Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

L’Eschylliade – Aux apparences ne te fieras Par Pierre-François Kettler

« Quand Eschylle, chat siamois miro rencontre Bélerin, apprenti mage, leurs destins se scellent : leurs esprits se lient, ainsi que leurs sens. Nés tous les deux dans les Marches Pâles, ils vont devoir affronter un vent malfaisant : non l’hiver, qui s’abat sur les sommets et les combes, mais des enlèvements d’enfants et de femmes, attribués à des Petites-Personnes. Leur enquête les mènera dans des lieux improbables, au cœur d’anciennes ruines, mais aussi sous la terre. Cette saga de fantasy se déroule dans le monde de Belmilor, un univers parallèle au nôtre où toutes les races, des humains aux loupins et des félissiens aux elfes noirs vivent en bonne intelligence, mais dont l’équilibre semble menacé. Le narrateur n’est autre qu’Eschylle, qui y voit l’occasion de nous dispenser un cours complet d’Histoire Morale de la Magie et de nous guider sur la voie de la sagesse. Pour sa première leçon, il insiste sur l’importance d’un précepte trop souvent négligé par les « deux-pattes » que nous sommes : « Aux apparences, ne te fieras ». Une histoire pleine de rebondissements, de sentiments et d’action, qui séduira les amoureux des chats et entraînera petits et grands jusqu’au bout de la nuit. »

Les Editions d’Avalon

C’est l’histoire d’un chat, c’est déjà un début ! Bon c’est un chat qui n’y voit pas très clair (sans le vouloir l’auteur vient de créer une histoire pour mon propre matou qui a des problèmes de vue).La narration du livre est faite par Eschylle sir chat non sans humour et une éloquente sagesse.

L’entrée dans le récit est un peu compliquée, c’est long, un peu lourd de récit parfois mais c’est un premier tome, l’intrigue doit se mettre en place. A force de patience, on finit par s’accrocher et vouloir y rester. Les descriptions sont bien développées, on arrive vraiment à se projeter et à se représenter les scènes.

L’auteur possède un style fluide, ce qui rend la lecture agréable, le récit est travaillé avec un vocabulaire riche. Dans les personnages je n’ai réussi à m’attacher qu’à Eschylle, je pense que nous avons tous compris la raison.

Les problématiques qui sont abordées sont actuelles, le racisme, la violence .. Je pense que ce sont aussi de bons thèmes de lecture pour adolescents. Un bon moment passé, hâte de lire la suite.

Ps : Je remercie aux éditions Avalon pour cette découverte !

Aurevy