Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Les Îles de la Lune par Hugo VENTURI

« Accompagné de ses trois inséparables amis, Ugo avance à tâtons dans les méandres de la fin de l’adolescence, un chemin jonché de rigolades et de déceptions où s’entremêlent des relations conflictuelles avec le monde des adultes. Mais les joyeux drilles ne se laissent jamais abattre et trouvent toujours une solution pour égayer leurs quotidiens. Vagabondant sur leur terrain de jeu favori, la région parisienne, ou sur les routes d’une France désenchantée, nos quatre héros découvriront, parfois à leurs dépens, les joies et les mystères de la vie bohème.
Mais le meilleur reste à venir… Un long voyage initiatique au bonheur tropical qui transformera le jeune Ugo en homme accompli, marqué au fer rouge par l’inébranlable envie d’un ailleurs… »

Avis précédent Hugo Venturi

C’est le deuxième ouvrage de l’auteur que je lis, il se ressemble tout en étant différent sur de nombreux points. On y retrouve cette envie d’évasion et de voyages mais pas seulement.

Dans la première partie de cet ouvrage on y suit des amis qui ont des rêves, des envies mais doivent faire face à une réalité qui ne leur permet pas pour le moment de les réaliser. Grâce aux rencontres et opportunités ils vont heureusement pouvoir partir en quête d’aventure.

J’ai préféré la deuxième partie du livre, j’ai vraiment eu l’impression de voyager avec les personnages, les lieux sont très bien choisis cela donne envie de faire des recherches dessus. Ils vont côtoyer des cultures différentes et en ressortir différent.

Des personnages traverseront le récit, comme des rencontres qui nous apparaissent à un moment de notre vie et disparaissent. Pour ceux qui rêvent d’évasion, ce livre vous fera voyager à coup sûr.

C’est une exploration pour trouver sa voie, le sens de sa propre vie, ce n’est pas un chemin facile, il y aura des obstacles mais rassurons nous il y arrivera plus ou moins entier à ce sommet. L’écriture est toujours aussi fluide, agréable, avec des personnages soigneusement travaillés.

Ps : Merci à l’auteur pour cette nouvelle découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Le Paradis N’est Plus Ce Qu’il était par Oli POPE

« Et si la rédemption s’accomplissait dans le crime ? Peut-on rétablir un peu de cet ordre cosmique que la folie des hommes arrogants a troublé ? L’incident l’a poussé à s’effacer du monde. Il n’a plus grand-chose à perdre quand il reçoit un curieux héritage : un tableau et une fille, inconnue. Il n’avait pas prévu ça. Il n’avait pas prévu, non plus, de rencontrer cette île. Caillou hirsute perdu au milieu du Pacifique à plus de trente heures de vol. Qu’était-il venu faire à Motu’Hata ? Sauver sa fille ou se sauver lui-même ? Parviendra-t-il à troquer ses démons contre un bout de Paradis ? Et si le Paradis n’était finalement plus ce qu’il était …
« Je sais que ce pacte nous liera pour toujours. Coupables, complices, bourreaux ou victimes, peu importe. Nous sommes un peu tout ça à la fois, chacun. …/… Je suis passé de l’autre côté d’un miroir difficilement franchissable. Dans le monde que j’ai laissé là-bas, le crime n’est pas exactement salutaire. La vie est affaire de compromissions, petites et grandes, le plus souvent redoutablement vaines et minables. D’autres fois moins. Le tour de force consiste à s’en accommoder. Vaille que vaille. »
Roman singulier à deux voix. Deux voix qui racontent une vie brute, sans artifice. Qui gueulent cette souffrance ordinaire, celle des concessions, des petites compromissions, des lâchetés minables, des vilaines trahisons et des grandes violences. Envers les autres, envers soi-même surtout. Le Paradis en a pris un coup. Celui de l’enfance. Celui de l’amour. Même celui des cartes postales. Deux voix, Paul et Clara. Un père et sa fille, tous deux en quête de rédemption, aux prises avec l’espoir, avec la rage et le besoin irrépressible de rétablir un peu de cet ordre cosmique que l’arrogance des hommes est venue troubler. Deux voix, plutôt trois. Tant on entend aussi celle de la belle Motu’Hata, caillou sauvage du Pacifique, perle oubliée, coincée entre deux mondes, déchirée entre Coutume et tentation de l’occident. Trois voix qui ne parlent de rien d’autre que d’amour, du ressac immuable de l’océan, des parfums et de l’horizon infini où se perd le regard. »

AMAZON

Nous sommes plongés directement dans le vif du sujet, une histoire profonde et dure à la fois. On apprend la conséquence de nos choix qu’il soit bon ou mauvais, ce qui forge notre future. Il est difficile à l’instant de comprendre les enjeux de notre avenir par nos décisions présentes.

Une souffrance peut en résulter surtout si nos choix incombent aussi aux autres. Alors oui le personnage principal a réussi dans sa carrière, parce qu’il a préféré à sa vie privée. Sa vie personnelle sacrifiée a-t ‘il eut raison ou tort ? L’histoire nous le dira.

Il découvre une vie dont il est passé à côté pendant des décennies d’existences, pourtant celle-ci lui doit la vie. C’est une rencontre entre un père et sa fille, bien sûr rien n’est rose dès le départ il y a du temps à rattraper avec la nécessité de se connaître.

Un coup de pied dans la vie de Paul, elle était si bien rangé et si millimétré. Il doit repartir loin dans ce lieu qui a vu le temps défilé à une course folle. Les personnages sont attachants, bien travaillés, on suit les évolutions de Paul et Clara qui ont un rythme différent et leurs émotions.

On côtoie la vie de Jeanne dans les yeux des uns et des autres, grâce à une plume fluide et une lecture facile.

PS : Je remercie l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse

Pour l’amour d’un Highlander d’Eulalie Lombard

5

« Elle est entêtée et prétentieuse. Il est colérique et mystérieux. Leur mariage forcé s’annonce… enflammé ! 1560. Adrastée de Nemours, noble héritière Française, se voit contrainte de quitter la cour pour épouser un Highlander, sur ordre de la reine Mary Stuart d’Écosse, alors souveraine de France. Darren MacLennan, Laird de l’île de North Uist, est obligé d’accepter cette union pour remplir les coffres d’or et ainsi faire face aux clans adverses. Prisonniers de ce mariage qu’ils n’ont jamais voulu, parviendront-ils à surmonter leurs préjugés, tandis que leurs ennemis patientent dans l’ombre ?Aussi différents soient-ils, certains êtres sont fait pour s’aimer. Préparez-vous pour un voyage torride au cœur de l’Écosse du 16ème siècle. »

Instagram

Avis lecture Mira T1

J’ai beaucoup aimé la légèreté de cette histoire, pleines de sentiments et de rebondissements. Le contexte est intéressant même si beaucoup trouvent des choses à redire, comme j’ai pu constater dans de nombreux retours. On reproche l’hors contexte historique, depuis quand n’avons nous plus le droit de sortir un personnage de son époque et de son confort ?

Aparté, on ne cesse de dire que Jane Austen est une des meilleures auteures de l’époque Victorienne, ce qui est entièrement faux, vu que cette époque à débuté après son décès. Je n’en fais pas un drame alors les gens devraient en faire autant, l’imagination permet de créer des choses qui seraient impossibles dans la vie réelle, laissez-nous rêver.

Revenons à nos moutons ! Adrastée est un nom magnifique, un peu trop beau pour une femme de son rang et son tempérament du début. J’ai eu du mal à la supporter dans les premiers chapitres, trop d’imbus de son éducation et ses manières trop sophistiquées.

Mon personnage préféré sera celui d’Ellen durant tout le livre, elle fait tout pour aider la jeune française, si Ellen n’avait pas été là pour Adrastée, celle-ci aurait ramé encore longtemps pour se faire accepter dans ce nouveau monde. Ellen est très proche de tout son clan, elle veut prendre soin de tous.

C’est toujours un plaisir pour moi de lire un livre se déroulant en Écosse, même si les décors ne sont pas développés comme une carte postale. Mais si j’ai besoin d’en savoir plus je vais sur Internet pour faire des recherches.

Si vous souhaitez une romance, un peu historique en Écosse, ce livre est pour vous ! L’auteur sait vraiment nous faire rêver et voyager avec ses écrits.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Magdanaëlle James, tome 5 : Final Par M.G Groenwont

L’exil fut sa seule option pour échapper à un destin de plus en plus tragique et Magdanaëlle n’aura eu que quelques années de répit. Le décès d’un proche l’oblige à réapparaître aux yeux de tous. Si certains ont choisi la trahison pour devenir puissants, la jeune femme trouve du soutien auprès de la vampire Shandell Winter qui devient sa plus proche alliée. Le nouveau Roi des vampires a décidé de rendre sa vie encore plus sombre qu’avant en la punissant de la plus sadique des manières. Il est temps pour Magdanaëlle de mettre un point final à cette histoire.

Instagram

Je dois vous avouer que pour cette fin m’a un peu mise sur les fesses, je ne m’attendais pas à ça. Surtout par rapport à ce qu’on prenait pour acquis depuis le premier tome, qui ne l’était pas du tout.

Le retournement de situation pour Tomler est des plus choquants pour moi. J’ai eu du mal à me faire à la nouvelle direction de sa vie. Je n’ai pas été d’accord avec tous les choix mais c’est l’auteur qui décide.

Nous faisons face à une multitude de décès, certains sont plus contrariants que d’autres. Je regrette énormément de personnage, qui était de réelle soutient à Mag. Pour elle j’ai eu complication a accepté ce que nous apprenons sur ses gênes et le pourquoi on en est arrivé là.

C’est assez complexe de vous faire un avis du Tome 5, sans rien divulguer de l’intrigue, il se passe tellement d’évènements. Préparez-vous dans celui là, aux trahisons, à la violence et l’amour. En parlant de Love je vais comparer la fin du couple de Mag au couple de Katniss dans Hunger Games.

Vous trouverez beaucoup de similitudes, heureusement l’univers est un peu différent … quoique ! Asnan a été ma plus grosse déception dans ce livre, je n’ai pas compris ce qu’il lui arrivé ou s’il agissait vraiment selon ses propres désirs. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire, la fin par certains côtés est satisfaisante.

Il restera des choses auxquelles je n’aurais pas les réponses, elle n’était peut-être pas importante pour l’histoire. Je suis triste de quitter ces personnages mais il n’y aurait pas de suite à écrire pour eux à mon sens.

Ps : Je remercie l’auteur pour la découverte de cette saga !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Symphonie Concertante de Monique Hervieu

« L’intrigue se déroule de la fin des années 1960 au début des années 1980 et nous offre une authentique immersion dans l’univers d’un orchestre philharmonique. Mathilde, jeune altiste de 19 ans, s’apprête à faire son entrée dans la vie professionnelle. L’orchestre qu’elle rejoint se situe loin de sa province natale et de ses racines. Elle va découvrir la vie, rencontrer l’amour avec Christophe, jeune violoniste et compositeur talentueux, connaître des joies, des déceptions. Surtout, elle va inspirer cette Symphonie concertante pour violon et alto. Ce roman se veut la transcription littérale d’une œuvre musicale. Ce serait donc une symphonie qui a une forme concertante pour deux solistes, en l’occurrence violon et alto, c’est-à-dire Christophe et Mathilde. Mais contrairement à un concerto, ici les solistes ne sont pas en opposition avec l’orchestre, lequel vaut pour le monde…, à moins qu’il ne s’agisse ici d’un troisième personnage. »

Amazon

J’ai beaucoup aimé la découverte de cet univers musical que je ne connaissant pas. La relation entre Mathilde et Christophe est tellement réaliste que je pourrais les croiser facilement dans la rue. On y découvre que vivre en étant musicien n’est pas chose aisée, même arriver pour rester en haut il faut garder le rythme et être passionné.

La partie 1 du livre était intéressante, nous apprenons énormément de choses. Puis arrive la partie 2 et 3, le rythme se perd. J’ai eu énormément de mal à m’habituer à ce changement, j’ai trouvé par mal de longueur. Ce qui me désolé c’est qu’à certains moments je me suis ennuyée.

Le dérouler des évènements est logique et sympathique, nous avons un va-et-vient de personnage comme dans la vie de tous les jours. J’aurais peut être aimé à la fin un aperçu, même en une phrase de la vie de certains personnages voire où ils en sont.

Les personnages d’Alexandre et de Marthe ont été très présents à une période, puis petit à petit on les voit s’éclipser, ils auraient pu avoir un peu plus. La plume de l’auteur est très agréable, on sent que ce monde là elle le pratique depuis un moment.

C’est vrai que certaine longueur aurait pu être évitée mais c’est un premier ouvrage. La fin du récit en ce qui concerne le couple phare est satisfaisante, pour d’autres personnages comme dit plus haut j’aurais aimé plus d’informations sur la suite.

Une lecture appréciée dans son ensemble qui sera ravir les amateurs de musiques classiques et d’amour réel.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte.

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition

Là ou mon cœur bat de Marie Emmanuelle TOURBILLON

« Angela Sullivan, jeune fille de dix-huit ans, mène une existence simple et modeste. Sa vie va pourtant changer le jour où elle intègre l’université de Dale Valley, qui est réputée pour accueillir dans ses rangs les héritiers des plus grandes fortunes du monde. Ils sont tous aussi beaux que riches, surtout Logan qui ne la laisse pas indifférente. Mais les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles sont et les amitiés peuvent révéler des amours cachées qui ne demandent qu’à naître.
Entre manipulations et révélations, l’amour peut-il exister ? »

Instagram

Évidence Édition

J’avais besoin de lire un livre romance assez léger, sans trop de prise de tête. J’ai vu cet ebook dans mes recommandations, je l’ai donc acheté. Je n’ai pas été déçu, il m’a fait un bien fou. C’est un romance classique, ne vous attendez pas non plus à la révélation de l’année.

C’est une bonne histoire cohérente. Angela est une jeune femme sensible, déterminé à réussir ses études, elle n’a pas le temps pour la frivolité. Elle sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas, genre un mec dans les pattes.

Bon… elle se loupe lamentablement, on lui pardonnera au fil des pages, après avoir envie de la frapper de nouveau. J’ai adoré Devon, Bad boys complexe qui n’est pas méchant, juste un peu con … nan en fait il l’est beaucoup !

Il ne sait pas gérer ses sentiments, la base pour ce genre de personnage. Il sera là dans l’ombre d’Angela, physiquement ou par la pensée, il va lui pourrir la vie… on le sait tous ! Logan, dès le départ je ne l’ai pas aimé, le stéréotype du prince charmant, trop gentil, trop serviable, trop lisse. on rôle en devient écœurant. TROP DE TROP !!

L’univers a été bien utilisé et la plume est simple mais efficace.

Aurevy

Publié dans Ebook, Petite maison d'édition, Service presse

Morales Enchantées – Recueil de Contes Par Amira BENBETKA REKAL

« Imaginez un pacte conclu entre un colibri et un arc en ciel. Imaginez un chimpanzé transformer un paysage de désolation grâce à sa palette de couleurs. Imaginez qu’une plume de paon serve à autre chose qu’à être admirée. Enfin, imaginez la quête gourmande d’un écureuil se transformant en combat pour l’écologie. Mais surtout, découvrez des morales qui marqueront à jamais votre esprit.« 

Chérubins Editions

J’ai trouvé les petites histoires très bien faites. Elles s’adressent aussi bien à un public jeune qu’à un lectorat adulte qui saura apprécier leurs valeurs. J’aime cette idée que ce soit des animaux mis en scène, c’est plus doux que si ça avait été des personnages humains.

Toutes les Morales sont essentielles, elles devraient être la base dans nos vies, pourtant ont les oublis trop facilement. Une piqûre de rappel ne fait pas de mal de temps en temps. Les illustrations sont magnifiques, d’une finesse et d’une poésie apaisantes.

Ces histoires ne sont ni trop courtes, ni trop longue ou encore un enchaînement de pages sans vie. Je pense qu’elles seront appréciées le soir avant de s’endormir, laissons le temps à notre esprit de vagabonder sur ce qu’il lit.

Je remercie Chérubins Editions pour sa confiance, merci à l’auteur pour la création de cet ouvrage.

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook

Le Masque du Silence Tome 1 Charlène Gros Piron

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
C’est une question que je me suis toujours posée. Issue d’une famille Maudite depuis 200 ans, ne désirant nullement la magie, je l’ai pourtant acceptée et reçue pour accomplir les dernières volontés de ma grand-mère.
Cherchant à échapper à la Malédiction des Esperanza, j’ai caché cet héritage tant que je l’ai pu, sauf que la vérité finit toujours par se révéler et que personne ne peut échapper à sa destinée. Je vais devoir porter ce Masque qui me rendra muette et que seul l’élu de mon cœur pourra me retirer, je ne peux plus reculer et je m’y suis résignée.
Néanmoins, je suis loin d’imaginer qu’en plus de ma cousine qui s’est mis en tête de me tuer pour récupérer la magie qu’elle désirait tant, je vais me retrouver confrontée à d’autres surprises non moins… agréables. Ou tordues, comme vous préférez.
Moi, l’enchanteresse la plus puissante du globe, que l’on attend depuis des siècles, promise au trône de la Société des Enchanteurs ? Ah, la bonne blague. C’est un peu comme… comme si je vous disais qu’un chat peut parler et être garde du corps.
Euh… Mon meilleur ami est un chat doté de parole et qui assure ma sécurité. Zut.
Je m’appelle Hélène Esperanza et j’ai l’impression que ma destinée s’annonce compliquée. »

Instagram

Je l’ai emprunté via mon abonnement Amazon Prime, je connais l’auteur depuis quelques mois, j’étais curieuse de découvrir cet écrit. Alors ce premier tome je l’ai adoré autant qu’il m’a contrarié. Il va falloir que j’écrive un avis sans dévoiler toute l’intrigue, ça promet !

L’histoire de base je l’adore, c’est original et addictif. Après je vous avoue que pas mal de protagonistes m’ont un peu irrité sur le long de l’ouvrage. Parlons déjà d’Hélène, forcément elle est insupportable, elle ne sait pas qu’elle veut, elle sait ce qu’elle ne veut pas, c’est souvent comme ça avec les jeunes protagonistes.

Elle veut toujours avoir le dernier mot, veut contredire tout le monde, faire croire qu’elle est forte alors qu’elle ne l’est pas. Rassurez-vous je l’aime bien ! Elle a certaines qualités et surtout un chat, c’est souvent le chat qui la sauve et la soutient le plus souvent. Le chat est sacré on ne touche pas au chat !

Pour Cybèle, vous comprendrez bien assez tôt, qu’elle est prête pour l’asile, je ne sais pas s’ils voudront d’elle ! Elle ne veut rien céder, elle a des ambitions beaucoup trop élevée pour elle. Ses parents sont un peu dans le même état d’esprit, bon moins méchant, ils font beaucoup de bruit pour pas grand chose et ne se soucis pas vraiment des actions de leur fille.

Venons en à Célestino, alors lui il détient la palme de mon agacement ! Ce jeune homme est trop parfait en mode Prince Charmant sur son valeureux destrier, en l’occurrence sa moto. Il est beau, intelligent, amoureux, loyal, trop collé à celle qu’il aime, il est trop de trop voilà. Insupportable !

Il serait marrant dans un des prochains livres qu’il change de camp, ça mettrait du piment. David est trop peu présent dans le premier pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur, j’espère qu’il prendra du gallon dans les prochains.

Le comportement du corps enseignant dans ce livre est très subjectif et discutable, leurs actions sont souvent très tardives ou inexistantes. Ne comptons pas sur eux en cas de catastrophe, ils ont déjà du mal a stopper 2 étudiants, imaginez une armée …

Vous l’aurez compris avec tous mes agacements, j’ai vécu à fond ma lecture ! La plume est super agréable, on comprend qui parle même dans les dialogues « particuliers ». L’histoire est addictive, je continuerais avec joie de lire la suite, je me laisse juste un peu le temps de digérer les évènements et refaire le monde pour le tome 2.

Si vous recherchez une lecture fantastique qui sorte de l’ordinaire celle-ci est pour vous. L’intégrale est dispo en ebook et bientôt en version papier, comme ça pas besoin d’attendre des mois la suite !

Aurevy