Publié dans Auto édition, Ebook

Mira: La Maudite d’Eulalie Lombard

« «Mon présent est la mort Pour expier tes péchés Et venger le trésor Que tu m’as dérobé.» Mira la Maudite. C’est ainsi que tout le monde l’appelle dans son dos. Mais Mira a l’habitude. Elle a appris à se taire. Dernière fille du puissant et redouté Alpha de la meute Drovski, elle est mise de côté, recluse, haïe. Elle n’a jamais quitté le territoire, pour toujours rester sous la surveillance des siens. Comme s’il fallait la protéger. »

Qui est Eulalie Lombard ? A 23 ans, Eulalie est passionnée par l’écriture et les sciences. Depuis l’âge de douze ans, elle écrit des romans où se mêlent magie et amour. Titulaire d’un master en cancérologie, elle poursuit son rêve de devenir écrivaine en publiant plusieurs sagas : Droit de Sang, Pour l’amour d’un Highlander et Mira.

Instagram

Je l’ai lu en moins de 72h, il est vraiment addictif, j’ai l’impression qu’avec cette auteure c’est régulier. J’ai toujours préféré les loups aux vampires, j’aime les loups par avance. Dès le début tu as mal pour Mira, au départ je ne comprenais pas pourquoi elle se laissait faire, dans un sens c’est un mal (très mauvais) pour un bien ! Quand elle quitte sa première meute, on se dit que tout est réglé … si seulement !

Quand Mira quitte sa famille, elle découvre la vie sous un autre point de vue. Mira est passive certes dans les premiers chapitres, elle se laisse guider pour s’imprégner des lieux, des liens avec sa nouvelle meute et tenter de se comprendre elle-même. 

Difficile pour une jeune femme de débarquer dans un nouvel environnement, « fiancée » de surcroit à un homme qui ne lui pas destiné de base. L’obstacle est de taille quand tout le monde à l’air de connaître son histoire alors que vous l’ignorez vous – même. Eirik lui se retrouve enlisé de toute part avec une compagne qui n’était pas celle prévue, sa meute qui perd son arrangement avec l’autre clan.

La horde qui a du mal à saisir le choix de son Alpha ou ne l’accepte pas, même en connaissant la VRAIE raison. Dernière contrainte, il ne sait pas comment se comporter avec Mira, il est noyé dans ses sentiments mais ne veut pas effrayés sa fiancé qui a un lourd héritage. Que de barrières à surmonter pour espérer retrouver un équilibre avec une meute unie envers et contre tout.

On ne lui fait pas de cadeau non plus après, le terme de « maudit » est bien choisi pour ça. Oui parce que les meutes de loups sont des petits filous qui ne font pas de cadeaux ! L’intrigue est tenue jusqu’au bout, pour un 1er tome de duologie je suis bien surprise. La plume de l’auteur est fluide, assurée, c’est tellement agréable à lire. 

À bientôt pour la suite !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Magdanaëlle James, tome 3 : Sanction par M.G Groenwont

« Revenue vivante d’entre les mains de terribles démons, Magdanaëlle James peut à présent profiter de sa vie entourée de son petit-ami, Tomler. À l’heure où les loups-garous se rassemblent, les vampires et démons continuent de se détruire pour imposer leur loi. Alors qu’elle assiste à la peine de mort infligée à ses ravisseurs, Magdanaëlle se voit confier une nouvelle mission. Ben, l’arrogant loup-garou lui demande de l’aide afin de faire tomber un réseau de combats illégaux organisés par une très belle femme. Si la jeune humaine se plonge corps et âme dans cette affaire, ce n’est pas du goût de ses proches qui le lui font savoir. De leur côté, les quatre maîtres actuels des enfers, essayent de trouver un moyen afin de détruire Maximilien »

Magadanaëlle James T1

Magadanaëlle James T2

Comme ces prédécesseurs, je l’ai dévoré, impatiente de connaître la suite des aventures de Mag. On y découvre une relation compliquée entre Mag et Tomler, on se rend compte qu’ils ne se connaissent pas suffisamment, ils ne partagent pas les mêmes envies, bon ça on le savait déjà plus ou moins. Le changement d’attitude de Tomler, un brin possessif, violent a été révélateur sur son état et ses secrets.

J’ai beaucoup aimé l’évolution de Ben, il devient plus humain (même s’il ne l’est pas à la base) avec ses émotions, ses combats intérieurs, j’ai envie d’apprécier ce personnage. Mag s’affirme de plus en plus, le problème reste son obstination qui met un peu tout le monde en danger, si elle veut le faire on est ok mais il faut le faire bien ! Elle finit par créer elle – même son triangle amoureux comme si elle n’avait pas assez de problèmes, ça promet du grabuge pour la suite. 

Maximilien devient un bon protecteur pour Mag, il l’aide du mieux qu’il peut, il a aussi ses propres projets à suivre. Lui donner certains de ses dons n’était pas un si bon plan que ça, alors je sais qu’il s’en veut et désire qu’elle se protège mais il devrait réfléchir avant d’agir, c’est un roi non de non !

Dans ce tome, Asnan est plus en retrait, je dirais qu’il prend un peu de repos, il laisse aussi sa protégée se débrouiller et décide de faire confiance à d’autres Surnat. Le pauvre n’est pas au bout de ses peines ! Un personnage que j’adore c’est celui de Logan, toujours la réplique qu’il faut au bon moment, il me fait rire, il est loyal c’est un bon vampire. Hâte de voir son évolution, même si je sens que sa fin est proche. 

Nous avons l’apparition d’une nouvelle méchante, enfin pas tant que ça au vue de son passif, comme toujours elle veut le pouvoir, l’argent etc etc. Une femme de pouvoir méchante, c’est assez souvent le cas, bien sûr elle écrasera tout ce qu’elle trouve sur son chemin et inutile de vous dire qu’elle a Mag dans son viseur. Je m’étonne d’ailleurs que Mag ait mis autant de temps à savoir qui était cette personne. 

En résumé, ce tome est encore très bon avec de nombreux rebondissements, ainsi que de nouvelles pertes … L’auteure a toujours cette écriture fluide en arrivant à bien maintenir le rythme de l’histoire et faire vivre ses personnages.

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunitée

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Homo Vampiris : La messagère tome 2 par Marie Rozsa

« Alors qu’Arduina est brusquement séparée de Sasha, elle se voit confier une mission délicate qui va lui demander toute sa diplomatie et une ouverture d’esprit sans précédent. Si elle ne parvient pas à rassembler les Homo Vampiris, qu’adviendra-t-il de ce monde ? Arrivera-t-elle à percer le mur qui la sépare des vampires ? Qu’en sera-t-il de celui qui s’érige soudain entre Sasha et elle ? Si une collaboration des espèces est vitale, elle ne sera pas pour autant facile, particulièrement avec toutes les trahisons qui sèment le trouble dans les communautés… »

Homo Vampiris T1

Quelle joie de retrouver Arduina face à son destin ! C’est comme si elle vivait depuis des années en connaissant l’existence de ces êtres exceptionnels, mais non elle ne les côtoie que depuis 15 jours. Elle se retrouve éloigné de Sasha contre son gré, en étant gentiment manipulée par une déesse pour accomplir une mission hautement périlleuse.

J’ai beaucoup ris en découvrant la mission d’Arduina, elle qui n’est ni posée ni diplomate, qui dit ce qu’elle pense sans se soucier des êtres en face, c’est une mission suicide ! Rassembler les clans, qu’elle ne connaît pas et qu’ils ne connaissent pas non plus, la crédibilité va être difficile à acquérir.

La réaction de Sasha face à la disparition a été de courte durée, je trouve ça un peu dommage, j’aurais aimé avoir l’échange entre lui et Aidwan. Vu qu’ils s’entendent de façon particulière ça aurait pu être drôle cet échange. Sasha se retrouve tiraillé par beaucoup de questionnements incessants sur toute sorte de choses, il est pas mal en retrait sur ce tome.

Un autre personnage presque inexistant dans le livre c’est Mathias, ça m’a rendu triste il aurait pu être un atout et ça aurait été marrant de le voir interagir avec d’autres comme Sam. Les rencontres avec de nouveaux clans avec leur façon de vivre, a été une super découverte dans ce tome, ça a permis de voir d’autres facettes de ce peuple.

Un peuple que je n’arrive pas à cerner, ni comprendre ce sont les Évolués, que je pense responsable de bien des maux qui se sont déroulés dans le passé. Ca m’a un peu chagriné qu’ils ne soient pas plus exploités dans cette suite, puis je me suis rappelé qu’on venait à peine de vraiment les rencontrer ce qui explique le manque d’informations.

Arduina est mis à rude épreuve par une déesse qu’elle ne connaît même pas, par ces actions à travers elle, Arduina se vide de son énergie, je ne sais pas si elle tiendra à ce rythme bien longtemps. Elle est poursuivis par le clan adverse qui à l’air d’être au courant de ses faits et gestes avant elle, comme si quelqu’un voyait l’avenir dans les rangs ennemis.

J’ai beaucoup aimé le passage en Irlande ou une jeune alliance encore fragile à vu le jour, il faudra maintenant la dompter et la fortifier au fil du temps. J’avoue n’avoir absolument rien compris à la dernière scène du livre et le « à suivre » n’aide en rien. Je suis sûre d’avoir mes réponses dans le 3eme tome, c’est assez frustrant !

Même si j’ai trouvé le livre un peu court (oui je suis exigeante mais c’est du boulot d’écrire un livre), je l’ai lu avec toujours autant de plaisir grâce à l’imagination et la plume fluide de l’auteure.

Ps : Merci à l’auteur pour m’avoir fait confiance une nouvelle fois !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Magdanaëlle James, tome 2 : Libération de M.G Groenwont

« Quelques mois après les récents événements. Magdanaëlle est toujours retenue par la succube Livia qui compte bien se servir d’elle pour arriver à ses fins : retrouver Maximilien, l’ancien Maître des démons disparu depuis des années.
Tandis que la jeune humaine tente de garder espoir sur une possible liberté, Assnan, lui, essaye le tout pour le tout afin de la sauver… jusqu’à s’attirer les foudres des nouveaux Maîtres des Enfers… Ce kidnapping pourrait rouvrir de vieilles tensions enterrées depuis bien longtemps, un conflit entre vampires et démons qui pourrait se transformer en une bataille sanglante… »

Magdanaëlle James tome 1

Me revoilà de retour dans cette sage, Magdanaëlle n’est pas dans une posture confortable, en même temps elle est protégée par une équipe de bras cassée, il faut se l’avouer ! Ce livre est toujours aussi addictif, on veut savoir la suite et on le lit sans s’en rendre compte !

Deuxième tome plus sombre mais nécessaire, ça nous permet d’entrevoir l’évolution de Mag qui essaye de ne plus être cette ado fragile. De nouveaux personnages tout aussi perchés, font leurs apparitions pour le bien ou le mal. Les personnages que l’on apprécie vont être malmenés, certains plus que d’autres, ce qui créera de petites tensions.

Ce qui manque à ce tome, je dirais une perte de contrôle de Tomler suite à la disparition, j’ai eu l’impression que c’était normal qu’elle disparaisse, ensuite le rôle de Boss, à un moment dans le livre on ne le voie plus, alors il y a peut être une raison et je ne l’ai pas vu. Mais Tomler pète un câble Mag a disparu !!!

Par contre Maximilien me plaît pas mal dans son optique protection, mais je tue tout le monde et je te montre mes actions pour t’aider. La plume est toujours aussi fluide, maintenant je n’attends plus que la suite pour assouvir ma curiosité !

Ps : Merci à l’auteure pour sa confiance !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Homo Vampiris : Le jour où tout commença de Marie Rozsa

« Et si ce que vous saviez de l’Histoire n’était qu’une partie de la vérité ?
Et si une autre espèce que l’Homo Sapiens avait évolué sur Terre ?
Comment réagiriez-vous, si vous rencontriez cet autre prédateur ?
Un conseil, ne courez pas. »

Qui est Marie Rozsa ? Depuis toujours, Marie aime se plonger dans des mondes fantastiques.
Après avoir rencontré de nombreux dragons, vampires, sorcières, et autres créatures, elle a finalement décidé de raconter leurs aventures.
Parce que l’écriture est son oxygène, la lecture ses nombreuses existences et la vie son inspiration, Marie veut contribuer, elle aussi, à faire rêver les gens.

Les reflets de Rosaline

Instagram

Encore une fois, un livre de cette auteure que j’adore, je pense même plus que le précédent. J’avoue le début m’a laissé un peu perplexe, je tentais de comprendre ce qui pouvait se passer dans la tête d’Arduina. Je vais le résumé en « elle s’est trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment », peut-on en être sûr ?

Le personnage de Sasha me fascine il est chieur, doux et mordant ! Il a un passé qui se promet intéressant, la partie vampire loup me perturbe un peu, mon cerveau est toujours en mode « c’est l’un ou l’autre, pas les deux je réfute cette théorie ». Il s’y fera avec le temps.

J’ai dévoré ce livre en quelques heures, la communauté est tellement bien pensée, évidemment il y a toujours de mauvais dérapages pour tout gâcher, ça a le don de m’énerver d’ailleurs, laisser Arduina parler à Mathias bon sang, qu’on en sache plus !!! D’ailleurs le petit Mathias lui aussi est assez intriguant, il sait des choses qu’il ne veut pas dire.

Petit coup de cœur pour Elia qui a décidé d’être un bon garde du corps. Pour le personnage d’Arduina je n’ai pas encore d’avis fixe, elle doit avoir un grain pour supporter autant de choses ou serait-ce sa place ? Il faut comprendre sans vouloir vous en dire qu’elle se retrouve obligée de tout abandonner en l’espace de quelques heures, ce qui est très perturbant et ses nouveaux voisins n’ont pas les mêmes critères d’empathie qu’elle …

J’attends de voir la suite, car oui mon cœur s’est brisé à la fin quand j’ai compris que c’était un « à suivre » déguisé ! ggggggrrrrrrrrrrr

A lire sans hésiter pour les accrocs aux vampires, loup, possible jeune fille en détresse (ce n’est pas qui on pense au premier abord).

Ps : Merci à l’auteure de continuer à me faire confiance !

Aurevy

Publié dans Auto édition

Avery Brookwell Tome 1 de G.A. RIVER

SAM_6108

« Mon nom est Avery Brookwell. Je suis détective privée. Ma spécialité? Traquer les hommes infidèles qui prennent du bon temps au motel avec leur maîtresse. Le métier rapporte peu, hormis des emmerdes, mai si je veux continuer à payer le loyer exorbitant de mon petit appartement miteux, je n’ai pas le choix. JE suis prête à tout pour ne pas avoir à retourner chez ma mère, femme charmante, mais légèrement sur-protectrice sur les bords. Alors, bien sûr, quand j’ai été contactée pour résoudre une affaire de meurtre à Salem, avec un gros chèque à la clé, j’ai sauté sur l’occasion de remplumer mon compte en banque ! Mais peut être aurais je mieux fait de m’abstenir… Je n’étais définitivement pas prête à affronter ce qui m’attendait dans cette petite ville mythique du Massachusetts. Mon employeur aurait sans doute dû m’avertir qu’en acceptant cette affaire, j’allais devoir mettre mon nez dans une montagne de mystères. Que je devrais mettre ma vie en péril et que je serais obligée d’affronter des créatures cruelles à l’apparence traîtresse. Une chose est sûre, si vous décidez de me suivre dans cette aventure, je vous conseillerais de bien vous accrocher. Car le danger rôde et il pourrait être plus près que vous ne le pensez … »

Qui es G.A. RIVER ? G.A River est une auteure française de romans d’urban fantasy. Passionnée par la lecture et l’écriture depuis l’enfance, elle décide de publier son premier roman en août 2019 par ses propres moyens. Installée dans une petite ville au bord de l’eau, elle continue aujourd’hui d’écrire ses romans, toujours en compagnie d’une bonne tisane de thym, de musique et de ses nombreux chats. Vous pouvez la retrouver sur son compte instagram : @gariverauteure.

Boutique Amazon

Alors je ne suis pas fan de BIT LIT ce n’est pas trop mon genre de lecture, là vous vous dites « oh c’est foutu ». J’ai adoré ce livre, G.A.RIVER c’est quand la suite ????

Le personnage d’Avery me plaît énormément rebelle, anticonformiste, qui ne se laisse pas marcher sur les bottines, ça me fait penser à moi avec mes coups de pelles. (G.A RIVER si tu passes par là, dans un prochain livre trouves lui une pelle pour frapper quelqu’un ça serait tellement libérateur! )

J’ai un petit coup de cœur pour Ginger chat tout mignon et plus si affinités (si vous voulez savoir pourquoi je dis ça, va falloir lire le livre :p ) Ce chat a le don de faire peur, il apparaît toujours quand il faut !

Dans le récit bien écrit j’ai trouvé quelques fautes, dont une qui a été tenace à mon esprit, il est écrit « en débit » au lieu de « en dépit » dans un passage, avant de réussir à comprendre j’ai cherché 20 bonnes min pourquoi « en débit » …. Je me suis demandé s’il n’y avait pas une panne réseau.

On retrouve beaucoup de similarités avec la série Netflix que j’adore « les nouvelles aventures de Sabrina » attention je ne parle pas de plagiat loin de là, juste qu’il y a des éléments communs aux deux. Et puis Avery a peut-être croisé Sabrina sans le savoir qui sait ?

En tout cas je l’ai lu en moins de 15 h ce livre ça prouve que j’étais accrochée et terriblement triste quand je suis arrivée à la dernière phrase. Si vous cherchez une bonne histoire de sorcière avec une « moldu » qui n’a pas peur d’eux, alors ce livre est pour vous !

Les descriptions sont tellement bien faites que j’ai envie d’y aller, il paraît qu’il y a du ménage à faire au « Nocturne ». Ou me prélasser sur le canapé d’Avery en disant « Dans ta face Knox » :p

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les reflets de Rosaline de Marie Rozsa

96810745_1169866926694722_2372001392656121856_o

« Je suis Rose Durand.
Pardonnez-moi si je ne me présente pas comme il faut, les codes de communication m’échappent encore parfois. Je reprends.
Je m’appelle Rose, j’ai vingt-trois ans, j’ai été découverte il y a un an au bord de l’Odet et je ne me souviens pas qui je suis. Ni ce qu’est un four à micro-ondes ou une télévision, ni comment décrypter les gens, surtout quand ils font des blagues.
Avec le temps, j’apprends. Mais je ne sais pas combien il m’en reste avant de devenir une créature démoniaque. Tout s’accélère depuis que j’ai découvert ces cadavres et je ne sais pas encore si c’est une bonne chose ou une mauvaise. Des personnes surgissent dans ma vie ; certaines veulent m’aider, d’autres me tuer ou m’enfermer et je dois aussi comprendre qui est Rosaline. Mon esprit brisé résistera-t-il à ce tourbillon de questions et d’intrigues ?
Je l’espère, pour ce petit bout de moi que j’ai égaré et que je souhaite tant retrouver…
Et vous, que feriez-vous si vous vous éveilliez à vingt-trois ans, dans la souffrance, et aussi perdu qu’un nouveau-né dans ce monde si peu familier ? »

Qui est Marie Rozsa ? Depuis toujours, Marie aime se plonger dans des mondes fantastiques. Après avoir rencontré de nombreux dragons, vampires, sorcières, et autres créatures, elle a finalement décidé de raconter leurs aventures.
Parce que l’écriture est son oxygène, la lecture ses nombreuses existences et la vie son inspiration, Marie veut contribuer, elle aussi, à faire rêver les gens.

Site web

J’ai pas mal aimé cet ouvrage ! L’intrigue est pour le moins originale, j’aime quand on modifie un peu les tendances actuelles. J’ai compris très rapidement où allait aboutir l’histoire et le type de révélation, ce qui n’est pas absolument pas gênant car nous savons où nous allons mais pas comment nous y arriverons. Le personnage de Rose est vraiment passionnant, elle ne se souvient pas de sa vie d’avant, dépourvue de tout sentiments ou ressentie elle essaie de se frayer un chemin dans ce monde si compliqué. Elle ne connaît plus les choses simples, les relations entre individus, ce qui s’explique à la fin, vous comprendrez pourquoi.

Il y a cependant des petites choses que je regrette, oui parce que j’aime cette lecture mais j’aurais ajouté des petites choses. Une vraie conversation à cœur ouvert avec Mr FRIET m’aurait énormément plu, voir comment il aurait pu interagir avec les autres personnages après avoir su aurait été un plus. Camil aussi est à mon sens un personnage sous exploité, il a une position qui pourrait lui permettre d’aider sans donner de solution. Il aurait pu être un atout discret.

Au niveau de Rose, j’aurais plus vu des indices plus nombreux pour l’aider dans la recherche de sa mémoire, peut être des lettres ou des objets de son passé. La fin passe un peu vite, Rose doit faire un choix cornélien, elle prend la décision en 5 secondes comme si elle n’avait pas écouté les différentes possibilités, elle aurait dû réfléchir.

