Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Souvenirs Introuvables Tome 3 Vanessa par Laura Wilhelm

« Vanessa est une jeune femme qui vit dans l’ombre de ses amies, en particulier dans celle de Jade, la reine de la Fac. Petite brune aux cheveux longs, son joli minois n’a pas l’air de faire oublier les autres ses nombreux kilos en trop. Constamment perchée sur ses talons, Vanessa tente désespérément de compenser ses complexes par un gros sens de l’humour et une carapace en béton armé. Mais ça… c’était avant que sa vie ne bascule de façon irréversible. « 

Avis Souvenirs Introuvables Tome 1 : Jade

Avis Souvenirs Introuvables Tome 2 : Antoine

Nous voilà de retour pour un nouveau point de vue qui se déroule avant les événements de Jade. Cette fois-ci c’est de Vanessa qu’il sera question. Elle est détestable à souhait vu ce qu’elle a fait, mais ce n’est pas si simple, elle a des circonstances atténuantes. L’auteure ne pouvait pas juste la cataloguer en « fille méchante, jalouse ».

Vanessa est juste une fille qui n’a pas confiance en elle, qui donne une image fausse d’elle-même. Elle est vulnérable et manipulable, ce qui va lui causer bien du tort. Pourtant sa rencontre avec Elyna, qui au départ est extérieure à l’histoire, c’est une bouffée d’air pour elle. Dommage qu’elle aussi tombe dans le piège en détestant Jade sans même la connaître.

J’avoue elle est allée un peu loin la demoiselle Jade. Ce qui me manque dans ce tome c’est l’après accident, quand ils n’ont plus eu de nouvelles de Jade ce que ça a créé dans leur tête, les réactions etc, ça aurait été intéressant à savoir. Es ce qu’il y a eu un semblant de remords ou non ?

La plume est toujours aussi agréable, le style ne chancelle pas, ça se lit tout seul !

Ps : Merci à l’auteur pour la lecture

Aurevy

Publié dans Non classé

Souvenirs Introuvables Tome 2 Antoine par Laura Wilhelm

« Antoine est un homme de vingt-six ans au passé douloureux mais qui a su se reprendre en main et se tracer un bel avenir.
Ce n’est qu’après un tragique événement qu’il va découvrir l’existence de sa sœur : Jade Beaumont.
Entre omissions et demi-vérités, il fera tout pour se rapprocher d’elle, quitte à s’éloigner de la personne qui a le plus d’importance dans sa vie… quitte à devenir quelqu’un qu’il n’est pas. Attention aux jeux dangereux … À vouloir voler trop près du soleil, on finit par se brûler les ailes ! »

Avis Souvenirs Introuvables Tome 1 : Jade

Ce deuxième tome est centré sur Antoine, avant sa rencontre avec Jade et les derniers événements qui ont été marquants pour la jeune femme. On y découvre sa vie à lui, qui est tout aussi chaotique.

J’aime voir les personnages sous un autre angle, c’est tellement intéressant d’essayer de les comprendre. On y apprend sa relation tumultueuse avec Léa sa compagne qui est une boule d’énergie ambulante mais aussi très compréhensive. J’aurais aimé plus d’interactions entre lui et les parents de Léa, avoir leur point de vu sur les événements, rencontre etc. On y voit le désir d’Antoine de découvrir qui il est, ainsi qu’une vengeance qu’il veut mettre en pratique contre son père.

Sa rencontre avec Jade est un peu particulière, il découvre une jeune fille complexe sous une carapace, un peu comme lui, ils ne s’attendaient sûrement pas à ça. Ils ont besoin l’un comme l’autre de cacher leur vie d’avant.

Ce livre de petite taille se dévore très facilement, ce qui donne envie de voir la suite !

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Souvenirs Introuvables Tome 1 Jade par LAURA WILHELM

« Jade est une brillante étudiante en journalisme, elle a 25 ans et ne veut aucun homme dans sa vie. Sauf que … elle ne se souvient de rien !
Totalement amnésique suite à un accident de parapente qui aurait pu la tuer, elle décide de réintégrer son ancienne vie. Elle va découvrir des facettes d’elle-même qu’elle va détester et fera tout pour retrouver ses souvenirs.
À ses risques et périls… »

Site Web

Avis AZMEL Tome 1

Pour ce premier tome, je n’ai pas lu le résumé au préalable, je comprenais juste que des souvenirs allaient être perdus, sûrement à cause d’un traumatisme, je ne m’étais pas trompé !

A la base je ne suis pas Thriller pour un sous, mais je me suis laissée séduire par la lecture, le livre est court ce qui amène l’auteure à aller à l’essentiel, ce qui est très plaisant. J’ai beaucoup aimé cette non envie de Jade à retrouver celle qu’elle était, même si la vie en a décidée autrement. Le personnage de Julien est attachant mais aussi assez intriguant j’aimerais connaître ses pensées à lui aussi, sur sa rencontre avec elle et tout le reste. Antoine lui est une personne qui a un gros défaut, la communication il ne connaît pas, parler aux gens c’est compliqués, ça aurait évité pas mal de problèmes s’il avait un peu raconté sa vie aussi.

Dans ce livre nous allons de révélations en révélations puisque nous ne connaissions pas Jade avant, on apprend au fil de l’eau et de ses souvenirs. Les relations qu’elle a pu avoir s’en ressentent avec ses parents ou encore Vanessa qui est un peu particulière comme « meilleure amie ». Avec tout ce qu’on apprend on pourrait en détester plus d’un, pour ma part je n’ai pas envie puisque nous ne savons pas ce qu’ils traversent à côté.

Par contre Jade vit en quelques mois ce que certaines personnes vivront en 5 ans ou jamais, vrai série tv avec tous ces rebondissements. Ce qui m’a manqué dans ce livre c’est la non exploitation de l’amour de Jade pour la photographie, ça aurait été un plus pour le personnage. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable.

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Orglin la Primitive par Dopffer Jean-Marc

« De tous temps, les royaumes s’érigent puis s’écroulent sous l’oeil des Dieux et de la Mère, créatrice de toutes choses sur Barcil. Tissées afin de garantir l’harmonie du monde, les ficelles du destin de chaque mortel glissent dans ses mains. Ainsi l’Equilibre est perpétué, cohésion précaire entre les morts et les vivants, entre les puissances du monde et du cosmos. Retirée aux confins des royaumes jumeaux de Tigyl et de Derhil, la petite Orglin vit à l’écart de la civilisation. La demi-elfe ne connaît que sa forêt originelle et l’amour que lui porte ses parents, égalé seulement par l’azur sans fond de la voûte céleste. Cependant les plans échafaudés par Yencil, le Dieu de la Guerre à l’ambition sans borne, n’oublient pas cette créature. Il l’a compris : dans ses veines coule la science du combat, héritée du passé sanglant de ses parents.Alors les rouages du monde entrent en action ; la guerre fratricide ébranlant les couronnes royales déversera ses atrocités dans ce havre oublié. Les Danseuses du Ciel sont envoyées sur Barcil avec pour mission d’accomplir ses desseins.
Parviendront-elles à édifier Orglin comme l’une des leurs ?
Orglin se montrera-t-elle digne du destin que Yencil lui a réservé ? »

Qui est Dopffer ? Né en 1978, Jean-Marc Dopffer est écrivain depuis 2009. Auteur éclectique, il commence par le récit historique avec 1944 Carnet de Vie, son premier roman. Il nous propose ensuite une aventure humaine hors pair avec Embarqué(s) !, puis se lance dans le fantastique et la science-fiction avec le Cycle de Barcil. En devenant papa, un nouveau chapitre de sa vie s’ouvre. Il vous transmet son expérience, sans complexe et sans tabou, dans ce récit aussi frais que divertissant avec son nouveau roman Nouvelle Ligne. Pourquoi j’écris ? Tout texte littéraire, au delà du divertissement, recèle son propre message.
L’écriture est pour moi un moyen de dessiner une porte ouvrant sur un univers plus large que le quotidien, où les arcanes de la dramaturgie transportent chaque lecteur vers son propre imaginaire.
Et chacun de mes textes est saupoudré d’une pincée de ma vision du monde pour, pourquoi pas, provoquer une réflexion chez le lecteur.

Site web

Dès le début de cette nouvelle, on est plongée dans un affrontement pour survivre et non pour gagner. Même si l’histoire est courte l’univers est complexe et bien imaginé, l’écriture est fluide ce qui donne facilement envie d’en savoir plus.

Le récit peut être dur, poignant et puissant, j’ai beaucoup aimé cet univers qui se dévoile au fil des pages, de cette histoire que nous essayons d’apprivoiser. C’est un peu comme Orglin qui essaie d’évoluer dans ce monde qui lui est inconnu.

C’est une bonne découverte pour passer un bon moment, peut être que les prochains nous en dévoilerons plus ! On sent une recherche dans la mythologie nordique et ce désir de l’auteur de vouloir faire passer des messages au travers des écrits.

Ps : Merci à l’auteur pour cette découverte

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Magdanaëlle James, tome 2 : Libération de M.G Groenwont

« Quelques mois après les récents événements. Magdanaëlle est toujours retenue par la succube Livia qui compte bien se servir d’elle pour arriver à ses fins : retrouver Maximilien, l’ancien Maître des démons disparu depuis des années.
Tandis que la jeune humaine tente de garder espoir sur une possible liberté, Assnan, lui, essaye le tout pour le tout afin de la sauver… jusqu’à s’attirer les foudres des nouveaux Maîtres des Enfers… Ce kidnapping pourrait rouvrir de vieilles tensions enterrées depuis bien longtemps, un conflit entre vampires et démons qui pourrait se transformer en une bataille sanglante… »

Magdanaëlle James tome 1

Me revoilà de retour dans cette sage, Magdanaëlle n’est pas dans une posture confortable, en même temps elle est protégée par une équipe de bras cassée, il faut se l’avouer ! Ce livre est toujours aussi addictif, on veut savoir la suite et on le lit sans s’en rendre compte !

Deuxième tome plus sombre mais nécessaire, ça nous permet d’entrevoir l’évolution de Mag qui essaye de ne plus être cette ado fragile. De nouveaux personnages tout aussi perchés, font leurs apparitions pour le bien ou le mal. Les personnages que l’on apprécie vont être malmenés, certains plus que d’autres, ce qui créera de petites tensions.

Ce qui manque à ce tome, je dirais une perte de contrôle de Tomler suite à la disparition, j’ai eu l’impression que c’était normal qu’elle disparaisse, ensuite le rôle de Boss, à un moment dans le livre on ne le voie plus, alors il y a peut être une raison et je ne l’ai pas vu. Mais Tomler pète un câble Mag a disparu !!!

Par contre Maximilien me plaît pas mal dans son optique protection, mais je tue tout le monde et je te montre mes actions pour t’aider. La plume est toujours aussi fluide, maintenant je n’attends plus que la suite pour assouvir ma curiosité !

Ps : Merci à l’auteure pour sa confiance !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Écosse, Service presse

Yggdrasil l’Arbre monde (Les Chroniques de Midgard Tome 1) de Sébastien Julian

« Frey est une guerrière qui traverse le nord de la France du Moyen Âge pour accomplir sa mission. Elle est envoyée par les frères de l’abbaye de Couvin qui lui demandent de se rendre au Tronc Béranger. Björn, un autre guerrier de grande taille et son jeune apprenti devront se rendre jusqu’en Écosse pour lui venir en aide ainsi que Freyja, une déesse de la mythologie nordique dotée de pouvoirs magiques. Il y a bien sûr un méchant en la personne de Myrddin, un magicien d’origine bretonne qui risque de répandre le chaos dans le monde. De leurs actions dépendra la survie du monde, tout cela sur fond d’amitié, d’amour et d’aventures extraordinaires. »

Qui est Sébastien Julian ? Moi, c’est Sébastien, j’ai la cinquantaine, je vis près de Bohain-en-Vermandois dans l’Aisne depuis cinq ans. Depuis toujours, j’aime l’écriture et jouer avec les mots. J’ai écrit mon premier roman d’anticipation à l’âge de vingt-cinq ans, mais comme beaucoup, je ne l’ai jamais publié.
Dernièrement, je me suis lancé dans l’écriture d’un nouveau roman et cette fois-ci, je suis allé jusqu’au bout et je suis fier de le publier.

Amazon

Ce livre a été très plaisant à lire, même addictif je dirais. Il traite d’un univers que je connais que trop peu. Des personnages qui ne sont pas superficiels, avec un univers construis en profondeur, on sent la recherche faites par l’auteur. Belle découverte avec une plume qui sait rester légère même dans les moments sombres ce qui permet de ne pas alourdir le texte.

On nous donne un aperçu de la mythologie Nordique qui je dois l’avouer est assez intrigant. L’auteur choisit la carte du dévoilement de la quête au fur et à mesure, alors ce système plaît ou ne plaît pas. Moi j’ai trouvé intéressant de ne pas savoir ou on allait. Essayer de deviner, ça offre une nouvelle dimension dans la réflexion et de l’interaction. On y rencontre des protagonistes qu’on essaye de placer sur l’échiquier !

De toute façon quand ça concerne les dieux c’est forcément compliqué, qu’importe la mythologie ! Je suis curieuse par rapport à cet arbre monde, je ne sais pas comment l’interpréter. A certains moments j’ai trouvé que Frey est un peu trop passive par rapport à la situation.

Un autre détail que je n’ai pas saisi, c’est l’histoire des attentats, l’enfant qui meurt Freja le ressent mais ce n’est pas son fils. Là je ne saisit pas le rapport ! Si vous êtes friand de mythologie alors ce premier tome est fait pour vous !

Ps : Merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Coeur de Menhir Tome 3 : Le chaos d’Askaod d’Adrien Hortemel

« Les nouveaux druides sont désormais investis d’une mission : reformer le cénacle des druides. Cependant, après avoir été dupé par les Broc’h, leur groupe est divisé et leurs quelques alliés sont défaits ou emprisonnés. Dans leur sillage, le sang a coulé, les pertes ont été importantes. Leurs détracteurs se sont emparés des faits et les utiliseront en leur faveur. Les espoirs reposeront sur Sigrid, si tant est qu’elle puisse agir. Mais le groupe survivra-t-il aux calomnies et aux révélations, alors que dans l’ombre, le Dalc’h continuera de rallier des nouvelles âmes ? »

Avis Tome 1

Avis Tome 2

Site web

Me revoilà pour vous parler de ce fameux tome 3, déjà la couverture est toujours aussi belle avec un petit côté « Excalibur » ce qui n’est pas pour me déplaire.

Dans ce tome-ci nous passons de trahisons, en trahisons, en rencontres particulières, je le trouve un peu moins sombre que le précédent. Sans doute dû au nombre amoindri de décès, on garde à peu près les personnages entiers.

On rencontre aussi les Elfes pour se rendre compte qu’ils ne sont pas si altruiste et sympathique, cela casse un peu l’image qu’on a d’eux habituellement, heureusement ils ne sont pas tous comme ça. Les fées aussi sont particulières, elles sont fourbes, veulent elles le pouvoir des cœurs de menhir ou protéger leur monde à tout prix ?

La brigade d’Aquila me fait un peu penser aux « haters »sur les réseaux sociaux, ces gens qui aiment critiquer et faire du mal pour leur propre plaisir, n’hésitant pas à afficher ce qui est différents à leurs yeux. Yona est quant à elle, un personnage auxquels je ne m’attendais pas, elle a l’air mignonne, je me demande quel rôle elle va avoir dans la suite.

Sigrid, toujours fidèle à elle même, elle cherche des réponses ça l’obsède, ce qui est compréhensible mais cela assombrit son jugement pour tout le reste. Si bien qu’elle devient de plus en plus capricieuse. Quant a Dairen il a besoin de s’affirmer ou d’expliquer vraiment pourquoi il prend ses décisions, sinon ils ne vont pas comprendre ses choix.

Encore un bon moment qui donne envie de lire la suite !

Ps : Merci à l’auteur pour sa confiance

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Chroniques d’Almérante 1 La Faille de Bénédicte Durand

« Un événement peut faire basculer votre vie. L’Elfe Elwën en sait quelque chose. Magicienne et Princesse malgré elle, la jeune femme se prépare à passer le Rituel, ultime cérémonie lui permettant de devenir Maître en son art et symbolisant son union avec la Guilde des Mages. Sa voie est toute tracée. Cependant, juste avant la date fatidique, l’arrivée dans la cité d’Aldhëra d’une créature inconnue de leur monde et saturée de magie, va bouleverser le cours de son existence. Allant de découverte en découverte et luttant contre ses démons ainsi qu’un ennemi invisible, Elwën devra trouver la force d’avancer et de voir au-delà des vérités qui jusqu’alors étaient les siennes. »

Qui est Bénédicte Durand ? J’aime écrire depuis que je suis en âge de lire. Je dévore les sagas de fantasy, de thrillers de romans historiques. Je cherche l’inspiration dans tout ce qui m’entoure que ce soit des livres, des films, des séries ou encore mon quotidien ! Je travaille actuellement dans le marketing et écris sur mon temps libre.
L’écriture est pour moi une passion ; j’aime partager mon univers, mes personnages et leurs péripéties avec mes lecteurs. 

Site web

Instagram

J’ai adoré cet univers, il est bien construit, juste les descriptions régulières m’ont un peu coupé dans ma lecture car assez longue. Il y a eu un énorme travail de recherche pour trouver chaque contrée, toutes les particularités des peuples et leur histoire. Rien que pour ça ce livre vaut le coup d’être lu au moins une fois.

Ce que j’aime dans cette histoire c’est que les Elfes ne sont ni bon ni cruels, ils sont justes des êtres vivants qu’on prétend parfait et qu’ils ne le sont pas. Chaque peuple a ses modes de fonctionnement, ses blessures, ses ennemis, on parle ici de vengeance et de quête du pouvoir. Arell est l’un des personnages qui m’a plu le plus, c’est une personne discrète qui fait ce qu’il a a faire, personne ne croit en lui pourtant il va aller au bout des choses et gagner ses propres batailles même si ce n’est pas l’un des héros, je trouve que ce personnage est très intéressant.

Le Capitaine Mador est pas mal aussi, j’aurais aimé voir plus de difficulté pour lui et plus de sentiments, pour le comprendre plus. Elwën est étonnamment le personnage qui m’a le moins attiré, c’est un peu paradoxal car c’est l’elfe au centre de l’intrigue. Je ne saurais dire pourquoi, je l’ai trouvé un peu vide et sans sentiment, alors elle en a ça oui mais je la trouve facilement malgré ce qu’elle dit détaché de tout.

Petite pensée pour Lineï qui doit être magnifique au passage. J’ai trouvé à mon sens que 2 morts ont été inutiles, ça aurait pu être évité sans pour autant casser le rythme du livre et son acheminement. On passe un bon moment en le lisant, la fin se déroule rapidement, ne vous inquiétez nous savons ce que deviennent les personnages après tout cela.

PS : Merci à l’auteur pour m’avoir fait découvrir son livre

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Homo Vampiris : Le jour où tout commença de Marie Rozsa

« Et si ce que vous saviez de l’Histoire n’était qu’une partie de la vérité ?
Et si une autre espèce que l’Homo Sapiens avait évolué sur Terre ?
Comment réagiriez-vous, si vous rencontriez cet autre prédateur ?
Un conseil, ne courez pas. »

Qui est Marie Rozsa ? Depuis toujours, Marie aime se plonger dans des mondes fantastiques.
Après avoir rencontré de nombreux dragons, vampires, sorcières, et autres créatures, elle a finalement décidé de raconter leurs aventures.
Parce que l’écriture est son oxygène, la lecture ses nombreuses existences et la vie son inspiration, Marie veut contribuer, elle aussi, à faire rêver les gens.

Les reflets de Rosaline

Instagram

Encore une fois, un livre de cette auteure que j’adore, je pense même plus que le précédent. J’avoue le début m’a laissé un peu perplexe, je tentais de comprendre ce qui pouvait se passer dans la tête d’Arduina. Je vais le résumé en « elle s’est trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment », peut-on en être sûr ?

Le personnage de Sasha me fascine il est chieur, doux et mordant ! Il a un passé qui se promet intéressant, la partie vampire loup me perturbe un peu, mon cerveau est toujours en mode « c’est l’un ou l’autre, pas les deux je réfute cette théorie ». Il s’y fera avec le temps.

J’ai dévoré ce livre en quelques heures, la communauté est tellement bien pensée, évidemment il y a toujours de mauvais dérapages pour tout gâcher, ça a le don de m’énerver d’ailleurs, laisser Arduina parler à Mathias bon sang, qu’on en sache plus !!! D’ailleurs le petit Mathias lui aussi est assez intriguant, il sait des choses qu’il ne veut pas dire.

Petit coup de cœur pour Elia qui a décidé d’être un bon garde du corps. Pour le personnage d’Arduina je n’ai pas encore d’avis fixe, elle doit avoir un grain pour supporter autant de choses ou serait-ce sa place ? Il faut comprendre sans vouloir vous en dire qu’elle se retrouve obligée de tout abandonner en l’espace de quelques heures, ce qui est très perturbant et ses nouveaux voisins n’ont pas les mêmes critères d’empathie qu’elle …

J’attends de voir la suite, car oui mon cœur s’est brisé à la fin quand j’ai compris que c’était un « à suivre » déguisé ! ggggggrrrrrrrrrrr

A lire sans hésiter pour les accrocs aux vampires, loup, possible jeune fille en détresse (ce n’est pas qui on pense au premier abord).

Ps : Merci à l’auteure de continuer à me faire confiance !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Fondamental par Angie

« Après une expérience professionnelle éprouvante, Sophie décide de quitter ses Cévennes natales et part s’installer sur la côte d’Azur. Cadre dans la maintenance navale, la jeune femme n’a pas oublié les valeurs entrepreneuriales que son père lui a inculquées. Cet homme, qui a dédié sa vie à l’entreprise familiale, est son héros. Aussi, lorsque celui-ci disparaît, Sophie perd une partie d’elle-même. Elle éprouve alors le besoin de se recentrer sur l’essentiel, sur ce qui lui a été transmis. Peut être est-il temps pour elle de revenir aux origines ? Peut-être la réponse se trouve-t-elle au cœur d’une vieille légende familiale ? »

Qui est Angie ? Née à Alès, Angie a grandi dans les Cévennes, au sein d’une famille d’entrepreneurs aux valeurs humaines fortes. A 22 ans, elle obtient un diplôme d’ingénieur et quitte son village pour trouver du travail sur la Côte d’Azur.Contrairement à ses ascendants, elle choisit d’être salariée et travaille pendant plus de 10 ans dans la maintenance navale.A l’aube de la quarantaine, elle réalise que son rêve est de devenir écrivain.
En 2019, elle écrit son premier roman, inspiré par son père

Librinova

Ce livre n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais, ce livre est biographique je pense écrit avoir une très bonne fluidité. Il n’est pas lourd, on ressent des émotions en le lisant.

Ce roman est vraiment centré sur la place du père et sur sa relation avec celui-ci. la reconstruction et destructions des liens familiaux pour des histoires d’héritages ou simplement d’orgueil. Après je vais être honnête car je le suis toujours, le livre est bien mais pour moi le père a vraiment une trop grande place dans le déroulement.

Le personnage principal « idolâtre » tellement père, que ce n’est plus elle qui vit mais lui, au travers de ses yeux. Parce que Sophie est autre chose que son père, c’est un être humain qui n’a pas sa vie qui tourne autour de ce proche ou de son travail. Alors je comprends que le thème de base soit les racines familiales, un arbre a autant besoin de racines que de feuilles pour s’élever.

J’aurais voulu explorer l’après, le détachement, en réalité connaître mieux Sophie et non le père de Sophie. C’est une bonne histoire avec de bonnes émotions, les relations inter génération y sont fortes.

PS : Merci à l’auteur pour la découverte

Aurevy