Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Après la pluie par Alphonsine

« Depuis la mort de leur mère quatre ans auparavant, Rose et Abigail ne se parlent plus.
L’aînée investit tout son temps et toute son énergie dans sa jeune entreprise tandis que sa cadette vient d’écoper d’une peine de huit ans de prison. Toutes deux se débattent avec les exigences de leur nouvelle vie ; jusqu’à ce qu’un jour, en rentrant de l’un de ses nombreux voyages d’affaires, Rose découvre dans son courrier une lettre d’Abigail. La donne change, les langues se délient et ressurgissent alors peu à peu toutes les raisons de leur rupture…
Même celles que l’on ne peut s’avouer à soi-même. »

Instagram

Je vous avoue que pour le début de l’histoire j’ai eu du mal à m’y mettre. Dès les premières pages, on se retrouve dans une prison ou énormément de noms volent dans tous les sens, sont ils important pour le récit ? A mon sens pas vraiment. 

Ces premiers mots de lecture, on y découvre le destin tragique d’Abi enfermé pour une raison inconnue à ce moment-là. La 2eme protagoniste est elle aussi enfermée, dans un tout autre univers, celui du luxe et de la réussite. On la retrouve au début dans un hôtel 5 étoiles, ne sachant pas vraiment pourquoi, ce qui est déjà un point commun entre les deux jeunes femmes.

Les 2 femmes sont liées, chacune d’elles a été affectée par la mort de leur mère, à leur manière elle tente de se reconstruire. Pendant que l’une tente de survivre dans les tumultes de la vie carcérale, l’autre se noie dans le travail en oubliant même l’homme avec qui elle partage sa vie. Abigaël écrit une lettre à sa sœur qui va changer la donne et les faire toutes les 2 repenser leur vie. 

La plume est agréable, le roman est lui très humain, les jeunes femmes y sont bien représentées, elles ont beau être diamétralement opposées et pourtant si proches.

J’ai beaucoup aimé la cadence du livre une fois les premiers chapitres passés. 

Ps : Je remercie l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Commissaire Chassepierre : Meurtre au Touquet par Marine Mouzelard

« Pauline Rossignol est une jeune bruxelloise névrosée, elle se cache derrière le personnage qu’elle s’est créé: devenir un écrivain. Elle s’en sert pour ne pas prendre de risque jusqu’à ce que son psychiatre, agacé par les mensonges de la jeune femme, ne la mette à l’épreuve de se dégoter une muse. Pauline jette son dévolu sur la commissaire Alice Chassepierre qui ne veut rien entendre. Son couple va mal et ils ont décidé de passer une semaine au Touquet dans un luxueux hôtel. C’était sans compter qu’à leur arrivée, le corps de la richissime Dona Claudia soit retrouvé sans vie dans la piscine. Un mensonge en entraînant un autre, Pauline n’ayant pas manqué de suivre la commissaire jusqu’en France, se retrouve à mener l’enquête à titre de consultante puisqu’elle est prise pour une célèbre écrivaine de romans policiers. Comment une femme armée au bord du divorce va se contenir pour ne pas assassiner elle-même une névrosée agaçante? Et qu’est-il arrivé à Dona Claudia ? »

Instagram

Je finis cet ouvrage en étant dubitative. Ce terme va en choquer plus d’un, au vue des retours très positifs. Le scénario du meurtre ainsi que le décor ont été déjà vu de multiple fois. Tout ce qui entoure la haute société, un mariage malheureux et des secrets inavouables.

Je lis pas mal de policiers, j’ai trouvé que celui-là était incomplet. De mon point de vue, un deuxième mort aurait permis d’accélérer de nouveau le rythme en mettant un coup de pression aux enquêteurs. Le personnage d’Alice Chassepierre est très bien construit, on arrive à bien la cerner, elle aboie beaucoup mais n’est pas réellement méchante, elle a été pas mal exploitée.

 Beaucoup n’ont pas eu cette chance, le commandant déjà je trouve qu’il a été trop docile, il en devient presque transparent. En lisant le livre j’ai eu l’impression qu’il n’y a réellement dans cet hôtel de luxe Spa que 3 salariés, le directeur, un réceptionniste, une femme de ménage et un serveur, les autres ne doivent pas vraiment exister puisque nous ne connaissons pas les résultats de leurs interrogatoires.

Le personnage de Sophie aurait pu être très bon, un atout (un peu comme dans la série Castle). Elle aurait pu faire comme tout bon auteur, fouiner partout et se retrouver dans des situations compromettantes. Malheureusement pour nous elle finit tragiquement pour la recherche d’une muse ce qui me laisse perplexe.

Beaucoup de secrets sont révélés au lecteur mais les enquêteurs ne savent rien, comme le chantage dont certains sont victimes, le coupable n’est pas vraiment inquiété. La révélation du meurtrier m’a laissé un goût amer, je ne trouve pas l’assassin crédible parce qu’en soit il n’y a pas de réel mobile. Le meurtrier aurait dû être une personne quasiment invisible dont tout le monde aurait oublié son existence. 

Une personne en rapport réel avec la victime. L’idée de base est bonne, elle a déjà fait ses preuves par le passé, ce qui me dérange c’est la façon dont elle a été exploitée et scénarisée. Cet ouvrage m’aurait plu s’il avait été développé encore ou s’il n’y avait pas eu trop d’histoires annexes, j’aurais sûrement compris pourquoi ce meurtrier ou eu de la sympathie pour d’autres personnages.

Là j’ai surtout l’impression d’un mélange de plusieurs scénarios d’Agatha Christie en un tome. Dans leur texte, j’ai remarqué plusieurs erreurs de syntaxes qui m’ont stoppés dans ma lecture notamment page 18, la page débutant par « Elle a donc ». Je n’aime pas faire de critique négative mais je resterais honnête sur mes avis.

Ps : Je remercie l’auteur pour cette lecture

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Rien ne sera jamais plus comme avant…par Ellega Kieffer

« Rien n’est plus intime qu’une grossesse. Mais lorsque celle-ci s’interrompt, lorsqu’on perd son enfant tant attendu, tout s’effondre autour de nous. L’existence des futurs parents en est bouleversée à jamais. L’épreuve de cette perte se révèle aussi douloureuse que taboue. S’ouvre alors une autre dimension, dans laquelle la souffrance est quotidienne et où l’ignorance et l’incompréhension des autres nous plongent dans une profonde solitude. Comment faire le deuil de ce qui aurait pu être quand on ne peut l’évoquer ? Comment aller de l’avant et accepter ses émotions quand l’importance et l’impact de ce drame sont minimisés par le reste du monde ? Comment continuer avec la crainte que cela se reproduise ? Comment surmonter cet indicible chagrin qui nous ronge ? Avec toute la bienveillance et la sincérité qui la caractérise, Ellega nous livre un récit poignant inspiré de sa propre histoire dans l’espoir de libérer la parole autour du deuil périnatal. »

Instagram

Récit à la deuxième personne du singulier, ne reçoit aucun soutien de la part de ses proches ou corps médical, se retrouve même enfoncé dans les reproches. Gratuité de l’ouvrage pour arrêter de considérer ce sujet comme Tabou, il est temps que ces sujets arrêtent d’être choquant.

De l’émotion que peut donner l’impression au lecteur de vivre l’histoire en direct. On y voit les jours, les mois et les années passés avec ce même combat. Toujours dans une démarche d’éducation à la fin sont noté des espaces pour s’informer et en parler.

Certains passages sont durs, mais ils sont comme une thérapie que nous livre l’auteur en nous témoignant des différentes étapes. Histoire bouleversante, poignante, même si pour ma part je ne l’ai pas vécu de façon si intensive, n’ayant pas le besoin d’avoir d’enfants.

Je respecte par contre la douleur, le traumatisme vécu, je ne juge pas, chacun ressent les épreuves à sa façon et les gère pour ce qui est le mieux pour lui. Une méconnaissance de toutes ses choses est encore un ennemi redoutable de nos jours.

Si nous analysons bien la situation, enfanter ou non un enfant est sujet tabou, une femme qui n’arrive pas à avoir d’enfant est montré du doigt, une femme qui a trop d’enfants est aussi montrée du doigt et une femme qui ne veut pas d’enfant est critiquée.

Je suis contente d’avoir lu ce livre qui m’a appris énormément, l’apprentissage est important pour la connaissance de soi et d’autrui.

Même si ce livre ne m’a pas spécialement touchée, je ne le souhaite à personne. Ce livre sera sûrement mieux reçu par ceux qui sont passés par la case « enfanter » ou celle qui ont projets de l’être.

Ps : Je remercie l’auteure pour cette opportunité et lui envoi toute ma bienveillance pour la suite

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

La menace de l’Épée – Tome 2 par Serge DUMONT

« Après ses démêlés avec l’église Guillienne et sa redoutable inquisition, dans le premier tome (L’ombre de la croix), c’est maintenant la guerre que Jacques va devoir affronter. Pendant que notre bon Thibault de Ry se prépare à aller guerroyer, l’innombrable armée des Ingloys, assistée de féroces mercenaires, a mis le siège devant Melaux. À l’intérieur des solides remparts Jacques se trouve mêlé à la défense de la ville, tandis que sa belliqueuse compagne, Brûlure, va de nouveau croiser la route de Goery, le terrible barbare. Pas très loin de là l’évêque, toujours aussi retors, continue ses manigances et tente de tirer bénéfice de la situation. Mais tout cela ne serait rien si les mondes du dessous ne s’agitaient pas à leur tour !
Dans ces furieux affrontements les seuls alliés de nos deux héros sont une fillette et une vieille magicienne au cœur trop tendre ! »

Avis tome 1

On retrouve Jacques et Brûlure, 10 ans après leur fuite de Castely. Ils essaient de reprendre une vie après tous ses évènements. Si Jacques aspire à une vi tranquille, bien rangé, ce n’est pas le cas de sa compagne qui avec son tempérament de guerrière veut sans cesse se battre. Quand la guerre est imminente et que Brûlure recroise son tortionnaire de Goery, la vengeance reprend le dessus et elle devient difficilement contrôlable.

De l’autre côté nous retrouvons Sahira et Goran qui rencontre eux aussi bien des problèmes avec Yselda qui petit à petit dévoile ses talents cachés plus nombreux que ses prédécesseurs. Cette petite tête blonde adorable est d’une curiosité maladive et une va-t-en-guerre, ce qui n’aide en rien à la situation.

Dans ce tome-ci la guerre est inévitable pour nos protagonistes, qui vont encore perdre des êtres chers. Cette suite est aussi bien rythmée que le premier malgré l’arrivée de nouveaux personnages à connaître, cela donne un nouveau souffle au récit.

L’écriture y est toujours aussi agréable, on se plonge vraiment dans cette époque médiévale, où l’on retrouve certains noms qui ont réellement existé. On y aborde la vision de la religion de plusieurs façons suivant l’interlocuteur.

Encore une belle réussite pour toute personne qui aime les romans médiévaux, je ne vous en dévoile pas plus, je ne souhaite pas dévoiler l’intrigue complète.

Ps : Merci encore aux éditions Chérubin, pour leur confiance !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

L’Éveil de l’Ombre, tome 2 : La Relique Par Tiphaine Levillain

« La traque infernale se poursuit, alors que les mensonges et contre-vérités s’accumulent… Cette fois-ci, Jill, Betty et Niklas savent enfin où se rendre pour empêcher l’Ombre d’arriver à ses fins : Salem. Malgré les récentes révélations sur les Filles de la Nature et la Lumière, le trio de chasseurs d’Ombre est plus fort et plus soudé que jamais. La course contre la montre se poursuit, alors que de nouveaux mensonges sont mis à jour et que l’Ombre les talonne de près. L’avenir de l’humanité n’a jamais été aussi proche de basculer dans les ténèbres… Des pluies sanglantes s’abattront-elles bientôt sur Terre ? »

L’Eveil de l’Ombre Tome 1

Nous retrouvons Betty, Jill et Niklas essayant de se relever après la confrontation du précédent tome, certains y arrivent mieux que d’autres. N’oublions pas, que leur temps est compté, ils sont pourchassés, le repos est une option, dur de faire le point sur la situation. Mais sont ils vraiment pourchassés ?

