Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

L’Empire de cendres par Quentin Raffoux

« Au temps jadis, l’humanité régnait sur Terre et rêvait des étoiles. Mais cette époque est désormais révolue. La civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Irrémédiablement balayée à la suite d’une mystérieuse catastrophe, elle est aujourd’hui à l’agonie ; oscillant entre un passé brisé et un avenir sans espoir.
Erol, archéologue et aventurier du IIIe millénaire, parcourt dans le secret les ruines souterraines de l’Ancien Monde. Bravant la maléfique Inquisition et son obscurantisme, il réalise un jour une remarquable découverte. Dans un sarcophage de verre au plus profond des dangereux labyrinthes, repose une jeune femme ultime témoin du cataclysme.
En quête de réponses, Erol va provoquer des évènements en suspens depuis mille ans et libérer des forces qui auraient dû rester ensevelies à jamais. »

Site Web

C’est un mélange de roman post apocalyptique médiéval qui sort de l’ordinaire. Comment en est-on arrivé là ? Suite à une catastrophe mondiale, le monde a régressé pour suivre de nouveau les codes médiévaux. Tout ça dans un conteste très futuriste.

Le récit n’est pas lourd avec une plume de l’auteur toujours aussi intéressante. Un des thèmes fort exploité par l’auteur dans cet ouvrage est l’écologie, on ressent le travail de recherche effectué à l’arrière.

Erol qui est un des personnages principaux, est quelque peu imbuvable au début, heureusement pour lui il évoluera au fil de l’intrigue. Il montrera de ce fait une personnalité intrigante. Suzanne pour moi est tout le contraire, une véritable coquille vide tout a long du récit.

Comme toujours avec ce type de livre, l’histoire est prenante, alors ne prévoyez rien sinon vous devrez le poser avec une certaines frustration.

PS : Merci à l’auteur de m’avoir fait une nouvelle fois confiance

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Des milliers de petites étoiles flottantes Par Claire Devillers

« Charlotte, 16 ans, mène une vie d’ado pas vraiment simple, entre difficultés scolaires, mère dépressive et père absent. Pour couronner le tout, sa meilleure amie change de lycée…
Sa rencontre avec Adam, un garçon plus âgé, va bouleverser sa vie.
Aux yeux de Charlotte, Adam est le premier amour rêvé. C’est évident : il n’a aucun défaut !
Mais au fil du temps, Adam se dévoile. Et le jeune homme parfait se révèle un peu trop curieux. Un peu trop possessif. Un peu trop jaloux.
Un peu ? Ou beaucoup trop ? »

Instagram

Charlotte est un personnage assez attachant qui a dû porter bien des responsabilités malgré son jeune âge. Elle cherche à se vider la tête en lisant et écrivant, tout en essayant de sauver sa mère d’une énième dépression.

Elle va finir par tomber amoureuse, c’est beau l’amour sauf quand il décide d’être toxique. Nous découvrons au fur et à mesure que l’amour peut être très beau comme il peut être très sombre. Les sujets abordés ne sont pas anodins puisque nous survolons la dépression, le harcèlement scolaire, les violences conjugales etc.

Ce qui est intéressant c’est l’évolution de Charlotte au fil des pages, qui l’a fait prendre ses propres décisions et son envol. L’auteur a écrit son récit de façon fluide, son texte n’est pas alourdi malgré les sujets difficiles traités dedans.

Ce livre mériterait une large audience pour les thèmes abordés et l’angle utilisé au récit.

Ps : Je remercie l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Le Secret du Faucon : Tome 1 par A.D. Martel

« En une nuit, la vie de Cyrielle vacille. Des pillards attaquent son couvent, sauvé in extremis par des guerriers étrangers. Leur chef, un horrible balafré, croise alors le chemin de la jeune fille. Une rencontre qui scelle leur destin. Le couvent détruit, Cyrielle est renvoyée auprès de son oncle, le comte de Montfaucon. De retour dans le château de son enfance, d’étranges évènements surviennent, qui soulèvent des questions sur son passé et son futur. Aidée par Tristan, son amour d’enfance, et d’Anselme, un facétieux ménestrel, Cyrielle part en quête de la vérité. Mais parfois, certains secrets feraient mieux de rester à jamais enterrés… »

Qui est A.D. Martel ? Autrice autoéditée, j’écris des romans depuis mon plus jeune âge. Après quelques expériences en édition « classique », j’ai décidé de gérer moi-même la publication de mes romans.

Instagram

On se retrouve dans un univers moyenâgeux, féodal construit de façon précise. Ce qui est plaisant, des décors bien imaginés, une plume dynamique avec un vocabulaire assuré. Bon la base on connaît, c’est une orpheline à qui il va arriver pleins de choses, cela ne change pas souvent dans les livres du genre.

Dès le début de l’histoire on est plongé dans l’intrigue, on n’a pas le temps de découvrir les lieux jusqu’à son installation chez son oncle (enfin sa maison d’enfance). Là l’histoire perd en intensité, on bredouille pendant plusieurs pages. Cyrielle se retrouve dans l’ancien domaine qui n’est plus exactement comme dans ses souvenirs, un étage complet est fermé et des évènements mystérieux se passent.

Ce livre peut être très addictif, nous sommes à la poursuite d’une mystérieuse quête pour comprendre le cheminement de l’histoire. L’histoire d’amour entre Cyrielle et Tristan est mignonne, ce n’est pas envahissant je dirais même qu’elle est apaisante.

J’ai beaucoup aimé les personnages, ils ont leurs particularités et on ressent la recherche de l’auteur pour les rendre le plus réaliste possible. Pour moi c’est un bon premier tome, à voir la suite.

Ps : Merci pour cette opportunitée

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

HOMMAGES AUX AUTRES « POILUS » ( Les victimes oubliées de la Grande Guerre ) par Amira BENBETKA

« Les commémorations de la fin de la Première Guerre Mondiale ne sauraient être totalement justes et complètes que si l’on rend également hommage à l’ensemble des protagonistes qui ont subi cette horreur dévastatrice. Dissimulés derrière l’ombre des Poilus, d’autres « poilus » n’ont en rien démérité, bien au contraire : les animaux. Cet ouvrage vous invite à jeter un regard différent sur la Grande Guerre, à vous projeter dans une fiction mêlant humour, drames et situations pour le moins cocasses, où malgré la folie des hommes, les animaux ont démontré un sens inouï de la solidarité. »

Avant toute chose, je ne suis pas fan des histoires sur les deux Grandes guerres, je n’aime pas les histoires tristes avec des animaux ou je pleure comme une madeleine, oui je suis très très sensible. Quand j’ai vu le titre de ce livre j’avoue avoir eu un peu peur de ce que j’allais y trouver.

Cet ouvrage est un bon livre, on parle toujours des pertes et de la tragédie humaine mais trop peu des pertes animalières. On retrouve dans ce récit l’incompréhension des animaux à la situation actuelle, l’incompréhension sur l’absence de présence humaine pour les nourrir ou la dévastation de leur habitat naturel.

De ces problèmes, ils vont s’organiser, eux aussi vont s’allier pour trouver des solutions et survivre. Des alliances qu’on ne pourrait s’imaginer vont se mettre en place. Bien entendu il y a des moments très triste, mais heureusement cela ne constitue pas l’ensemble de l’ouvrage malgré le décor sombre.

La plume de l’auteure est sensible, légère, on ne se retrouve pas assaillis d’un énième roman de guerre où nous avons l’impression que le monde s’écroule sur nous. Un livre attachant pour ne pas les oubliés eux non plus.

Ps : Merci aux éditions Chérubins pour leur confiance

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Un monde intemporel par m.seimila

« Préparez-vous à entrer dans un monde de magie où chaque être n’est peut-être pas ce qu’il paraît. Un monde où les druides, les loups, la magie, mènent un combat au cœur du temps. Alissandre est une jeune femme, dont la joie est inconnue de sa vie. Sans doute est-ce dû à son père qui ne lui a jamais montré le moindre signe d’affection. Du moins le pense-t-elle, jusqu’à ce qu’elle fasse une découverte qui va la conduire dans un monde où rien ne change. Un monde où la magie fait intrinsèquement partie de la vie de ses étranges habitants. Elle se découvrira auprès de ses compagnons de route. Draz, le faucon pèlerin. Axel, le loup et Jaï, l’étalon.
Axel, son loup, est le plus affectueux d’entre eux. Toujours là, à ses côtés. Mais dans ce monde de magie qui peut dire qui est qui ? Dans son combat contre les ténèbres et la noirceur d’un être malfaisant qui sème la terreur au cœur du temps, Alissandre a besoin de repères plus que jamais. Axel est-il bien celui qu’il paraît ou bien est-il bien plus ? Comme le lui souffle son cœur. »

Qui est M.SEIMILA ? M. Seimila vit dans le Sud de la France. Elle a découvert très tôt la passion des livres en « empruntant » ceux de ses frères. A présent, elle a envie de partager ses rêves en écrivant pour permettre à d’autres personnes de s’évader à leur tour.

Instagram

Nous voici de retour dans un monde magique où le temps ne s’écoule plus ! L’univers a été bien pensé, il y a de la recherche de la part de l’auteure ça se ressent. La plume de l’auteure me semble indécise, on ressent de l’hésitation régulière au sein du récit. Mettre toute l’histoire au passé est aussi un point qui me chagrine un peu, le présent y aurait eu grandement sa place.

Cet ouvrage a un gros potentiel mis dans les mains d’un Beta lecteur et correcteur, on pourrait facilement en tirer 2 tomes. L’univers est bon mais n’est pas assez développé, on ne découvre que la surface des personnages, ce qui les rend un peu fades. Connaître plus les personnages donnerait de la profondeur et une autre dimension au discours.

J’aime bien les scènes décrites par les yeux de plusieurs personnages, c’est un élément à exploiter pour que le lecteur s’attache à eux. Dans ce récit il y a de beaux messages sur l’amour et l’amitié, il y a une romance qui contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est pas le centre de l’intrigue.

J’ai passé un bon moment en le lisant et je reste convaincu qu’entouré des bonnes personnes pour peaufiner l’œuvre et elle deviendra complète.

Ps : Merci à l’auteure pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

SARGANIA, le cycle des Acmènes seconde partie par Florent Bainier

Couverture de SARGANIA, le cycle des Acmènes seconde partie

«  »Sargania » est la suite directe de « Namathée », et vient clore cette duologie de fantasy épique se déroulant à l’époque de l’Antiquité, une quête mystique qui mêle action et aventure, au cours de laquelle le héros va devoir apprendre à déchiffrer les signes du destin pour trouver sa voie.
A l’est de la longue chaîne des Montagnes Blanches, Arcan a entrepris la difficile traversée du désert de Yamena pour rallier Sargania et y reprendre la couronne qui lui a été usurpée. A l’ouest, la guerre fait rage entre les Sarganides et les armées iruliennes du roi-prêtre, que rien ne semble pouvoir arrêter, pas même la détermination de Jahyna. Profitant de l’absence du roi à Namathée et du mystérieux mal qui affaiblit la grande prêtresse du Temps, Galnor intrigue pour s’accaparer le pouvoir, quitte à corrompre son âme en s’alliant à des puissances maléfiques. Pour vaincre ses ennemis et régner de part et d’autre des Montagnes Blanches, Arcan devra d’abord triompher de lui-même en accomplissant le plus périlleux des voyages. »

Qui est Florent Bainier ? Florent Bainier est passionné par l’archéologie, la nature, les voyages et la découverte d’autres cultures. Il a commencé l’écriture lors d’un tour du monde dont les paysages traversés ont inspiré ceux de son premier roman. Les diverses nations peuplant son univers empruntent les traits de civilisations ayant marqué l’histoire de l’humanité, comme les Perses, les Grecs, les Egyptiens, les Scythes, les Incas et bien d’autres encore, tant pour leurs caractéristiques culturelles, que religieuses ou militaires. Ces dernières années, il s’est intéressé aux phénomènes d’expérience de mort imminente, ainsi qu’aux preuves d’une survivance de l’âme après la mort. Il signe avec « Le cycle des Acmènes » son premier roman, une duologie de fantasy épique en deux parties, « Namathée » et « Sargania ».

Instagram

Je n’ai pas encore pris connaissance du tome 1, le résumé présent dans le tome 2 me permet d’avoir les grandes lignes.

L’univers est très bien maîtrisé, il y a de la recherche derrière, on y retrouve une cohérence dans le récit. Les décors sont très réalistes grâce à la plume de l’auteur, élégante et confiante.

On se retrouve au cœur d’une épopée qu’on pourrait qualifier de mythologique, on y retrouve bon nombre de légendes qui s’entrechoquent au fil des pages. Le lecteur se retrouve transporté au cœur de l’évènement comme si cela se déroulait devant ses yeux. Nous retrouvons une pléiade de personnages pourtant je n’ai pas été gêné dans ma lecture. Chacun a un rôle à jouer, il le jouera puis disparaîtra pour un moment du moins.

Le lecteur suit l’aventure comme si c’était un des protagonistes, on ne sait pas l’après, on ne sait qui va mourir, résister, nous n’avons pas d’indices là dessus. On pense avoir toutes les cartes pour comprendre mais une fois à la fin de ce livre on se rends compte qu’on ne savait pas.

Ce début de saga est très travaillé cela se ressent, tout a été minutieusement calculé par l’auteur. Un très bon tome 2, c’est ce qu’on en attend en général, on ne veut pas que le soufflé retombe.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Une force insoupçonnée par San Vieri

« Ses études de médecine terminées, Alice Vernay décide de rejoindre son frère Thomas en Colombie, pour apporter son aide à une association de quartier, La Casa de Todos. Mais après quelques semaines, les deux médecins se font enlever par des Narcos afin de soigner le leader d’un des cartels les plus importants du pays, réputé pour sa cruauté : El Diablo. Malgré tout, Alice finit par être libérée alors que Thomas doit rester sur place ! Désemparée, elle met tout en oeuvre pour le sauver, et fait appel à Geronimo, un homme mystérieux au caractère ombrageux, qui mène une guerre acharnée contre le cartel… Entre méfiance et attirance, arriveront-ils au bout de cette mission pleine de dangers ? »

Qui est San Vieri ? Ancienne chef d’entreprise, j’ai profité d’une pause dans ma vie professionnelle pour me lancer dans l’écriture. Une passion qui couvait, mais qui n’avait jamais pu s’exprimer, faute de temps. L’idée de mettre à profit mon imagination m’est apparue comme une évidence. Dès lors, l’envie irrépressible de coucher sur le papier, la fiction que j’avais en tête, ne m’a plus quittée. J’attache beaucoup d’importance au style. Il faut que l’écriture soit séduisante, engageante, fluide.

Instagram

C’est un roman très prenant psychologiquement avec pas mal de scène crue. On vit presque en direct certaines scènes du livre, puisque nous sommes immergés dans l’histoire à la recherche de détail qui nous permette de comprendre le cheminement.

Oui on vit l’histoire tellement celle-ci paraît vraie, tant au niveau des personnages, que des évènements qui en découlent. Ce livre peut être très addictif, on veut savoir, alors on tourne les pages. On apprend quelques notions d’espagnol avec les mots et expressions semés dans le récit.

Les changements de points de vue nous permettant d’accéder à une dimension plus humaine dans l’histoire car les vision de chacun sont différentes. Je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages même si leurs aventures sont très intéressantes, on est tenu par l’auteur jusqu’à la fin du récit.

Je ne vous en dévoilerai pas plus, je vous laisse découvrir cet ouvrage et vous faire votre propre opinion.

Ps : Je remercie à l’auteur pour cette découverte.

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

La menace de l’Épée – Tome 2 par Serge DUMONT

« Après ses démêlés avec l’église Guillienne et sa redoutable inquisition, dans le premier tome (L’ombre de la croix), c’est maintenant la guerre que Jacques va devoir affronter. Pendant que notre bon Thibault de Ry se prépare à aller guerroyer, l’innombrable armée des Ingloys, assistée de féroces mercenaires, a mis le siège devant Melaux. À l’intérieur des solides remparts Jacques se trouve mêlé à la défense de la ville, tandis que sa belliqueuse compagne, Brûlure, va de nouveau croiser la route de Goery, le terrible barbare. Pas très loin de là l’évêque, toujours aussi retors, continue ses manigances et tente de tirer bénéfice de la situation. Mais tout cela ne serait rien si les mondes du dessous ne s’agitaient pas à leur tour !
Dans ces furieux affrontements les seuls alliés de nos deux héros sont une fillette et une vieille magicienne au cœur trop tendre ! »

Avis tome 1

On retrouve Jacques et Brûlure, 10 ans après leur fuite de Castely. Ils essaient de reprendre une vie après tous ses évènements. Si Jacques aspire à une vi tranquille, bien rangé, ce n’est pas le cas de sa compagne qui avec son tempérament de guerrière veut sans cesse se battre. Quand la guerre est imminente et que Brûlure recroise son tortionnaire de Goery, la vengeance reprend le dessus et elle devient difficilement contrôlable.

De l’autre côté nous retrouvons Sahira et Goran qui rencontre eux aussi bien des problèmes avec Yselda qui petit à petit dévoile ses talents cachés plus nombreux que ses prédécesseurs. Cette petite tête blonde adorable est d’une curiosité maladive et une va-t-en-guerre, ce qui n’aide en rien à la situation.

Dans ce tome-ci la guerre est inévitable pour nos protagonistes, qui vont encore perdre des êtres chers. Cette suite est aussi bien rythmée que le premier malgré l’arrivée de nouveaux personnages à connaître, cela donne un nouveau souffle au récit.

L’écriture y est toujours aussi agréable, on se plonge vraiment dans cette époque médiévale, où l’on retrouve certains noms qui ont réellement existé. On y aborde la vision de la religion de plusieurs façons suivant l’interlocuteur.

Encore une belle réussite pour toute personne qui aime les romans médiévaux, je ne vous en dévoile pas plus, je ne souhaite pas dévoiler l’intrigue complète.

Ps : Merci encore aux éditions Chérubin, pour leur confiance !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse, Service presse

KITTY KITTY – Le futur qui ne fut jamais Vol.1 : RETRO COSMOS de Quentin RAFFOUX

« Les chats auraient été les premiers sur la Lune, si les Soviétiques n’y avaient pas planté le drapeau rouge dès 1949. Depuis, l’humanité repousse ses colonies aux confins du système solaire. Elle y consacre toutes ses ressources scientifiques et industrielles, si bien que ses codes culturels sont figés dans les années 1980.  C’est dans ce futur uchronique que Lee, le chat, survit avec « sa » sapiens de partenaire, Ali. À bord du Kitty, ce duo de chasseurs de primes parcourt le cosmos sans pitié en enchaînant les catastrophes. »

Qui est Quentin Raffoux ? Je suis Quentin, auteur francophone basé au Québec. J’écris principalement de la science-fiction et navigue entre les sous-genres du cyberpunk, du space opera, du post-apocalyptique et du space westerm.

Site web

Plongez dans une ambiance année 80 et partons en voyage dans l’espace où les humains y ont créé leurs nouvelles résidences secondaires. Lee le chat intrépide avec son humaine Ali, ensemble ils chassent les bandits, n’ont pas pour la gloire mais pour les récompenses.

Ce petit ouvrage est séparé en 8 nouvelles qui sont tantôt joyeuses ou très sombres, chaque Nouvelle nous conduit dans une destination différente, on découvre les différents lieux avec plaisir à chaque fois. C’est coloré avec un mélange de plusieurs genres, surtout du Sci-fi ce qui donne un rendu peu commun.

