »

Instagram

Une lecture qui trainait dans ma PAL depuis plusieurs mois, elle m’a fait énormément de bien.

Dans les personnages principaux j’ai adoré Mia, elle est du genre qui ne sait rien mais qui en réalité en sait beaucoup sans s’en rendre compte ou sans le vouloir.

Cassandra est clairement le stéréotype e l’ado que tu as envie de claquer au prochain mur que tu vois ou contre un casier tellement elle est insupportable, on l’aime bien quand même un peu ! J’attends de voir son évolution pour la juger. Elle a le don grâce à sa copine Jude a se retrouver dans des situations complexes, surtout en ce qui concerne ses fréquentations qui font chavirer son cœur.

Max lui a tout de l’athlète star, qui ne veut pas se faire remarquer, qui a une copine Cheerleader juste pour dire qu’il est en couple, parce qu’il ne s’en préoccupe pas beaucoup ! Sa relation avec Cassandra est mignonne mais elle pourrait évoluer en mieux ou en pire. Il faut qu’il évite de la surprotéger malgré tout.

Les 2 personnages qui m’intriguent le plus sont Penny et Wallace. Wallace en fait des tonnes, il ne peut pas être juste « un ado ordinaire » ou alors il sera par la suite un bon soutien. Penny a cette capacité de savoir quoi dire quand il le faut sans que rien ne soit mentionné. Elle cache des choses, trop de choses je dirais.

L’univers est bien construit, je le trouve intéressant qu’ils doivent les informations, ça fait réfléchir. C’est mieux que de leur fournir toute la prophétie directe et leur dire quoi faire. Enfin pour l’instant celui qui réfléchit c’est Max !

Je suis impatiente de découvrir la suite de leurs aventures, connaître leurs nouvelles trouvailles et les futures rencontres.

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

L’Autre Royaume 2 – Le Tombeau des Dieux Par Gavriel Howard FEIST

La menace de l’Autre Royaume semble définitivement écartée, la vie reprenant son cours normal.
Malheureusement, une nouvelle ombre s’étend sur la terre des Hommes, car un mal sans nom, sommeillant depuis la nuit des temps au fond d’une mine, vient de s’éveiller. Désormais libre d’arpenter le monde, ce mal obscur, semant la mort sur son passage, amène les anciens membres du commando de l’Espoir à renouer leurs liens d’amitié. Sauront-ils préserver l’Humanité face à cette nouvelle menace ? Et si ce mal avait un rapport avec Ashlynn et l’invasion des elfes de l’Autre Royaume ?

Edition du Saule

Je n’ai pas lu le premier tome, j’ai cru que cela serait gênant, pas tant que ça. C’est sur que je n’ai pas eu la rencontre, les premières batailles ou premières difficultés. A vrai dire je trouve cela intéressant, commencer sans en savoir plus, là nous avons la plupart des personnages qui se connaissent, ce qui est déjà plaisant.

L’écriture est très fluide, le récit sans lourdeur et l’intrigue bien ficelé. Je n’aurais pu imaginer ce qui aller se passer. J’allais de surprise en surprise, en essayant de comprendre les personnages. J’ai découvert un univers où les elfes sont en quelque sorte maléfiques et veulent dominer les autres royaumes.

Les Humains se montrent toujours aussi compatissant envers les autres peuples, c’est pour cela qu’ils les laissent mourir dans une prison. J’ai beaucoup aimé la dynamique du groupe, chacun ses spécificités, ses peurs et son passé. Je crois que le personnage qui me pose le plus d’interrogation est Ashlynn, je ne connais rien de son passif ou du lieu d’où elle vient, ce qui l’a rend mystérieuse.

L’un des seuls personnages qui a débuté ce deuxième avec moi est Ox, je pense que ce jeune va jouer un rôle important dans la suite. Il est orphelin et dispose de capacités intéressantes, il y a une multitude de possibilités pour les autres tomes.

Ceux qui m’ont fait de la peine c’est Keyran et Anikka, ils ont déjà bien souffert dans le précédent tome de ce que j’ai compris, ils ne sont pas non plus épargnés dans celui-là … Comment vont-ils s’en sortir ? c’est une bonne question !

En lisant toute l’épopée, je pense qu’on doit avoir du mal à s’en sortir, on doit être pris au piège dans la lecture.

Ps : je remercie les éditions du Saule pour m’avoir fait confiance une nouvelle fois

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Un monde d’ailleurs Par Frédéric Marcou

« Un recueil de nouvelles qui ne vous laissera pas de marbre avec différentes sortes d’apocalypse, mais aussi des rêves plus vrai que nature, laissez vous aller à l’imagination. »

Je vous avoue que j’ai été un peu perplexe à l’idée de découvrir un recueil de nouvelles fantastique et Scifi. J’ai souvent du mal à me plonger dans des histoires courtes, compter 4 à 5 pages par Nouvelles.


J’ai quand même réussi à m’y mettre, j’ai aimé les différentes thématiques proposées, il y en a pour tous les goûts. J’ai beaucoup aimé les versions Futuristes qui ne le sont pas tant futuristes que ça.

Derrière chacun des écris, les thèmes permettent de réfléchir, je pense que cela joue son rôle dans l’appréciation de l’œuvre. Chercher la réflexion, voilà une bonne idée après lecture.


Le vocabulaire utilisé est très riche avec des phrases bien construites. Les phrases en deviennent alléger, nous ne nous retrouvons pas dans un discours moralisateur.
C’est le deuxième ouvrage de l’auteur que je lis, apparemment il en aurait écrit 6, dès les premières il y a une petite introduction ou l’auteur dévoile ses peurs, les obstacles.

Je trouve cela intéressant et précieux de comprendre ce que ressens l’auteur vis à vis de ses ouvrages et de sa perception du métier d’auteur.

Ps : Je remercie l’auteur pour cette nouvelle lecture.

Aurevy

Publié dans Auto édition

Aurore is not a fairytale de Mariame Red

« Je m’appelle Aurore et malheureusement pour moi vous pensez que je suis une sorte de princesse tout droit sortie d’un conte pour enfant. Ma malédiction ? Un an de vie contre cent ans de sommeil. Injuste, n’est-ce pas ? J’ai un an pour trouver l’amour avec un grand A mais dur dur quand une sorcière vous met des bâtons dans les roues… »

Dès le début du roman, j’ai su qu’Aurore allait me taper sur le système. Malgré ses 2000 ans, elle se comporte comme une gamine. Zachary est le personnage que j’ai préféré dès le début, ça se sent qu’il est écartelé par plusieurs décisions à prendre et au milieu d’un sacré tas de nœuds.

Eric lui est beaucoup trop lisse, trop prince charmant, en mode vraiment écœurant a certains moment. Facilier lui n’a pas été assez exploité vu ses capacités, il est plus complexe que ça. L’histoire de base est pas mal trouvée, réussir à casser les codes des contes de fées est une bonne idée.

Le livre se lit facilement, même si la plupart des personnages sont quand même imbuvables dû à leur rôle et leur caractère. Je suis peut-être trop vieille pour ce type de lecture. La fin par contre m’a plu, c’est original comme concept ou ça change du « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Même si ce livre n’est pas du tout un coup de cœur, il a le mérite de permettre de passer le temps.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Chronique d’Évariste – Tome 1. Frère du Templepar Seth HORVATH

Sans titre (23)

« A l’aube du XIVe siècle, dans le royaume de Philippe VI le Bel, Évariste, templier doté d’un étrange pouvoir, croise le chemin de deux jeunes femmes, l’une sarrasine et l’autre juive. Ces rencontres fortuites bouleverseront définitivement leur existence.
Les aventures épiques et les personnages picaresques rencontrés dans ce premier tome, les mèneront du Bailliage de Touraine à l’Orléanais, puis jusqu’aux portes de Paris.
Quand la petite histoire croise la grande dans ce trépidant roman d’aventures, on assiste à des rencontres étonnantes et humanistes, où l’humour, l’action et l’amour ne sont jamais loin…
A travers ces chroniques médiévales, rejoignez la croisade d’Évariste, frère du Temple ! »

Instagram

C’est le 3eme livre sur l’univers des Templiers que je lis. Ce que j’aime dans toutes ses lectures ces les différentes visions et ambiances de chaque livre.

Le prologue m’a donné de nombreuses interrogations, je ne voyais pas trop où l’auteur voulait nous emmener, mais ce fut intéressant d’en apprendre plus sur le contexte. Dans ce premier tome, il n’y a pas énormément de dialogues surtout des descriptions, des pensées et des scènes d’action.

Evariste n’est pas un templier comme les autres, il a des capacités particulières qui le sauvent régulièrement mais qui le mettent dans des situations compliquées aussi. J’ai beaucoup aimé la relation particulière qu’il entretient avec Simon, on arrive à vivre leur passé et amitié au travers des récits qui nous sont donnés. Evariste vit une multitude d’aventure en une seule, un peu déjanté et pleins de complications.

Leïla est une personne qui promet de devenir encore plus intéressante par la suite, malgré les difficultés elle essaye de comprendre les différences de cultures. Elle s’en sort pas trop mal pour le moment.

Tous les personnages sont hauts en couleur arrivant à se retrouver dans de nombreuses situations cocasses. La chronologie des évènements est bien respectée avec plusieurs personnes qui ont vraiment existé.

J’ai pu retrouver une partie du récit dans les rues anciennes d’Orléans ce qui est drôle d’y être à une autre époque. Bon je n’arriverais pas trop à me repérer vu que la ville a énormément changé depuis cette époque et change encore actuellement.

L’écriture est fluide, agréable, on entre bien dans le récit. On ressent le travail de recherche est bien présent derrière. J’attend de voir la suite pour me prononcer sur mon ressenti dans la relation entre Évariste et Leila.

Ps : Je remercie l’auteur pour sa confiance

Aurevy