Publié dans Auto édition, Service presse

Cœur de Menhir Tome 1 d’Adrien Hortemel

20200726_173505

« Une paix fragile règne entre les différents peuples de la forêt de Déremkas. Les habitants sont menacés par une prophétie oubliée qui annonce le retour des ténèbres. Parmi eux, Dairen, un jeune homme ordinaire, va se retrouver au milieu d’une lutte de pouvoir. Les rencontres seront nombreuses, mais ces personnes vont-elles l’aider à se frayer un chemin dans un monde cruel où les légendes sont devenues réalité ? »

Qui est Adrien Hortemel ? Amoureux des légendes celtes et nordiques, passionné par le monde médiéval, la fantasy, j’ai découvert tardivement ce réel intérêt pour ces univers. Il y a sept ans, la Bretagne m’a accueillie et depuis, je ne cesse de découvrir la richesse de son folklore. D’ailleurs, les menhirs, mystère par excellence, n’ont pas mis longtemps à capter toute mon attention. Avec toutes ces informations, mon imaginaire s’est laissé guider par l’envie d’écrire. Aujourd’hui, je consacre donc mon temps libre à développer la série de romans heroic fantasy Cœur de menhir pour faire rêver celles et ceux qui oseront partir à l’aventure.

Site Web 

Sans ouvrir le livre j’ai apprécié la couverture et quelques pages plus loin la carte présente en couleur ! Je tiens à vous avouer que lorsque j’ai décidé de lire ce livre, je ne me suis pas fait d’idée préconçue, je voulais juste une histoire sur fond fantastique. Je n’ai pas été déçu ! le décor a bien été planté, les personnages ont l’air fort intéressants. La ville de Kêrstrud est bien pensée, j’ai l’impression de voir l’habitation des fées !

L’intrigue est assez différente de ce qu’on peut voir régulièrement, il y a une équipe qui se forme mais on ne sait pas vraiment qui ils sont et ni pourquoi eux sont choisis ! On se retrouve au milieu d’un sac de nœuds, on croit qu’une personne est gentille, puis non c’est un traître et vice-versa !

On a souvent à peine le temps de se faire à un personnage qu’il meurt peu de temps après, c’est assez rageant ! J’aurais aimé connaître plus Léno, il a tellement de savoirs en lui. Je n’ai d’ailleurs pas comprit son choix porté sur Alyssa, elle a une aura qui ne me plait pas.

On ressent déjà une progression au cours du livre les protagonistes ont changé et sont marqués par les épreuves. J’ai un petit coup de cœur pour Raudan qui me fait rire tellement il est maladroit, il n’a rien du preux chevalier sûr de lui qui sait diriger un groupe, il est aussi assez mystérieux, il nous promet de belles révélations je pense à l’avenir. Dairen doit porter beaucoup de choses et prendre du recul sur des situations auxquelles il n’y connait absolument rien. Son apprentissage et  son entêtement lui seront d’une grande aide.

J’ai l’impression que plusieurs histoires (peut-être légendes) vont s’entremêler tout au long de la saga pour ne se rassembler qu’en un unique lieu. La fin de ce premier tome me laisse perplexe, comment la suite pourrait être pensée ?

En sommes j’ai adoré ! j’ai beaucoup de questions qui trouveront sûrement leurs réponses dans la suite de cette saga !

PS : Merci à l’auteur de m’avoir cette opportunité, je souhaite que nos chemins se croisent encore pour la suite

Aurevy

Publié dans Auto édition, Ebook, Service presse

Crazy Vickie de Valenne Riebano

xcover-5105

« LE JOURNAL D’UNE QUADRA CONFRONTÉE A SES ÉMOTIONS ET A SES ENVIES !!!

Vickie a 40 ans. Elle est célibataire (par choix), heureuse (par choix), ronde (parce qu’elle est stressée et débordée) et débordée (parce que la vie est ainsi faite). Vickie va voir sa vie bien réglée (enfin plus ou moins bien réglée) être perturbée par un moment inattendu passé avec Rafael. Et là, rien ne va plus ! Elle doute (un peu), elle cogite (beaucoup trop), elle rêve (plus qu’elle ne le voudrait) et fantasme (et ça c’est plutôt cool). Partagez une tranche de vie piquante, cynique, un peu déjantée et teintée d’une pointe d’érotisme avec une Vickie qui redécouvre les joies et les peines de la vie et du sexe. »

Amazon

Comment exprimer mon ressentis sur ce livre … Je l’ai adoré c’est frais, déjantée, le titre est révélateur de beaucoup de choses. Je n’ai pas vu les pages défilées tellement j’ai ri tout au long de ma lecture. Nous parcourons cet épisode de vie dans les pensées de Vickie qui nous livre ses sentiments, ses souvenirs, sa personnalité nous n’avons qu’à nous servir tout en dégustant un cocktail au bord de la piscine.

Vickie est une femme qui a une farandole de problèmes dans sa vie, enfin surtout des soucis crées par son cerveau, je soupçonne celui de jouer à un jeu sadique avec le reste du métabolisme. Ou alors il est en surchauffe à cause des 1200 questions la seconde, les situations sont bien créées on se prend au jeu. Vickie tombe amoureuse, ce qui devait arriver arriva, elle s’énerve, désespère, déprime pour des messages ou appels qui n’arrivent pas, elle veut de l’attention se sentir aimé, elle n’a clairement pas choisi le bon … De son côté Vickie fait tout pour se prendre en main en faisant du sport pour se sentir bien et elle a raison !

La fin est un peu particulière, je ne l’aurais pas deviné entièrement, à l’avant-dernier chapitre je me suis dit qu’il y avait un détail qui ne fonctionnait pas. Autre indice, l’absence du chat, il a littéralement disparu ! ;p

Si vous souhaitez ne pas vous prendre la tête, lisez ce livre Vickie le fera pour vous !

Ps : merci à l’auteur pour cette opportunité

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Jalouse, moi ? Pourtant j’ai une vie passionnante d’Alice Nevoso

xcover-5120

« Clara a 38 ans, un bouledogue nommé Pharaon, et un travail de comptable dans une société qui vend des frigidaires. Elle aime les jeux de grattage, le dessin, les vêtements à paillettes et les hommes aux yeux clairs.
Aux yeux de ses parents, elle a raté sa vie puisque :
1/ Elle n’a jamais visité Prague ni Riga…
2/ Elle a rompu avec son petit copain et ne peut pas avoir d’enfants.
3/ Elle n’est pas propriétaire de son logement (avec un père agent immobilier, ça fait désordre !) La sœur de Clara, elle, est une beauté volcanique qui foudroie tous les hommes et qui a tout réussi dans la vie : ses études, sa carrière et même son divorce.
Depuis son adolescence, Clara a un rêve : devenir dessinatrice de bande dessinée et entrer dans le cercle très fermé des artistes. Quand elle s’inscrit à un atelier de bande-dessinée, elle rencontre Bastien, un séduisant brun aux yeux clairs. Mais sa sœur, encore une fois, se dressera devant son chemin.
Clara parviendra-t-elle à assumer son côté artiste et glamour et osera-t-elle enfin être heureuse ? »

Qui est Alice Nevoso ? Je pense que la littérature est magique. Oh, bien sûr, les livres ne peuvent rien contre :
– les grosses contraventions
– les chefs tyranniques et bas-du-front
– les voisins bruyants et désagréables
Mais les livres peuvent vous transporter ailleurs, dans la vraie vie, la vie intérieure…

Amazon

J’ai beaucoup aimé ce livre, l’histoire est très drôle avec toutes ces situations invraisemblables. Clara est un mélange pétillant de jalousie, peur et ras le bol de sa vie morne. Elle est passionnée de dessin et souhaite faire une bande dessinée, dans l’histoire est citée énormément de référence à ce domaine. Je remercierais plus tard un de mes EXs dessinateur et coloriste pour certaines références que j’ai pu comprendre. Je compare Clara à Bridget Jones, elle a une vie aussi catastrophique qu’elle.

C’est une histoire rafraîchissante qui nous permet d’oublier nos propres problèmes. J’ai pas mal accroché sur tout le combat entre sœurs, où chacune veut ce qu’à l’autre sans vraiment se l’avouer. L’herbe est toujours plus verte dans le champ d’à côté. Par contre elles ont des parents épouvantables centrés sur la réussite sociale ou la sœur de Clara, je trouve dommage qu’à la fin il n’y est pas un petit geste des parents. C’est intéressant de voir malgré toutes les embûches, l’évolution de Clara qui tente de se sortir du quotidien et de sa famille oppressante.

La relation avec Bastien tourne au ralenti trop longtemps et d’un coup tout s’accélère on n’a pas vraiment le temps de se faire à l’idée de leur couple. J’ai trouvé qu’à la fin Pharaon était moins présent, relégué à l’arrière plan ce qui est vraiment dommage.

Si vous cherchez une bonne lecture pour rire avant la rentrée ou pendant la reprise du travail, ce livre est parfait !

Ps : merci à l’auteur pour cette lecture

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

40 ans et alors ? de Beth Holland

xcover-5507

« Et si vous deviez tout recommencer ? Quand Alyce voit sa vie stable et tranquille basculer à l’aube de ses quarante ans, elle se retrouve face à ses peurs et incertitudes. Son couple va mal, sa famille est au bord de l’explosion et son emploi est menacé. Elle commence alors à perdre pied.  » Vieille « ,  » moche « ,  » bonne à rien  » ou encore  » incompétente  » ne cessent de tourner en boucle dans la tête de cette jolie brune qui va devoir passer ce cap et réussir à rebondir. Reprendra-t-elle sa vie en main ? »

Qui est Beth Holland ? Moi, c’est Beth Holland. J’écris, c’est ce qui me plaît. Cela me permet de m’évader, de construire des univers dans lesquels je peux dicter les règles. J’écris depuis toujours, enfin, depuis que j’ai compris l’impact des mots à travers le conte de la belle au bois dormant. Je suis donc passionnée par les livres, les histoires, les différentes manières de les raconter et de les faire vivre autour de nous.

Amazon

Je n’ai pas mis longtemps à livre cet ouvrage il n’est pas prise de tête. L’histoire est un peu clichée à la « Sex in the city » où « Desperates Housewives » mais on se prend au jeu rapidement. On est triste avec Alyce quand elle se fait malmené, heureux quand elle arrive à trouver des solutions. Je trouve que beaucoup de personnes sont mis en arrière-plan ce qui est dommage, les enfants par exemple ils sont trop en retraits, je pense qu’ils auraient dû eux-même mener leur enquête ils abandonnent leur mère sur simple discussion, ils prennent un peu trop bien l’infidélité de leur père et la nouvelle compagne… Bien sur dans ce livre on déteste Connor, parce que c’est un enfoiré de première.

Alyce et Livia auraient mérité une vraie conversation, elles ont des choses à se dire c’est sur et si c’est arriver à l’une ça peut aussi bien arriver à l’autre. Je trouve aussi que la vie d’Alyce après est un peu trop simple, alors je crois au Karma, mais là je trouve que c’est un peu trop simple de reconstruire sa nouvelle vie ailleurs, travail trouvé comme ça, son a adaptation etc etc

Elle fut aussi harcelée à son travail puis humiliée, ça aurait dû être plus en rapport avec son perso, un lien plus fort que celui donné, car son mari étant un avocat de renom forcément côtoie tout ce beau monde donc il aurait pu soudoyer, ça aurait eu plus d’impact je trouve.

Même si j’aurais aimé tout ça dans l’histoire, j’ai passé un très bon moment à le lire, l’écriture est fluide et donne envie de continuer la lecture en mode commérage. L’auteur a fait beaucoup de recherches pour cet ouvrage cela se ressent pas mal. Je le recommande pour toutes les personnes qui veulent une lecture attendrissante sans prise de tête. D’après ce que j’ai compris il y aura un tome 2 peut être aurons nous certaines idées que je souhaite approfondis !

Ps : Merci à l’auteure pour ce service presse

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Enquête en Anjou : Au nom de la mère et du fils de Gilles HOUDOUIN

processed

« En 1620, au début du règne de Louis XIII, Thomas, jeune sergent royal de Brain-sur-l’Authion, en Anjou, se retrouve malgré lui mêlé à une affaire de meurtre : un corps retrouvé nu dans un fossé près de son village.
Investi, pendant cette période troublée, de tous les pouvoirs de police sur sa sergenterie par le lieutenant général d’Angers, son enquête va le mener de son village jusqu’à la ville, dans l’entourage des grands de ce monde, dont les intérêts se croisent et se décroisent, dont les fortunes se font et se défont. Sans le savoir, il participera à l’écriture de l’Histoire ! »

Qui est Gilles HOUDOUIN ? Né en 1958, l’auteur est enseignant à l’université de Rouen, et conseiller régional de Normandie. Passionné d’histoire depuis toujours, et de généalogie depuis 30 ans, il livre ici un récit à mi-chemin entre intrigue policière et roman historique, mettant en scène une famille d’Anjou ayant réellement vécu au début du 17ème siècle

Amazon

J’ai eu l’immense joie de pouvoir découvrir ce roman historique, déjà à la base j’adore ce type de livres. Ça nous permet d’apprécier les évolutions au niveau policier et de comprendre comment sans les instruments technologiques moderne, ils trouvaient malgré tout le coupable. Ce qui est intéressant dans ce livre c’est que la plupart des protagonistes ont vraiment existé, c’est une valeur ajoutée pour l’histoire. On arrive à bien s’imprégner et s’imaginer vivre avec eux. Au début il faut mettre en place le décor, c’est un peu long mais on ne passe pas de 2020 à 1620 en un claquement de doigt. Ce livre est à la porter de tous, le vocabulaire y est simple avec beaucoup d’annotations en bas de pages et annexes pour une bonne compréhension.

Thomas m’a beaucoup plu, il a la charge de la famille et ne veut décevoir personne. Il se voit charger de nouvelles missions qu’il n’avait pas demandées surtout dans une époque de conflit. A peine nommé, il se voit attribuer une affaire de meurtre avec de nombreux suspects politiques et militaires possible, sa réaction est assez drôle je dois l’avouer. Cette enquête va le mener  dans plusieurs directions, semées de danger, alors qu’une guerre imminente se prépare il doit composer, agir discrètement mais est-il vraiment dans le camp de la justice ? A qui faire confiance dans toute cette affaire ?

Heureusement pour lui il pourra compter sur ses amis et sa famille pour l’aider à décrypter toute cette affaire. Ce livre est parfait pour ceux qui aiment les romans historiques, le plaisir de lire en se cultivant. Pour ma part à relire sans hésiter !

PS : Merci à l’auteur pour ce service presse !

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Errances d’un Pantouflard de Jean Benjamin Jouteur

xcover-5282

« Vers la fin des années 70. Réformé après deux mois d’un service militaire passé à jouer l’asocial dans un hôpital des armées, Yohann, 19 ans, largue tout. C’est-à-dire pas grand-chose. Sans but précis, avec la simple ambition de ne rien faire de sa vie, si ce n’est la volonté de conjuguer à tous les temps le verbe liberté, il prend la route. Esprit rebelle mais plus inadapté à la société que réellement contestataire, il va cheminer au hasard de ses rencontres. Tout à tour motard, communard, routard, zonard, parfois presque clochard, il empruntera des voies marginales dont jamais pourtant il ne vivra pleinement les étapes. Observateur émule de Kerouac, souvent amoureux, de temps à autres affamé, occasionnellement défoncé, Yohann est un vagabond pantouflard qui tente simplement de découvrir qui il est, égaré dans une France se heurtant au point final d’une décennie d’insouciance »

Qui est Jean Benjamin Jouteur ? Après une courte carrière de conseiller juridique en entreprise, je me tourne vers le théâtre participatif. Concepteur et animateur d’outils interactifs de prévention depuis le début des années 90, je suis aujourd’hui consultant-intervenant spécialisé dans la prévention. Diplômé d’État en techniques d’animation théâtrale, comédien, je suis également thérapeute familial, psychosociologue, certifié en psychologie générale et de l’adolescent.
Utilisant théâtre et jeu de rôles comme outils de formation, d’échanges, de relation d’aides et de prévention, mes outils reposent sur l’écoute, le dialogue, mais aussi sur l’utilisation artistique du fait divers et de l’imaginaire.

Amazon

Ce livre a été très intéressant à lire, une biographie romancée appréciée, elle s’est déroulé dans la jeunesse de mes parents, j’ai retrouvé dans le texte des choses qu’ils m’ont racontées. On suit les aventures de Yohann 19 ans à peine, qui patauge déjà dans la vie. Entre ruptures amoureuses, indécision quant à son avenir professionnel, il se balade sous les vers de Jacques Brel. Il a un talent certain pour se retrouver dans des situations incongrues sans qu’il sache comment s’en sortir. On s’attache vite à ce bonhomme qui garde ses émotions pour lui, fume de l’herbe et cherche un moyen de s’échapper de son ennui.

L’évolution de son amitié avec Kiss est touchante, comme toutes vraies amitiés il y a des hauts et des bas mais reste là l’un pour l’autre avec un soutien indélébile. On comprend aussi que l’époque n’est pas la même, il y a des choses qu’ils font qu’on ne peut plus faire de nos jours, les téléphones portables par contre l’auraient bien aidé ! Yohann va vivre énormément d’occasions manqués tout au long de ces quelques mois où nous vivons avec lui, est ce par lâcheté ? pour tout autre raison ? Je ne sais pas, peut-être intérieurement savait-il que ce n’était pas une bonne idée. J’ai eu beaucoup de mal à m’adapter aux Combes, l’ambiance, l’attitude, je me dis que ce n’est peut être pas ma génération.

L’écriture de ce livre est fluide, j’aurais aimé avoir plus d’infos sur la vie de Yohann d’après, peut être une prochaine fois.

Ps : merci pour le service presse

Aurevy

Publié dans Auto édition

Avery Brookwell Tome 1 de G.A. RIVER

SAM_6108

« Mon nom est Avery Brookwell. Je suis détective privée. Ma spécialité? Traquer les hommes infidèles qui prennent du bon temps au motel avec leur maîtresse. Le métier rapporte peu, hormis des emmerdes, mai si je veux continuer à payer le loyer exorbitant de mon petit appartement miteux, je n’ai pas le choix. JE suis prête à tout pour ne pas avoir à retourner chez ma mère, femme charmante, mais légèrement sur-protectrice sur les bords. Alors, bien sûr, quand j’ai été contactée pour résoudre une affaire de meurtre à Salem, avec un gros chèque à la clé, j’ai sauté sur l’occasion de remplumer mon compte en banque ! Mais peut être aurais je mieux fait de m’abstenir… Je n’étais définitivement pas prête à affronter ce qui m’attendait dans cette petite ville mythique du Massachusetts. Mon employeur aurait sans doute dû m’avertir qu’en acceptant cette affaire, j’allais devoir mettre mon nez dans une montagne de mystères. Que je devrais mettre ma vie en péril et que je serais obligée d’affronter des créatures cruelles à l’apparence traîtresse. Une chose est sûre, si vous décidez de me suivre dans cette aventure, je vous conseillerais de bien vous accrocher. Car le danger rôde et il pourrait être plus près que vous ne le pensez … »

Qui es G.A. RIVER ? G.A River est une auteure française de romans d’urban fantasy. Passionnée par la lecture et l’écriture depuis l’enfance, elle décide de publier son premier roman en août 2019 par ses propres moyens. Installée dans une petite ville au bord de l’eau, elle continue aujourd’hui d’écrire ses romans, toujours en compagnie d’une bonne tisane de thym, de musique et de ses nombreux chats. Vous pouvez la retrouver sur son compte instagram : @gariverauteure.

Boutique Amazon

Alors je ne suis pas fan de BIT LIT ce n’est pas trop mon genre de lecture, là vous vous dites « oh c’est foutu ». J’ai adoré ce livre, G.A.RIVER c’est quand la suite ????

Le personnage d’Avery me plaît énormément rebelle, anticonformiste, qui ne se laisse pas marcher sur les bottines, ça me fait penser à moi avec mes coups de pelles. (G.A RIVER si tu passes par là, dans un prochain livre trouves lui une pelle pour frapper quelqu’un ça serait tellement libérateur! )

J’ai un petit coup de cœur pour Ginger chat tout mignon et plus si affinités (si vous voulez savoir pourquoi je dis ça, va falloir lire le livre :p ) Ce chat a le don de faire peur, il apparaît toujours quand il faut !

Dans le récit bien écrit j’ai trouvé quelques fautes, dont une qui a été tenace à mon esprit, il est écrit « en débit » au lieu de « en dépit » dans un passage, avant de réussir à comprendre j’ai cherché 20 bonnes min pourquoi « en débit » …. Je me suis demandé s’il n’y avait pas une panne réseau.

On retrouve beaucoup de similarités avec la série Netflix que j’adore « les nouvelles aventures de Sabrina » attention je ne parle pas de plagiat loin de là, juste qu’il y a des éléments communs aux deux. Et puis Avery a peut-être croisé Sabrina sans le savoir qui sait ?

En tout cas je l’ai lu en moins de 15 h ce livre ça prouve que j’étais accrochée et terriblement triste quand je suis arrivée à la dernière phrase. Si vous cherchez une bonne histoire de sorcière avec une « moldu » qui n’a pas peur d’eux, alors ce livre est pour vous !

Les descriptions sont tellement bien faites que j’ai envie d’y aller, il paraît qu’il y a du ménage à faire au « Nocturne ». Ou me prélasser sur le canapé d’Avery en disant « Dans ta face Knox » :p

Aurevy

Publié dans Auto édition, Service presse

Les reflets de Rosaline de Marie Rozsa

96810745_1169866926694722_2372001392656121856_o

« Je suis Rose Durand.
Pardonnez-moi si je ne me présente pas comme il faut, les codes de communication m’échappent encore parfois. Je reprends.
Je m’appelle Rose, j’ai vingt-trois ans, j’ai été découverte il y a un an au bord de l’Odet et je ne me souviens pas qui je suis. Ni ce qu’est un four à micro-ondes ou une télévision, ni comment décrypter les gens, surtout quand ils font des blagues.
Avec le temps, j’apprends. Mais je ne sais pas combien il m’en reste avant de devenir une créature démoniaque. Tout s’accélère depuis que j’ai découvert ces cadavres et je ne sais pas encore si c’est une bonne chose ou une mauvaise. Des personnes surgissent dans ma vie ; certaines veulent m’aider, d’autres me tuer ou m’enfermer et je dois aussi comprendre qui est Rosaline. Mon esprit brisé résistera-t-il à ce tourbillon de questions et d’intrigues ?
Je l’espère, pour ce petit bout de moi que j’ai égaré et que je souhaite tant retrouver…
Et vous, que feriez-vous si vous vous éveilliez à vingt-trois ans, dans la souffrance, et aussi perdu qu’un nouveau-né dans ce monde si peu familier ? »

Qui est Marie Rozsa ? Depuis toujours, Marie aime se plonger dans des mondes fantastiques. Après avoir rencontré de nombreux dragons, vampires, sorcières, et autres créatures, elle a finalement décidé de raconter leurs aventures.
Parce que l’écriture est son oxygène, la lecture ses nombreuses existences et la vie son inspiration, Marie veut contribuer, elle aussi, à faire rêver les gens.

Site web

J’ai pas mal aimé cet ouvrage ! L’intrigue est pour le moins originale, j’aime quand on modifie un peu les tendances actuelles. J’ai compris très rapidement où allait aboutir l’histoire et le type de révélation, ce qui n’est pas absolument pas gênant car nous savons où nous allons mais pas comment nous y arriverons. Le personnage de Rose est vraiment passionnant, elle ne se souvient pas de sa vie d’avant, dépourvue de tout sentiments ou ressentie elle essaie de se frayer un chemin dans ce monde si compliqué. Elle ne connaît plus les choses simples, les relations entre individus, ce qui s’explique à la fin, vous comprendrez pourquoi.

Il y a cependant des petites choses que je regrette, oui parce que j’aime cette lecture mais j’aurais ajouté des petites choses. Une vraie conversation à cœur ouvert avec Mr FRIET m’aurait énormément plu, voir comment il aurait pu interagir avec les autres personnages après avoir su aurait été un plus. Camil aussi est à mon sens un personnage sous exploité, il a une position qui pourrait lui permettre d’aider sans donner de solution. Il aurait pu être un atout discret.

Au niveau de Rose, j’aurais plus vu des indices plus nombreux pour l’aider dans la recherche de sa mémoire, peut être des lettres ou des objets de son passé. La fin passe un peu vite, Rose doit faire un choix cornélien, elle prend la décision en 5 secondes comme si elle n’avait pas écouté les différentes possibilités, elle aurait dû réfléchir.

Autrement le livre est super, une bonne histoire fantastique comme on les aime, à rager sur les personnages qui ne font pas ce qu’on veut. Petit coup de cœur pour Alanna en espérant qu’elle réussisse avec Hélorie ! L’écriture est fluide, compréhensible pour qui veut passer un bon moment.

Ps : Merci à l’auteur pour ce service presse

Aurevy