Tout se découvre par les yeux du chat, c’est une vision intéressante, il est espiègle mais aussi caractériel, un chat en somme ! J’ai beaucoup aimé cette lecture très complète. Plusieurs tomes sont déjà sortis ce qui prolongera votre voyage.

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Non classé

Les Citadelles T1&T2 par Isabelle Morot-Sir

« Et si notre place n’était pas celle que l’on croit ? Et si notre monde en cachait un autre ? Et si notre destin était écrit ?
Retrouvez le destin de deux héroïnes, attachantes et atypiques, au travers de cette duologie de fantasy. »

Qui est Isabelle Morot – Sir ? J’écris, portée par mes émotions, par une curiosité avide de mots et d’histoires. J’écris depuis bien longtemps, depuis que je sais tenir un stylo sans doute, emmenée au gré d’une inspiration sans frontières ni limites. Passant de la fantasy à la romance, de la dystopie à la poésie sans briser le fil conducteur de ma plume, qui est fait de positivité, d’évasion, d’aventures et d’amour aussi…

Site web

Ceci est l’intégrale de la duologie, alors oui la taille peut faire peur, soyez rassuré les pages vont couler comme de l’eau et vous en oublierez le temps qui passe (ou vous courrez pour ne pas être en retard comme ça m’est arrivé).

Dans le premier tome, on y découvre Mona dont la vie parisienne est assez déprimante, en vivant dans le passé. Heureusement qu’elle se fait propulser dans cet autre monde pour souffler un peu. Ses débuts sont un peu laborieux, même si elle prend plutôt bien le fait d’être là, à mon sens. Elle réapprend à vivre, côtoyer des personnes et à se faire confiance.

Dans le deuxième, plusieurs années se sont écoulés depuis le premier, on y découvre Nor, qui fait tout pour attirer l’attention de ses parents qui n’ont que trop peu de temps à lui consacrer. Elle va elle aussi apprend à vivre, s’ouvrir aux autres et se faire confiance.

Les 2 tomes en soi, se ressemblent en tout point que ce soit, pour la confiance en soi même, s’ouvrir aux autres et apprendre à vivre. Elles ne le font pas sans embûche, chacune pourra compter sur la loyauté sans failles de Dragon pas comme les autres. L’idée générale de cette duologie est de ne pas se fier aux apparences et qu’il faut connaître l’autre pour s’en faire une opinion.

L’univers qu’a construit l’auteure pour ces 2 tomes est magnifique, ils se rejoignent et diffèrent sur plusieurs points. Chacune découvrent un peuple qui a besoin de l’autre en évitant un massacre, ce qui n’est pas chose aisée quand les mâles sont butés à faire la guerre.

L’auteure a un amour pour le chiffre 3, dans le premier tome on est sur « 3mois », le deuxième on est sur « 3 ans » ,c’est amusant ! Ce qui est amusant aussi c’est de voir l’interaction entre dragon et leur dragonnier, tout est remis en question pour eux avec l’une et l’autre des demoiselles. Sky et Tard’va devront essayer de s’armer de patience ce qui n’est pas gagné d’avance.

J’ai adoré ce livre de la première à la dernière page, c’est une évasion on se plonge vraiment dans cet univers si particulier. J’aurais sans doute aimé qu’ Avrinis puisse ramener 2 / 3 objets souvenirs à Mona de son ancienne vie, comme une photo et sa plante carnivore, ça aurait pu être intéressant. Je suis éxigeante, je sais !

Autrement si vous aimez les dragons, les épopées chevaleresques, et les femmes qui mènent leur monde par le bout du nez, vous ne serez pas déçu. Je sens que je vais m’acheter la version Broché pour avoir le loisir de le feuilleter !

Ps : Merci à l’auteure pour cette découverte et sa patience, cela fait plusieurs mois que je cherche à le caser dans mes lectures !

Aurevy