On se retrouve dans la mythique ville de Salem passage obligé quand il s’agit de magie. Pour ma part je pense que si on faisait une grande fête avec les protagonistes de tous les livres qui passent par Salem, nos héros auraient moins de problèmes !

Dans ce tome là, on apprend que dans cette guerre incessante, il n’y a pas que 2 clans mais en réalité ils sont 3, alors qui est le 3eme adversaire ? Ce livre est riche en révélations qui vont vous faire sauter de votre zone de confort, l’une des informations nous est lancée juste après une scène qu’on attendait depuis longtemps, oui l’auteure est sadique.

Vous rencontrerez de nouveaux personnages qui seront pour la plupart de courte durée… On en apprend plus sur les filles de la Nature, leurs ambitions, leurs dons, leurs activités alors gentilles ou méchantes ?

Betty se retrouve dans un tourbillon de « pourquoi » et de « si » qui l’emprisonne, ce qui est normal suite à la perte de proches, bien que ses parents n’aient toujours pas été touchés, étrange . Betty mène sans relâche la recherche de l’Orbe, elle essaie petit à petit de comprendre ce qu’elle est, ses dons, ses visions qui lui resteront encore floues les 2 / 3 du livre. Son évolution est appréciable.

Jill est celle qui devra tout revoir ses priorités et ses croyances pour ne pas sombrer. Sa loyauté envers Betty lui permettra de tenir. Niklas lui sera fidèle à lui même, mystérieux, il sera encore arrangeant sur tout, mène dans les guerres de filles pour être sûr qu’elle reste focus sur la mission.

Encore un excellent tome, dont j’espère lire la suite rapidement, merci encore à l’auteure de me faire confiance.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

La Vieille Fille et le Viking par Jennifer Joffre

« Que feriez-vous face à un Viking ? C’est la question à laquelle est confrontée Mathilde, assistante en études nordiques à la faculté de Caen, lorsqu’une expérience tourne mal sous ses yeux. Elle fait le choix de sauver Faraldr, qui se retrouve alors projeté de 963… en 1866 ! Si Mathilde est ravie de cette occasion d’en apprendre plus sur l’époque de ce Viking, l’Empire français et son armée ne le voient pas du même œil. Aidés d’un chevaleresque militaire et d’une mécanicienne qui n’a pas la langue dans sa poche, ils s’engagent alors dans une folle équipée – et Odin seul sait jusqu’où celle-ci va les mener… »

Qui est Jennifer Joffre ? Quand elle était petite, elle inventait les univers dans lesquels se déroulaient les jeux de la cour de récré. Tombée très tôt dans la fanfiction, elle a passé son adolescence à écrire des histoires. Il lui faudra des années pour apprendre à les mener à leur terme ; elle se découvrira également une passion pour les langues et exercera un temps que traductrice… avant de revenir à ses premières amours.

Site Web

C’est un roman surprenant qui nous est livré là, j’ai été agréablement surprise par la tournure du livre. La plume est très fluide et le récit n’est pas lourd, heureusement car 500 pages ce n’est pas facile à ingurgiter. Ne vous découragez pas au nombre de chapitres impressionnant, il en vaut vraiment la peine.

Les personnages ont été bien crée, ils ont assez de profondeur pour suivre toute leur épopée. On le sent que chacun a eu une vie avant et qu’ils essaient de composer avec les autres. Je les ai tous trouvé attachant avec leur gaffe et leurs discussions à trois cordes.

C’est une aventure historique qui vous fera traverser plusieurs pays, le rythme est très soutenu. Après des choses m’ont manqué dans ce récit, l’évaporation du Professeur Martel et Monford, il aurait pu être plus présent. L’acceptation trop rapide de Farald dans son nouvel univers, je trouve qu’il est trop vite résigné par ce qui lui arrive, il aurait pu être plus combatif ! A la fin j’aurais souhaité un glossaire ou autres pour avoir des informations complémentaires sur des termes utilisés ou de l’histoire.

Le roman vous feras voyager, je dirais même planer ! C’est un bon moment à passer si vous rêvez d’aventure ! Il s’agit d’un premier tome, l’aventure ne fait que commencer. J’ai un véritable coup de coeur pour la couverture, le concept est bien trouvé.

Ps : Merci à l’auteure pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Souvenirs Introuvables Tome 4 Jade par Laura Wilhelm

« Le procès de Jennifer approche et Jade est en proie aux doutes.
Elle réapprend à vivre et à aimer malgré les nombreuses crises d’angoisse dont elle est victime. Seulement, la haine et la rage qu’elle ressentait dans son ancienne vie pourrait bien refaire surface quand les secrets se réveillent !
Arrivera-t-elle à faire abstraction du passé pour aller de l’avant ou retournera-t-elle dans ses travers ? « 

Avis Souvenirs Introuvables Tome 1 : Jade

Avis Souvenirs Introuvables Tome 2 : Antoine

Avis Souvenirs Introuvables Tome 3 : Vanessa

Nous voici revenu pour ce tome 4 qui se recentre sur Jade, il se déroule après les événements. Jade reste traumatisé de ce qui lui est arrivé, elle devient paranoïaque, surtout à l’approche du procès. Nous avons des révélations chocs pendant ce temps, les souvenirs reviennent à notre héroïne qui ne comprend pas pourquoi elle était si cruelle avec ces gens.

Sa relation avec Julien s’intensifie, celui – ci essaie de l’aider a vivre de nouveau normalement et a reprendre le parapente. On en apprend un peu plus sur Maël qui a été laissé sur le côté sur les livres différents. Quant à Jennifer, elle n’a pas dit son dernier mot pour laisser sa proie en paix. Pendant le procès je n’ai pas eu l’impression qu’Antoine était vraiment présent pour la soutenir, je pense que ça aurait été intéressant.

On finit par comprendre aussi pourquoi sa relation avec ses parents n’est pas au beau fixe, on apprend l’existence Alan dont on ne sait pas grand chose.

J’ai aimé ce livre autant que les autres, la plume est toujours agréable !

Ps : Merci à l’auteur pour cette lecture

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Souvenirs Introuvables Tome 3 Vanessa par Laura Wilhelm

« Vanessa est une jeune femme qui vit dans l’ombre de ses amies, en particulier dans celle de Jade, la reine de la Fac. Petite brune aux cheveux longs, son joli minois n’a pas l’air de faire oublier les autres ses nombreux kilos en trop. Constamment perchée sur ses talons, Vanessa tente désespérément de compenser ses complexes par un gros sens de l’humour et une carapace en béton armé. Mais ça… c’était avant que sa vie ne bascule de façon irréversible. « 

Avis Souvenirs Introuvables Tome 1 : Jade

Avis Souvenirs Introuvables Tome 2 : Antoine

Nous voilà de retour pour un nouveau point de vue qui se déroule avant les événements de Jade. Cette fois-ci c’est de Vanessa qu’il sera question. Elle est détestable à souhait vu ce qu’elle a fait, mais ce n’est pas si simple, elle a des circonstances atténuantes. L’auteure ne pouvait pas juste la cataloguer en « fille méchante, jalouse ».

Vanessa est juste une fille qui n’a pas confiance en elle, qui donne une image fausse d’elle-même. Elle est vulnérable et manipulable, ce qui va lui causer bien du tort. Pourtant sa rencontre avec Elyna, qui au départ est extérieure à l’histoire, c’est une bouffée d’air pour elle. Dommage qu’elle aussi tombe dans le piège en détestant Jade sans même la connaître.

J’avoue elle est allée un peu loin la demoiselle Jade. Ce qui me manque dans ce tome c’est l’après accident, quand ils n’ont plus eu de nouvelles de Jade ce que ça a créé dans leur tête, les réactions etc, ça aurait été intéressant à savoir. Es ce qu’il y a eu un semblant de remords ou non ?

La plume est toujours aussi agréable, le style ne chancelle pas, ça se lit tout seul !

Ps : Merci à l’auteur pour la lecture

Aurevy

Publié dans Non classé

Souvenirs Introuvables Tome 2 Antoine par Laura Wilhelm

« Antoine est un homme de vingt-six ans au passé douloureux mais qui a su se reprendre en main et se tracer un bel avenir.
Ce n’est qu’après un tragique événement qu’il va découvrir l’existence de sa sœur : Jade Beaumont.
Entre omissions et demi-vérités, il fera tout pour se rapprocher d’elle, quitte à s’éloigner de la personne qui a le plus d’importance dans sa vie… quitte à devenir quelqu’un qu’il n’est pas. Attention aux jeux dangereux … À vouloir voler trop près du soleil, on finit par se brûler les ailes ! »

Avis Souvenirs Introuvables Tome 1 : Jade

Ce deuxième tome est centré sur Antoine, avant sa rencontre avec Jade et les derniers événements qui ont été marquants pour la jeune femme. On y découvre sa vie à lui, qui est tout aussi chaotique.

J’aime voir les personnages sous un autre angle, c’est tellement intéressant d’essayer de les comprendre. On y apprend sa relation tumultueuse avec Léa sa compagne qui est une boule d’énergie ambulante mais aussi très compréhensive. J’aurais aimé plus d’interactions entre lui et les parents de Léa, avoir leur point de vu sur les événements, rencontre etc. On y voit le désir d’Antoine de découvrir qui il est, ainsi qu’une vengeance qu’il veut mettre en pratique contre son père.

Sa rencontre avec Jade est un peu particulière, il découvre une jeune fille complexe sous une carapace, un peu comme lui, ils ne s’attendaient sûrement pas à ça. Ils ont besoin l’un comme l’autre de cacher leur vie d’avant.

Ce livre de petite taille se dévore très facilement, ce qui donne envie de voir la suite !

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Souvenirs Introuvables Tome 1 Jade par LAURA WILHELM

« Jade est une brillante étudiante en journalisme, elle a 25 ans et ne veut aucun homme dans sa vie. Sauf que … elle ne se souvient de rien !
Totalement amnésique suite à un accident de parapente qui aurait pu la tuer, elle décide de réintégrer son ancienne vie. Elle va découvrir des facettes d’elle-même qu’elle va détester et fera tout pour retrouver ses souvenirs.
À ses risques et périls… »

Site Web

Avis AZMEL Tome 1

Pour ce premier tome, je n’ai pas lu le résumé au préalable, je comprenais juste que des souvenirs allaient être perdus, sûrement à cause d’un traumatisme, je ne m’étais pas trompé !

A la base je ne suis pas Thriller pour un sous, mais je me suis laissée séduire par la lecture, le livre est court ce qui amène l’auteure à aller à l’essentiel, ce qui est très plaisant. J’ai beaucoup aimé cette non envie de Jade à retrouver celle qu’elle était, même si la vie en a décidée autrement. Le personnage de Julien est attachant mais aussi assez intriguant j’aimerais connaître ses pensées à lui aussi, sur sa rencontre avec elle et tout le reste. Antoine lui est une personne qui a un gros défaut, la communication il ne connaît pas, parler aux gens c’est compliqués, ça aurait évité pas mal de problèmes s’il avait un peu raconté sa vie aussi.

Dans ce livre nous allons de révélations en révélations puisque nous ne connaissions pas Jade avant, on apprend au fil de l’eau et de ses souvenirs. Les relations qu’elle a pu avoir s’en ressentent avec ses parents ou encore Vanessa qui est un peu particulière comme « meilleure amie ». Avec tout ce qu’on apprend on pourrait en détester plus d’un, pour ma part je n’ai pas envie puisque nous ne savons pas ce qu’ils traversent à côté.

Par contre Jade vit en quelques mois ce que certaines personnes vivront en 5 ans ou jamais, vrai série tv avec tous ces rebondissements. Ce qui m’a manqué dans ce livre c’est la non exploitation de l’amour de Jade pour la photographie, ça aurait été un plus pour le personnage. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable.

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy