Chroniques d’Almérante 1 La Faille de Bénédicte Durand

« Un événement peut faire basculer votre vie. L’Elfe Elwën en sait quelque chose. Magicienne et Princesse malgré elle, la jeune femme se prépare à passer le Rituel, ultime cérémonie lui permettant de devenir Maître en son art et symbolisant son union avec la Guilde des Mages. Sa voie est toute tracée. Cependant, juste avant la date fatidique, l’arrivée dans la cité d’Aldhëra d’une créature inconnue de leur monde et saturée de magie, va bouleverser le cours de son existence. Allant de découverte en découverte et luttant contre ses démons ainsi qu’un ennemi invisible, Elwën devra trouver la force d’avancer et de voir au-delà des vérités qui jusqu’alors étaient les siennes. »

Qui est Bénédicte Durand ? J’aime écrire depuis que je suis en âge de lire. Je dévore les sagas de fantasy, de thrillers de romans historiques. Je cherche l’inspiration dans tout ce qui m’entoure que ce soit des livres, des films, des séries ou encore mon quotidien ! Je travaille actuellement dans le marketing et écris sur mon temps libre.
L’écriture est pour moi une passion ; j’aime partager mon univers, mes personnages et leurs péripéties avec mes lecteurs. 

Site web

Instagram

J’ai adoré cet univers, il est bien construit, juste les descriptions régulières m’ont un peu coupé dans ma lecture car assez longue. Il y a eu un énorme travail de recherche pour trouver chaque contrée, toutes les particularités des peuples et leur histoire. Rien que pour ça ce livre vaut le coup d’être lu au moins une fois.

Ce que j’aime dans cette histoire c’est que les Elfes ne sont ni bon ni cruels, ils sont justes des êtres vivants qu’on prétend parfait et qu’ils ne le sont pas. Chaque peuple a ses modes de fonctionnement, ses blessures, ses ennemis, on parle ici de vengeance et de quête du pouvoir. Arell est l’un des personnages qui m’a plu le plus, c’est une personne discrète qui fait ce qu’il a a faire, personne ne croit en lui pourtant il va aller au bout des choses et gagner ses propres batailles même si ce n’est pas l’un des héros, je trouve que ce personnage est très intéressant.

Le Capitaine Mador est pas mal aussi, j’aurais aimé voir plus de difficulté pour lui et plus de sentiments, pour le comprendre plus. Elwën est étonnamment le personnage qui m’a le moins attiré, c’est un peu paradoxal car c’est l’elfe au centre de l’intrigue. Je ne saurais dire pourquoi, je l’ai trouvé un peu vide et sans sentiment, alors elle en a ça oui mais je la trouve facilement malgré ce qu’elle dit détaché de tout.

Petite pensée pour Lineï qui doit être magnifique au passage. J’ai trouvé à mon sens que 2 morts ont été inutiles, ça aurait pu être évité sans pour autant casser le rythme du livre et son acheminement. On passe un bon moment en le lisant, la fin se déroule rapidement, ne vous inquiétez nous savons ce que deviennent les personnages après tout cela.

PS : Merci à l’auteur pour m’avoir fait découvrir son livre

Aurevy

Publié par Aurevy

Contact mail : petitnuagedaurevy@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :