Publié dans Service presse

Le Blues du pêcheur d’Alan Alfredo Geday

« Maman, Comme tu vois, je ne t’ai pas oubliée. Quatre mois déjà que je suis à Marseille. Le temps est passé vite, j’ai eu tant à faire, j’ai eu tant à apprendre et à découvrir. Marseille est grande. Elle m’a étourdi d’abord, puis elle m’a enchanté. Je m’y sens libre. L’anonymat a quelque chose d’exaltant. Livourne est un bourg comparé à Marseille. Je crois qu’il me serait impossible d’y vivre maintenant, je m’y sentirais enchaîné à une vie trop étroite. Ici, on peut trouver du travail, on peut tenter sa chance. Il y a beaucoup d’Italiens à Marseille. Je ne suis pas trop dépaysé. Nous, les Italiens, on vit en communauté, on se serre les coudes, tous confinés dans le quartier de la Belle de Mai. Les Français nous appellent les babi. On voit souvent des affiches dans la rue : « Immigrés italiens dehors, travailleurs français ! » Quelques escrocs m’ont même proposé une fausse carte d’identité si je soutenais le parti socialiste. Mais avec mon accent à couper au couteau et mon peu de vocabulaire, ce n’est pas demain la veille qu’on cessera de m’appeler macaroni. Ces sales gens ne doivent pas connaître notre cuisine pour en faire une insulte ! Ton cacciucco me manque, nos longues discussions aussi. »

Site Web

Premier roman de l’auteur que je lis, mais serait déjà son 3e ouvrage, je n’ai pas vu les autres !  La couverture est sobre, simple mais tellement, rattachée à l’histoire.

Des thèmes forts, comme l’immigration d’après-guerre, le déracinement, le rejet, le courage et les obstacles y sont traités de façon fluide. L’Histoire est prenante sombre mais réelle c’est assez étrange.

Ce livre a une sensibilité qui lui est propre, l’impression de vivre avec le personnage. On vit au fil des pages une vie qui n’est plus la nôtre. J’ai adoré ce livre même si l’époque utilisée n’est pas ma favorite.

On parle pourtant d’une époque passée mais qui pourrait être très actuelle avec ce sujet de l’immigration qu’elle aborde, ces sujets sont encore compliqués à traiter à notre époque.

Les personnages sont très diversifiés, bon ou mauvais sont très bien pensés, j’ai été très bluffé. La qualité de l’écriture est plaisante, c’est fluide, nous ne sommes pas envahi de longueur, le récit est maîtrisé ce qui donne un plus au roman. 

J’aurais aimé plus de positifs je vous l’accorde, mais on ne peut pas tout avoir non plus ! C’est un roman à découvrir car l’histoire est touchante.

Ps : Merci à l’auteur pour ce livre que je vais faire suivre à d’autres personnes

Aurevy

Auteur :

Contact mail : petitnuagedaurevy@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s