Publié dans Auto édition

Deux épées contre le mal T2 de Marie Monier

4

« Après les précédents événements qui se sont déroulés sur Zahardia, Jaden et Arianna sont en route pour Plealios, le pays à l’extrême Ouest de leur continent, tandis que Thorvell ne lâche rien pour en prendre le contrôle. UN DANGER BIEN PLUS REDOUTABLE SOMMEILLE ENCORE. Accompagnés de Jeffwig, c’est un tout nouvel endroit que vont découvrir les deux zahardiens. Mais entre manipulation, jalousie et rivalités, tout semble bien différent depuis leur départ. TOUS AURONT UN RÔLE À JOUER MAIS QUEL PRIX PAYER POUR ENFIN DÉCOUVRIR LA VÉRITÉ ? »

Instagram

Deux épées contre le mal T1

L’auteur m’avait pourtant prévenue, à la lecture du 2eme je ne sortirais pas indemne. Moi ma réaction a été des plus matures « Popopop ! j’ai l’habitude des aventures fantastiques, no soucis » Bon …. j’en sors pas indemne…

Je n’avais pas du tout prévu cette tournure et ces évènements dans le tome 2. J’ai d’ailleurs plusieurs réclamations à faire à l’auteur, je ne suis pas du tout en accord avec le destin de certains personnages notamment pour Lina et Geoffrey ! Je n’en dirai pas plus !!!

Le changement radical pour Jaden était compréhensible, ce tournant m’a plus, sa seule motivation été la vengeance et a évolué avec rancœur. C’était une suite logique.

J’ai aimé découvrir Plealios, même si j’aurais aimer voir plus de chevaucher d’Arianna pour découvrir ces nouveaux lieux. Arianna est celle qui a le plus évoluée dans ce tome, surtout qu’elle s’en prends encore de belles !

Sa relation avec Jeffwig est assez particulière, on pourrait dire qu’ils sont régulièrement en duel. La confiance est dure à accepter pour les deux, tout en étant difficile à gérer de surcroit. Chacun son tempérament, chacun ses sentiments et ses peurs.

Le personnage que j’aurais aimé voir plus de Sansom, je ne sais pas, je pense qu’il aurait pu faire plus. Sansom sort de tes livres, tes entraînements et de tes fioles, REVIENT!!!!!!

L’univers a été bien exploité, j’ai vraiment réussi à me plonger dans le livre ! Bon la mort rôde quand même pas mal dans cet ouvrage ! La plume de l’auteur est fluide, ça aide dans la lecture. Le dénouement est logique, bien penser, j’ai aimé que la relation entre Arianna et Jaden soit renforcée et touchante.

Cette Duologie était vraiment un pur bonheur à lire, je pense découvrir le reste de l’univers de l’auteur prochainement !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Projet Hurricane par hervé bertoli

Depuis sa plus tendre enfance, Kane Norton est capable de prodiges qui ne cessent d’étonner voire inquiéter son entourage. Loin de lui rendre la vie plus facile, ses capacités hors de contrôle ne lui valent en réalité que méfiance et isolement. Sa rencontre avec Simon Terre Blanche va tout changer. En perçant son secret, il lui offre une nouvelle vie où tout est possible, même l’inconcevable. Mais sa découverte va faire de la jeune femme une cible d’une valeur inestimable, l’obligeant à s’enfuir en abandonnant derrière elle ses rêves et sa famille. Réussira-t-elle à échapper à ses poursuivants prêt à tout pour s’emparer d’elle et exploiter pour leur propre compte ses incroyables talents ? Construit comme un film, Projet Hurricane, nous entraîne dans une aventure qui laisse augurer de ce que pourrait devenir notre futur si nous le laissons aux mains des scientifiques.

Amazon

Ce roman est en réalité un premier tome, en lisant le résumé on ne se doute pas, je pensais que c’était un one shot. J’ai eu du mal avec ce livre, déjà par le début à cause de ses longueurs, il faut vraiment s’accrocher pour tenir bon et avoir un rythme un peu plus soutenu.

Ensuite c’est une sorte de Thriller, ce que je déteste le plus. Tout cela dans un mélange scientifique, d’expérience qui on peut dire, ont mal tourné. Pour ceux qui aiment ce genre, passé la mise en place du livre vous devriez trouver cela addictif.

Je pense que l’auteur aurait dû spécifier Tome 1, cela expliquerait pourquoi la mise en place longue de l’intrigue. Même si pour moi ce livre n’a pas été un amour flagrant, je dois reconnaître le talent de l’auteur à créer des personnages très réaliste.

Les liens entre les personnages sont vraiment touchants, on ressent leur valeur de famille et d’amitié, chacun à sa place, avec sa personnalité, ses envies et ses propres difficultés. Le travail de recherche a été considérable, rien que pour ça l’auteur mérite d’être lu et félicité.

On ressent les liens fraternels, même si au final ils sont tous différents dans cette fratrie. Leurs émotions et interactions avec les autres personnages sont tellement bien décrites qu’on pourrait croire être acteur de ses évènements.

La fin du tome ne nous laisse pas entrevoir ce qui pourrait se trouver plus loin, nous avons déjà trop d’informations et d’évènements dans ce tome-ci pour se faire un avis.

C’est un livre qui a du potentiel, réellement, il faudrait juste préciser dès le départ que c’est un premier tome.

PS : Je remercie l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Tous les jours, elle boitait par Mélinda Schilge

« Jeanne n’est pas une jeune femme comme les autres. Nous sommes à Paris pendant les années folles. Elle aime les automobiles et autres mécaniques du moment, le cinéma, cet art mineur qui perce encore difficilement – alors que son père est peintre. Une fois en âge de se marier, elle s’intéresse peu aux hommes contrairement à ses amies et en vient à se demander si elle saura aimer. De plus, elle vient de se découvrir une famille en Alsace qui parle une langue que l’on pourrait confondre avec de l’allemand, alors que cette région est censée être heureuse de retourner dans le giron français.
Touchée par les violences extrémistes de l’entre-deux guerres, comment va-t-elle concilier ses balbutiements dans une vie conjugale avec des convictions qui la mettent en porte-à-faux avec sa famille, et sa mère en particulier ? »

Amazon

Le livre se déroule entre les 2 Guerres, dans une correspondance entre deux cousines. Je vous avoue que ce n’est pas une époque que j’affectionne particulièrement, après le livre en soi fut touchante, c’est aussi très historique comme livre.

Au fil de ce récit, on y découvre Jeanne, elle n’est pas comme toutes les jeunes femmes de son époque, elle ne rêve pas mariage mais plutôt des univers artistiques et automobiles. Elle aime tout ce qui peut l’éloigner de ce monde mondain en réalité.

Même si le mariage n’est pas sa priorité, elle finira par y céder sans pour autant être sous la coupe de son mari. Jeanne est libre de ses mouvements. Dans cet échange de courrier on comprend que l’Alsace libéré des Allemands peine à retrouver ses marques en France.

Pendant ces années d’insouciance on a vent d’un mouvement politique qui fait de plus en plus d’adeptes, se propage telle une trainée de poudre. Nos protagonistes devront composer avec cela pour survivre au pire.

Ce n’est pas le genre de livre, car l’époque n’est pas ma préférée, mais j’ai apprécié découvrir cette œuvre. J’ai adoré la finesse de la couverture, je la trouve très poétique et délicate pour exprimer cette période ambiguë.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte

Aurevy