Autrement le livre est super, une bonne histoire fantastique comme on les aime, à rager sur les personnages qui ne font pas ce qu’on veut. Petit coup de cœur pour Alanna en espérant qu’elle réussisse avec Hélorie ! L’écriture est fluide, compréhensible pour qui veut passer un bon moment.

Ps : Merci à l’auteur pour ce service presse

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Magdanaëlle James Tome 1 Possession de M.G Groenwont

xcover-5401

« À vingt-sept ans, Magdanaëlle James est la seule survivante de l’attaque meurtrière du 17 Novembre 2004. Encore traumatisée dix ans plus tard, elle découvre rapidement que son passé la rattrape lorsqu’elle retrouve dans son jardin le corps d’une jeune femme. Ce cadavre signe pour elle le début d’une histoire particulièrement intense où les découvertes s’enchaînent et où le monde dans lequel elle évolue cache de nombreux secrets. Quand l’énigmatique Assnan Redarg frappe à sa porte, Magdanaëlle comprend vite l’importance de sa vie aux yeux de certaines créatures… surnaturelles.
« Possession » est le premier tome de la série littéraire « Magdanaëlle James » qui met en scène une jeune femme persécutée par des créatures fantastiques et qui va devoir se battre pour survivre mais aussi pour protéger sa famille. »

Qui est M.G. GROENWONT ? M.G Groenwont est née en 1995. Passionnée de lectures, mais surtout d’écriture, elle commence très rapidement à exposer ses écrits sur des blogs textes sur internet. Ce n’est qu’en mai 2015, qu’elle décide de publier, sa nouvelle de trente pages « À ton cœur maudit ».

En 2017, elle publie grâce à un projet participatif, le premier tome de sa série Urban Fantasy « Magdanaëlle James ». « Possession » révèle une héroïne vivant à Nantes découvrant au fil des mois l’existence de créatures surnaturelles.

Facebook

Instagram

Avec un début un peu sanglant et traumatisant pour l’héroïne, on aurait pu se dire que j’allais refermer le livre, pourtant je l’ai adoré.

Je me suis remis que très récemment au Bit Lit, je me rends compte que j’ai pris la bonne décision. Magdanaëlle est une jeune femme qu’on pourrait qualifier « hors du moule » avec ce qu’elle a subi et son prénom assez atypique. Elle est forte se relève peu à peu de cette épreuve passée pour retomber dedans la tête la première. Elle ne fait pas confiance pourtant elle se laisse guider par des inconnus dans un monde invisible aux simples humains. Simples Humains ? Je suis sûre qu’elle préférait être dans cette catégorie. Certaines de ces crises ne sont pas vraiment justifiées, après un traumatisme comme celui-là il n’est pas étonnant d’en arriver là.

Coup de cœur pour Tomler, ce personnage je l’adore, il est comment dire … particulier. Lui aussi dans un sens a vécu des événements similaires à Magdanaëlle, il peut lui être d’un réelle secoure et soutien. Je dois avouer que la sœur Franscesca, me rend perplexe elle est un peu étrange cette demoiselle, ses réactions et son discours ne sont pas en rapport avec la situation. J’ai aussi un problème avec Assnan, je ne saisis pas ses intentions. Il cache beaucoup trop de choses pour que ce soit totalement désintéressé.

Au niveau de l’écriture en elle-même, elle est assez fluide, j’ai remarqué quelques incohérences, qui ne sont pas gênantes pour la lecture. C’est un premier roman qui plus ait pour une saga, il est normal d’essuyer les plâtres. Différences par rapport a beaucoup d’autres Bit Lit, l’héroïne n’est plus une lycéenne, elle travaille, c’est plus délicat de retranscrire tout ça avec une femme dans sa vie active qu’une adolescente où son seul vrai problème est d’aller en cours. Il y a un événement majeur pour la mère ou il me manque des détails pour apprécier tout ça, il est possible que je les ait dans le prochain tome.

Les descriptions de son environnement de travail son pas mal, certains commentaires critiquent comment est défini son emploi mais c’est plus proche de la réalité qu’autres choses. Et au moins ils se passent quelques choses d’excitant à Nantes.

J’aimerais une scène sur les remparts du château de Nantes qui sont si beaux.

Un premier tome très prometteur !

Ps : Merci pour ce SP

Aurevy