Mademoiselle Déjazet d’Anne-Sophie Nédélec

xcover-5431

« Une plongée fascinante dans la vie de Virginie Déjazet, comédienne virtuose du Boulevard du Crime dans l’effervescence du XIXè siècle.
Propulsée sur scène à l’âge de cinq ans, la petite Virginie ne se doute pas du destin exceptionnel qui l’attend. Après des débuts épiques, elle intègre l’École des Jeunes-Artistes où elle rencontre un jeune garçon qui l’entraîne dans ses facéties. Est-ce lui qu’elle retrouve des années plus tard ? Elle aimerait le croire tandis que les théâtres du Boulevard du Crime lui ouvrent leurs portes, sensibles à son physique androgyne qui lui permet de jouer sur l’ambiguïté des rôles de jeunes garçons.
Mais les embûches sont nombreuses pour qui veut briller sur le devant de la scène…
Comment rester soi-même au milieu des intrigues de coulisses lorsqu’on est un petit bout de femme au cœur d’or ? 
Une véritable épopée romanesque pour un inoubliable portrait de femme.
Le rideau n’attend que vous pour se lever ! »

Qui est Anne-Sophie Nédélec ? Née en 1976. Auteur, comédienne, metteur en scène, professeur de théâtre et conférencière en histoire de l’art. Après des études de lettres et d’histoire de l’art, elle se tourne vers le théâtre. Membre de la SACD et des EAT, elle écrit des nouvelles et des romans, mais surtout du théâtre, pour enfants comme pour adultes.

Site web

Je suis littéralement tombée amoureuse de ce livre, dû à cette dame qui m’était alors encore inconnue. Aimant les arts, je vais quelquefois au théâtre mais par manque de temps je ne peux vraiment y aller autant que je le voudrais. Je ne savais pas comment ça se passait à l’arrière de la scène, les répétitions et autres.

Ce livre est un mine d’information que ce soit théâtrale, historique et romanesque. J’admire cette femme qui avait ce monde du théâtre dans la peau, qui jusqu’au bout à garder ses principes d’aider autrui au détriment de sa personne.

Tout ce qu’elle voulait dans sa vie était d’être sur scène pour le plaisir, la joie de vivre, elle en eut des déboires mais n’a jamais lâché. Elle vivait de son art sans le devoir à personne, elle pardonnait à ceux qui lui faisaient du mal et les aidaient en retour.

En lisant ce livre j’ai eu l’impression de vivre toute cette vie avec Elle, de recevoir des lettres de ces illustres personnes qui ne sont plus que des noms sur des livres ou dans les dictionnaires mais qui à son époque étaient bien vivants.

Je le relirais ça c’est sur une fois que je l’aurais en papier et je le poserais sur ma bibliothèque, heureuse de pouvoir connaître cette personnalité.

Alors oui c’est un coup de cœur pour moi !

Ps : Merci à l’auteur pour ce Service Presse

Aurevy

Publié par Aurevy

Contact mail : petitnuagedaurevy@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :