Bienvenu dans le monde réel

55-bienvenue-dans-le-monde-reel

« Le professeur fred est un homme clairvoyant, ses inventions sont nées de son imagination fertile et de son refus d’accepter la réalité telle quelle. »

Qui est Frédéric Marcou ? Né à Noyon (Oise), Frédéric Marcou tire les meilleurs souvenirs de son enfance d’un petit village de campagne où il a découvert la nature et ses joies. Très tôt, il montre une curiosité pour l’écriture et une fascination par les écrivains vus à la télévision.
Après le bac, il commence des études supérieures d’histoire, mais la maladie en décide autrement. A partir de vingt-six ans, il se voue totalement à sa vocation : l’écriture de poèmes et de récits. Il s’installe à Chaumont en 2009 et rejoint l’AHME en 2010.

Amazon

Je suis assez mitigée sur mon avis à savoir si j’ai aimé ou non. Ne vous fiez pas à la petite taille de ce livre, il ne se lit pas si facilement et avec des conditions particulières. Je dois dire que c’est une lecture atypique et déroutante, j’ai dû plusieurs fois m’arrêter à cause d’un mal de tête répétitif conclusion d’un cerveau réfractaire à cette lecture. J’ai eu énormément de mal à me mettre dedans ne sachant pas ou l’auteur voulait en venir.

Ce livre se sépare en 3 parties très distinctes, la première sert de vitrine à des inventions loufoques dans les années 2055. La deuxième partie est plus personnelle, l’auteur y raconte son enfance et une introspection ou les mots sont d’une dureté effrayante. Avec un texte lourd on y côtoie la relation apocalyptique avec ses parents et une vision de la magie enfantine qui s’effrite au fil des rêves brisés.

La dernière partie se concentrera sur différents poèmes, ce qui rend la lecture hasardeuse. L’auteur nous parle de sa jeunesse sombre, une emprise familiale qui éduque sous coup de violence morale, il utilise souvent le mot esclave, c’est ainsi qu’ils résument sa vie avec ses parents. On y suit le processus de sauvetage et de fuite de cet environnement toxique.

De mon côté j’aurais organisé le texte différemment, j’aurais d’abord mis les poèmes puis le texte personnel et enfin les inventions loufoques pour gagner un peu de légèreté dans la lecture.

Si vous vous décidez à le lire préparez-vous psychologiquement, à le lire en plusieurs fois et surtout être dans un endroit calme.

Ps : merci à l’auteur pour ce service presse

Aurevy

Publié par Aurevy

Contact mail : petitnuagedaurevy@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :