Fondamental par Angie

« Après une expérience professionnelle éprouvante, Sophie décide de quitter ses Cévennes natales et part s’installer sur la côte d’Azur. Cadre dans la maintenance navale, la jeune femme n’a pas oublié les valeurs entrepreneuriales que son père lui a inculquées. Cet homme, qui a dédié sa vie à l’entreprise familiale, est son héros. Aussi, lorsque celui-ci disparaît, Sophie perd une partie d’elle-même. Elle éprouve alors le besoin de se recentrer sur l’essentiel, sur ce qui lui a été transmis. Peut être est-il temps pour elle de revenir aux origines ? Peut-être la réponse se trouve-t-elle au cœur d’une vieille légende familiale ? »

Qui est Angie ? Née à Alès, Angie a grandi dans les Cévennes, au sein d’une famille d’entrepreneurs aux valeurs humaines fortes. A 22 ans, elle obtient un diplôme d’ingénieur et quitte son village pour trouver du travail sur la Côte d’Azur.Contrairement à ses ascendants, elle choisit d’être salariée et travaille pendant plus de 10 ans dans la maintenance navale.A l’aube de la quarantaine, elle réalise que son rêve est de devenir écrivain.
En 2019, elle écrit son premier roman, inspiré par son père

Librinova

Ce livre n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais, ce livre est biographique je pense écrit avoir une très bonne fluidité. Il n’est pas lourd, on ressent des émotions en le lisant.

Ce roman est vraiment centré sur la place du père et sur sa relation avec celui-ci. la reconstruction et destructions des liens familiaux pour des histoires d’héritages ou simplement d’orgueil. Après je vais être honnête car je le suis toujours, le livre est bien mais pour moi le père a vraiment une trop grande place dans le déroulement.

Le personnage principal « idolâtre » tellement père, que ce n’est plus elle qui vit mais lui, au travers de ses yeux. Parce que Sophie est autre chose que son père, c’est un être humain qui n’a pas sa vie qui tourne autour de ce proche ou de son travail. Alors je comprends que le thème de base soit les racines familiales, un arbre a autant besoin de racines que de feuilles pour s’élever.

J’aurais voulu explorer l’après, le détachement, en réalité connaître mieux Sophie et non le père de Sophie. C’est une bonne histoire avec de bonnes émotions, les relations inter génération y sont fortes.

PS : Merci à l’auteur pour la découverte

Aurevy

Publié par Aurevy

Contact mail : petitnuagedaurevy@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :